Skip to content

ABRACADABAR (Paris) – le 18 juin 2017

June 18, 2017

(Jorg Feudenfjord), (!We Will Woo!):

Harvey (PJ) a une chanson intitulée ‘Big Exit’. Je ne crois pas qu’elle utilise les mots ‘big exit’ au cours de la chanson. Mais, le fait qu’elle a une chanson intitulée ‘Big Exit’ me fait penser qu’elle aime faire des ‘sorties remarquées’ des événements auxquels elle assiste. Là, Harvey (PJ) et moi sommes différents, assez drastiquement. Quand il est clair que je ne pourrai pas faire une ‘sortie discrète’ d’un événement particulier, normalement un concert d’un groupe que j’ai vu plus que quelques fois, mais, parfois aux concerts des groupes que je n’ai jamais auparavant vu, des gens viennent me parler, tout chaleureusement, et dans ces cas, je ne connais normalement pas du tout qui me parle, et il faut, enfin, que la personne m’explique comment/d’où je la connais. Une situation comme ça m’est arrivée le deuxième jour que j’ai assisté au ‘Villette Sonique’ (oh là là) cette année – je crois que la personne qui m’a salué, quand je suis parti et il est arrivé, était la Fïole, mais je ne suis pas du tout certain à cet égard. Le premier jour que j’ai assisté au ‘Villette Sonique’ (oh là là) cette année la même chose s’est produite, mais cette fois je connaissais bien qui m’a salué. Ca m’étonne qu’il y a des gens qui sont capables de se souvenir des gens qu’ils ne connaissent à peine. Moi, je préfère vivre dans mon trou noir où, peut-être, des gens qui m’ont rencontré (au moins) une fois me connaissent bien, apparemment, mais je ne les connais pas du tout, parce que je les ai oublié complètement. Je ‘rencontre’ des ‘nouveaux gens’ tout le temps. Je ne reconnais même pas mon voisin d’à côté quand je le croise dans la cage d’escalier (et parfois dans la rue). Je vis dans un genre d’oubli. Cet oubli contient des points positifs et des points négatifs.

Mais, pour revenir au sujet de cet article, les ‘sorties remarquées’ que Harvey (PJ) aime, apparemment, faire et les ‘sorties discrètes’ que je préfère faire, je trouve qu’aux concerts dans les petits espaces où je connais (au moins) plusieurs gens que les ‘sorties discrètes’ sont difficiles à faire. A la fin d’un concert récent dans un des petits sous-sols qui est également une salle de concert, une personne m’a dit ‘ah, tu pars tout de suite, comme d’habitude?’, et je lui ai répondu, sans éloquence, ‘oui, comme d’habitude’. La personne qui m’a dit ça était, en fait, la personne que j’ai croisé en quittant le ‘Villette Sonique’ (oh là là), le premier jour du ‘Villette Sonique’ auquel j’ai assisté cette année, donc, je parle là de la personne que j’ai bien connu.

Moi, je préfère quand il ne faut pas dire ‘au revoir’ à personne quand je quitte un concert, et là, on remarque le grand problème que je vais toujours rencontrer quand je vais au Supersonic (dit l’OPA), parce qu’il y a toujours (presque) quelqu’un à la porte là, pour vous saluer quand vous arrivez et quand vous partez – je considère une sortie d’un événement où il faut dire ‘au revoir’ à quelqu’un, une seule personne (ou plus), comme ‘remarquée’. Peut-être que Harvey (PJ) me considérait comme antisocial. Ca ne me dérangerait pas. Je crois que le Val et ceux liés au Val me considèrent comme antisocial. Ils ont raison. Je ne comprends pas les gens qui me disent, certains gens en particulier, assez régulièrement, ‘ah oui. Dis-moi quand il y a des concerts (!)’. Les concerts ne sont pas des ‘événements sociaux’. Je ne comprendrai jamais pourquoi des gens considèrent les concerts comme des ‘événements sociaux’ …. le cinéma aussi. Une ‘sortie discrète’ est absolument impossible quand je suis à un concert ‘avec quelqu’un’ – quand je suis ‘avec quelqu’un’, n’importe où, une sortie me semble impossible, et je me sens ‘obligé’ de rester à l’événement jusqu’à, au moins, la fin, si pas jusqu’après la fin de l’événement (!)…. quelle folie. Note: je reste toujours dans une salle de cinéma jusqu’à la fin du film. Dans le passé, j’y resterais jusqu’à la fin du ‘générique’, mais ces jours ci ça devient difficile, et donc, je quitte, normalement, la salle de cinéma dès le début du ‘générique’, parce que je me sens, normalement, mal à l’aise dans la salle de cinéma.

J’offense, apparemment, certains quand je quitte des événements (apparemment sociaux) sans rien dire à personne. Le chanteur du Val a une fois remarqué qu’à leur dernier concert je suis parti sans même dire ‘au revoir’. A la fin d’un concert, je pars. La fin d’un concert représente le moment qu’on part, à mon avis. C’est souvent difficile pour moi de quitter un concert du Val sans dire ‘au revoir’ à personne, parce que je connais bien les membres du groupe le Val, et également leur entourage (je connais un peu moins la plupart des personnes de leur entourage, et il y a parfois des bébés dans leur entourage, à qui je ne dis rien). Comme on a déjà établi, si le Val me considère comme antisocial, ce n’est pas un problème. Moi, je sais que j’ai la ‘anxiété sociale’ et également l’agoraphobie. Hier soir, je pensais que je m’étais mis dans la position parfaite pour faire une ‘sortie discrète’, devant une porte ouverte, ouverte pour laisser un peu d’air entrer dans le bar, mais (!), hélas (!), vers la fin de leur set, le barman a dit qu’il a fallu qu’il ferme la porte, ‘par égard pour les voisins’, et donc, ma ‘sortie discrète’ était rendue un peu plus difficile, et (!), quand ils ont dit qu’ils feraient un rappel, une chanson qu’ils avaient déjà joué au cours de leur set, et donc, un moment parfait pour faire une ‘sortie discrète’, un mec que, apparemment, je connais est allé au bar pour commander un autre verre, donc rendant ma ‘sortie discrète’ impossible …. l’horreur. Il est, heureusement, revenu à sa place, qui n’était pas entre la porte principale et moi, avant la fin du rappel, et j’ai, donc, réussi à faire ma sortie ‘discrète’.

Il me paraît que Cobain (Kurt) aimait faire les ‘big entrances’, vu sa ligne ‘here we are now, entertain us’, une phrase que, apparemment, il dirait dès son arrivée aux soirées, dans sa ‘jeunesse simple’, avant que le succès a compliqué des choses, dans sa tête au moins. Il faut noter, également, que les mots ‘Smells Like Teen Spirit’ ne font pas partie de la chanson où se trouve les paroles ‘here we are now, entertain us’ non plus. Les chansons ‘Big Exit’ et ‘Smells Like Teen Spirit’ sont semblables à cet égard. Selon la chanson ‘Smells Like Teen Spirit’, Cobain (Kurt) a aimé faire des ‘entrées remarquées’, au moins dans sa jeunesse, si sa vie a en fait passé le stade de la ‘jeunesse’ , et, parfois si pas souvent/la plupart du temps, moi aussi, je fais des ‘entrées remarquées’ – c’est seulement les sorties qui me tourmentent avec un immense traumatisme. Les sorties me semblent impossibles, même si mon entrée était ‘remarquée’. Quand on n’a pas l’impression qu’on peut quitter un événement/un endroit, l’anxiété augmente, et je déteste dire ‘au revoir’, ce qui me semble bien trop ‘final’ …. on ne précise pas quand on se reverra. ‘A bientôt’ ne me soulage pas du tout non plus – ‘à bientôt’, mais (!), quand sera ce ‘bientôt’, s’il y aura même un ‘bientôt’? ‘A mercredi’ (par exemple) ne me met pas à l’aise non plus – le ‘mercredi’ n’arrive souvent pas. Et, ‘bonne journée/soirée’ …. ma ‘journée/soirée’ est rarement ‘bonne’, et donc, je considère cette salutation comme insincère – je déteste les ‘au revoir’, et je préfère bien ne pas les faire du tout.

Mais, ah que ça me touche: un bonbon en forme de cœur, par terre. Les bonbons en forme de cœur ne peuvent jamais nous faire penser aux ‘au revoir’. Si tu donnes un bonbon en forme de cœur à quelqu’un, il est clair que ton amour est éternel …. ce petit cœur qui s’est trouvé par terre était, évidemment, le produit d’un amour non réciproque, mais, c’est vrai que c’est pas exactement clair ce qu’il faut faire avec un bonbon en forme de cœur qu’on a reçu …. si on l’ingère, il est parti pour toujours; si on ne le mange pas, il va devenir moisi et pourri …. peut-être que l’amour aura suivi un chemin similaire.

Je n’ai jamais donné un bonbon en forme de cœur à quelqu’un, et maintenant, je pense que c’est trop tard. Ca me semble comme quelque chose qu’un collégien ferait …. et, seuls les sixièmes et les cinquièmes donneraient ce genre de cadeau à un ‘amour’. Les quatrièmes et les troisièmes deviendraient un peu plus ‘sophistiqués’ …. ils donneraient le chocolat, pas forcément en forme de cœur …. peut-être en forme de coquille. Peut-être que les quatrièmes et les troisièmes donneraient, même, des bijoux fantaisies …. en forme de cœur. …. la vie ne semble jamais simple, à part rétrospectivement. Je n’ai jamais eu une ‘amourette de lycée’. Je n’étais jamais suffisamment ‘populaire’. Mais, ça ne dit pas que je n’ai jamais aimé. Après trop de déceptions amoureuses, je pense que j’ai perdu tout espoir, et j’ai commencé à penser que l’amour me trouveraient dans un autre stade de la vie. Mon amour de Saint Etienne, maintenant à Washington DC, était le plus proche que je suis jamais venu à l’amour vrai, mais, j’ai ressenti des amours plus forts que celui que j’ai ressenti pour cet amour de Saint Etienne. Par exemple, celui que j’ai ressenti pour la française qui est la raison pour laquelle je suis venu en france – cet amour est la personne la plus significative de toute ma vie, et elle sait, maintenant, tout ce que j’ai ressenti envers elle, il y a sept ans. Elle a, maintenant, un bébé. La terre tourne. On vit, tous, nos vies, à notre propre manière. J’aurais bien aimé donner un bonbon en forme de cœur à cette française, mais je n’ai jamais eu l’occasion ….

Je suis bien venu à l’Abracadabar ce soir, mais après avoir vu le sacré bonbon, je suis devenu nostalgique et j’ai commencé à penser à tous les amours perdus de ma vie, et, de plus, je me suis souvenu que je ne paie pas pour assister aux concerts à l’Abracadabar, donc, on pourrait dire que le sacré bonbon m’a fait retrouver ma raison. J’ai un peu écouté la première partie du bar de l’Abracadabar, et ils avaient l’air pas mal, mais il ne fallait pas payer un couvert quand j’étais dans un état aussi nostalgique, et donc, après avoir fini mon verre de coca (cola), j’ai pris la fuite.

Je vous tiendrai au courant si je vois, à nouveau, le sacré bonbon en forme de cœur en rentrant chez moi. Ca me semble être d’une importance capitale.

Advertisements

From → Uncategorized

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: