Skip to content

HANGAR 56 (Paris) – le 13 février 2015

February 14, 2015

Massicot, Housewives, la Casse Gueule:
…. voici! Après le meilleur écrivain de chansons (depuis Leonard Cohen), un génie musical, et discutablement le meilleur concert que j’ai jamais vu, on trouve le grand Massicot, et donc, je dis ‘allez’ …. à une des meilleures semaines de concerts de tous les temps!

Massicot …. un groupe qui vient de la suisse (si je ne me trompe pas), et donc, un groupe absolument essentiel de voir, n’importe quand qu’elles se perdent à Paris! Je sais fort bien qu’elles connaissent Montreuil (sous-Bois), parce qu’elles ont joué aux Instants Chavirés la dernière fois qu’elles étaient là, et ça gagne mon cœur même plus! Et, que ce soir elles jouent à côté de la Casse Gueule (le seul groupe rempli de gimmicks que j’ai jamais apprécié, si je ne me trompe pas), ça, c’est un concert que j’ai beaucoup anticipé, en fait, dans un apparent squat ou non (apparemment, c’était un argument de vente essentiel de ce concert, qu’il se déroulerait dans un squat).

En me préparant à la prétention d’un ‘squat’, j’étais immédiatement mis à l’aise dans le Métro, en m’asseyant à côté d’un mec qui sentait la javel (c’est possible qu’il est venu directement d’un meurtre, sinon, d’un ‘squat’ ou autre). Et puis, pour confirmer que je me suis bien trouvé à Paris (pas à Montreuil (sous-Bois), ni en suisse), en descendant du Métro j’ai entendu la phrase parisienne éternelle: ‘euh, tu m’étonnes quoi’, et donc (!), j’étais à la maison, à Paris (france), entouré de la javel, et des phrases des vendredis soirs de Ménilmontant, et, j’étais sûr que ce soir, je ne trouverais pas le génie musical, nécessairement, mais que je trouverais, certainement, l’amour musical, et donc, encore une fois, je dis ‘allez’, et cette fois, avec conviction! Yes!

La Casse Gueule, et …. oui. Pendant la semaine, je ne suis pas allé à un concert malgré le fait que j’aie beaucoup aimé la musique d’un des groupes qui a joué, parce que …. ils n’avaient pas un bassiste. Je pense que, dans l’avenir, je devrais également éviter les groupes remplis de gimmicks. J’ai beaucoup apprécié la Casse Gueule la dernière fois, à la Bellevilloise, mais à cette occasion, je n’avais pas su à l’avance qu’ils auraient des gimmicks. Quand tu sais que tu vas trouver un gimmick à un concert, il y a un sentiment insurmontable d’effroi, et dès que la Casse Gueule a commencé, j’ai reconnu leur musique bien intéressante et forte, mais également leur extraversion excessive, et leurs gimmicks, qui m’empêchent de vraiment les apprécier, en toute honnêteté. C’est impossible de prendre au sérieux les émotions d’un groupe rempli de gimmicks, et, à mon avis, c’est assez étonnant que les gimmicks ont survécu à un groupe aussi abominable que Kiss. Voici, je dis que les gimmicks de la Casse Gueule sont vraiment dommage, parce qu’ils seraient assez cools sans toutes ces conneries de merde, mais, étant donné que les gimmicks existent incontestablement, je vais conclure qu’ils sont un groupe de la Bellevilloise, et rien d’autre …. la Bellevilloise: le bar le plus kitsch de Paris, apte uniquement aux groupes remplis de gimmicks écoeurants. Voilà.

Housewives, et …. yes. Un groupe assez fort, en fait, mais au moment où ils sont montés sur scène, je me suis senti totalement prêt pour le grand Massicot, et donc, ça est allé à l’encontre d’eux, sans aucun doute. Housewives: un groupe de rock expérimental, qui fait des choses musicales assez remarquables, en fait. Leur musique bénéficieraient de plus de voix, sans doute, surtout parce que la voix de leur chanteur est vraiment le point fort de leur musique. Je suis au courant que cette évaluation de Housewives est sans aucune émotion, et que donc, je ressemble beaucoup à un groupe rempli de gimmicks là. Housewives est un groupe formidable, mais à mon avis, ils sont juste comme des petits frères de Massicot, et étant donné que Massicot allait prochainement être sur scène, mes pensées étaient tournées vers elles. C’est comme ça.

Housewives au Hangar 56 le 13 février 2015

Housewives au Hangar 56 le 13 février 2015

Et puis …. le grand Massicot! Je vais dire que Massicot devrait être le groupe le plus important du monde, mais en ce moment, je ne crois pas que c’est le cas, pour de vrai. Une fois, il y a plusieurs années (en 2006, en fait!), le grand Baseball a sauvé ma vie, dans le front bar de l’Espy (à Melbourne). Ce soir, le grand Massicot m’a sauvé, et, il y a des similarités entre Massicot et Baseball, en fait: c’est possible que la majorité de la population ne connaît ni Baseball ni Massicot, mais, je suis presque sûr que le segment de la communauté qui les connaît les reconnaît comme des groupes de brillance ultime. Si Massicot habitait à Paris, je suis sûr que je les étiquetterais ‘le groupe le plus important de Paris’, mais toujours, je dis: si un jour Massicot rend visite à ta ville, ne les rate pas! C’est pas probable que tu verras un autre groupe aussi capable de sauver les vies …. jamais (parce que Baseball n’existe plus, tu vois).

Massicot au Hangar 56 le 13 février 2015

Massicot au Hangar 56 le 13 février 2015

Voici, je suis au courant que dans le quatrième paragraphe de ce morceau j’ai perdu toute apparence d’émotion, et je suis prêt à m’excuser de ça, mais au même temps, je vais blâmer la Casse Gueule. Les gimmicks me détruisent, tu vois, et ils me font perdre mon inspiration, parce que les gimmicks sont la représentation parfaite d’un manque total de …. créativité, originalité, ingéniosité, et, oui, inspiration. J’ai beaucoup aimé le set de Massicot, malgré que tu ne le croirais pas, d’après mes écritures là.

Voici, une nouvelle règle pour la vie: ne vas jamais aux concerts où tu sais qu’il y aura un gimmick (de bouffonnerie). Les gimmicks sont la structure la plus dangereuse dans la musique d’aujourd’hui, et de tous les temps, et si tu tiens à ta santé mentale, tu condamnerais ces artistes d’enfer, qui n’ont aucun respect pour le bien-être des autres. Les groupes sans basse ont l’air vide, les groupes sans chanteur ne sont rien, mais, ces deux genres de groupes ne sont pas dangereux, comme les groupes remplis de gimmicks. Les gimmicks: la mort de rêves. La Casse Gueule: la mort de moi (comme en témoigne la mort immédiate de mes émotions dès qu’elles étaient confrontées par les gimmicks de la Casse Gueule ce soir).

Au moins, malgré ma mort de ce soir, j’étais reconnu comme un montreuillois, et une reconnaissance comme un montreuillois, c’est la reconnaissance la plus agréable possible, sauf pour une reconnaissance comme un riverain de la Goutte-d’Or, et la seule personne qui me reconnaît comme un riverain de la Goutte-d’Or, c’est une des prostituées de la rue Doudeauville. En rentrant chez moi après des concerts, elle me salue toujours, pour m’accueillir.

Donc, ce soir, j’étais un montreuillois, mais définitivement à Paris, étant en présence de la javel, des phrases parisiennes des vendredis soirs de Ménilmontant, des meurtriers, et des groupes suisses. Parmi toutes ces indications parisiennes, ce qui reste clair, à mes yeux, c’est que Massicot est le groupe le plus important du monde. Si tu ne vois qu’un groupe en concert dans ta vie, fais le Massicot!

Allez!

Advertisements

From → Uncategorized

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: