Skip to content

PICOLO (Saint Ouen) – le 17 février 2015

February 18, 2015

La Pince, Death to Pigs:
Un retour! A mon bar (sans coca) préféré …. ben, l’Ogresse Théâtre est également sans coca (cola), mais, c’est sûr que je préfère le Picolo à l’Ogresse, malgré que le patron de l’Ogresse soit complètement superbe! La localisation de l’Ogresse (plus ou moins au cœur du quartier Gambetta) ne le rend pas une impossibilité pour moi (je ne descends pas au Métro Gambetta quand j’y vais), mais, toujours, il faut quelque chose de vraiment spécial pour justifier une visite au seul quartier de Paris qui est interdit à moi. Et, à partir de mon expérience, ‘quelque chose de vraiment spécial’, à cet égard, a été Aude Juncker, les Libert’airs ou un certain chanteur italien, qui m’a beaucoup ému.

Non. Si jamais il faut choisir entre un concert au Picolo et un concert à l’Ogresse, tu peux être sûr que je choisirais le Picolo, sans aucun remords, en un instant. Même si tu n’as aucune crainte en ce qui concerne le quartier Gambetta, je pense que tu serais d’accord que l’exotisme de Saint Ouen est toujours difficile (ou même impossible) de résister, et qu’une occasion de rendre visite à Saint Ouen, c’est de ne jamais rater!

Ah …. tu sais que tu viens d’arriver à Saint Ouen dès que l’arôme qui est constamment sous le pont (du boulevard périphérique) envahit tes sens …. ah, que c’est exotique. Cet arôme, il reste avec toi pendant des heures et des heures (comme le goût de bière), typiquement jusqu’au moment de ton départ de la ville qu’on appelle Saint Ouen. Quand on dit qu’Ivry (sur-Seine) est la maison de communisme en france, en fait, on veut dire Saint Ouen. Les communistes de Saint Ouen n’ont jamais permis au coca (cola) d’entrer dans leur ville, et ça, c’est louable, même si j’aime pas mal le coca (je préfère le cherry cola de la marque carrefour de toute façon, comme on sait bien). Je me demande s’ils ont permis à un ‘starbucks’ ou un ‘mcdo'(nald’s) d’entrer dans Saint Ouen. Si non, cette ville est un véritable paradis, et une petite Ile de Cuba, accessible par le réseau de Métro parisien (si tu considères la ligne treize comme partie du réseau).

C’est un fait, selon le site web de la RATP (ou, la RAT P, si tu préfères), que tu peux totalement ignorer une seule ligne du Métro, et imaginer qu’elle n’existe pas. Ca peut être utile pour éviter les obligations, mais, c’est parfois peu pratique …. c’est possible d’oublier comment compter jusqu’à quatorze, si tu acceptes ce bénéfice de la carte navigo. La ligne treize, c’est la ligne la plus souvent ignorée. Evidemment, moi, j’ignore la ligne huit (qui je surnomme, affectueusement, ‘enfer’). Il y a des gens qui me surnomment ‘non-conventionnel’ …. ces gens sont ceux de la ligne treize.

Le Picolo donc, et le groupe Death to Pigs. Je pense qu’ils sont un bon groupe, mais je ne les aime pas. Les musiciens du groupe ont une bonne attitude, mais je trouve le chanteur extrêmement antipathique (je m’arrêterai avant que je dise qu’il est ‘méprisable’), même si j’ai beaucoup aimé quand il a laissé tomber le microphone par terre, et puis quand il a débranché la câble du microphone avec son pied. J’aime beaucoup les gens maladroits, mais pas ce chanteur …. mes règles de la vie gardent toujours un élément de flexibilité.

Death to Pigs au Picolo le 17 février 2015

Death to Pigs au Picolo le 17 février 2015

Après que je vive un moment de grandeur (là, je parle du concert de Massicot), je passe par plusieurs états distincts. Immédiatement après l’expérience de grandeur, je deviens surexcité, très brièvement – Police Control a profité de ce cet état, je crois. Après la très brève période de surexcitation, je deviens sombre, et cet état risque de durer un peu longtemps, parfois. Voici, je suis au milieu de ma période sombre: les kraut rockers étaient les victimes de mon état sombre (peut-être), et maintenant, Death to Pigs aussi. Mais, n’importe quoi, c’est toujours ridicule pour une première partie de jouer un rappel, et Death to Pigs en jouait deux, et donc, je n’ai aucune sympathie pour eux, malgré que ça aurait évidemment été la décision du chanteur, de jouer les deux rappels. Voilà.

La Pince. Et …. mince. Les deux groupes de ce soir étaient très dérivés, en fait, mais …. c’est possible que j’aurais eu une impression complètement différente si pas pour le fait que je me sentais totalement sombre, et donc, je n’ai pas envie de briser aucun rêve là (le rêve d’aucun artiste, ni le rêve d’aucun fan, qui aime croire en l’éclat total des groupes de ce soir). Sans commenter sur la nature dérivée des groupes la Pince et Death to Pigs, je vais dire que le chanteur de la Pince ferait bien de rester sur la scène de temps en temps, pour avoir l’air de faire partie du groupe …. s’il ne veut pas faire partie d’un groupe, il devrait être un artiste solo, à mon avis.

La Pince au Picolo le 17 février 2015

La Pince au Picolo le 17 février 2015

Donc, encore, une soirée assez décevante, malheureusement, et ce soir, j’ai eu pleine confiance en ce que j’allais trouver, en fait …. c’est la faute du grand Massicot, pas de Death to Pigs ni de la Pince. Mais, le moment où la nature dérivée de la musique m’a littéralement exaspéré était quand le groupe Death to Pigs a joué la chanson que je dois supposer s’appelle ‘Death to Pigs’, et pas seulement parce que c’était leur premier rappel, et donc, pas même nécessaire. Tout ce que j’espère, c’est que cette chanson est une reprise avec les nouvelles paroles …. peut-être ils ont dit qu’ils allaient jouer une reprise, mais parce que j’avais cru que le set était déjà fini, je n’ai pas fait attention.

Au moins, malgré que j’aurais enfin préféré rester chez moi ce soir, en rentrant du concert, j’ai remarqué un bar qui s’appelle ‘Pub Pizza le Stéphanois’. Si jamais j’ai envie d’éprouver Saint Etienne, j’irai à ce bar, étant donné que je ne peux pas aller au petit Saint Etienne de Paris (Gambetta). Mais, est-ce que le nom de ce bar est erroné? Il devrait s’appeler ‘le saint étiennois’, non? N’importe quoi, à bientôt, ‘Pub Pizza le Stéphanois/le saint étiennois’.

Egalement, si jamais tu as envie d’éprouver le véritable paradis qui est l’Ile de Cuba, vas à Saint Ouen (sur la ligne treize du réseau de Métro parisien) …. c’est bien plus rentable, et comme on sait, c’est le sens de l’odorat qui donne lieu à toutes nos expériences, et étant donné que l’arôme exotique sous le pont (de la frontière entre Paris et Saint Ouen) est trouvé partout sur l’Ile de Cuba, évidemment, il ne faut pas partir en vacances à l’Ile de Cuba, ce qui risque de devenir un peu cher. Donc, vas à Saint Ouen, et tu verras le vrai paradis qui est le communisme, ça veut dire, le manque de coca (cola), de cafés (starbucks) et de burgers ‘mcdo'(nald’s).

Sinon, vas au ‘Pub Pizza le Stéphanois/le saint étiennois’. Selon ce que j’ai lu, Saint Etienne est pas mal pittoresque, et le ‘Pub Pizza le Stéphanois/le saint étiennois’ est bien moins traumatique que le quartier Gambetta, avec le superbe patron de l’Ogresse Théâtre ou non.

Et, ne prend pas au sérieux mon état sombre, s’il te plaît! Allez, et découvrez Death to Pigs et la Pince! C’est possible que tu auras une bonne surprise, si ton esprit se sent juste un peu ouvert!

Yes!

Advertisements

From → Uncategorized

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: