Skip to content

ABRACADABAR (Paris) – le 25 juin 2017

June 25, 2017

Alfie:

Oh là là. J’ai lu, récemment, que le grand ‘plan’ vigipirate, duquel j’aime me moquer (de temps en temps), a eu des conséquences (légèrement négatives) (!). A cause du ‘grand’ plan vigipirate (parmi des autres raisons), le Louvre (un musée à Paris (france)) n’est plus le musée le plus visité du monde …. oh là là (!). Au lieu d’être le musée le plus visité (du monde), il est maintenant le troisième musée le plus visité du monde. Crise (!). Je compare cette situation au fameux ‘grand bond en avant’ de la chine/du grand président Mao. Les deux idées avaient l’air prometteuses sur la surface, mais après un peu de temps, il est devenu apparent que malgré leurs points incontestablement positifs, elles ont également eu plusieurs aspects négatifs, et, voilà. Le musée du Louvre (un musée à Paris (france)) n’est plus le musée le plus visité du monde, et ça, c’est une situation presque aussi critique que les conséquences (légèrement négatives) que le ‘grand bond en avant’ de la chine/du grand président Mao a entraîné. Je vous promets que, à cause du fait qu’il prend un peu plus longtemps pour entrer dans certains établissements (par exemple, le musée du Louvre (un musée à Paris (france)), Gibert Joseph sur le boulevard Barbès (oh là là), le supermarché carrefour sur le boulevard Barbès (oh là là), et(cætera)), que, prochainement, les supermarchés (par exemple, le supermarché carrefour sur le boulevard Barbès (oh là là)) n’auront plus de nourriture sur leurs rayons. Ca, c’est un fait. Une autre raison pour laquelle, prochainement, les supermarchés (par exemple, le supermarché carrefour sur le boulevard Barbès (oh là là)) n’auront plus de nourriture sur leurs rayons est parce que dans certaines localités (choisies stratégiquement), il y a des affiches qui disent ‘plan vigipirate’, ce qui nous met, tous, à l’aise, parce que ces affiches nous disent, effectivement, que, prochainement, il n’y aura plus de nourriture sur les rayons des supermarchés (à Paris (france), sur le boulevard Barbès et ailleurs). Quand il n’y a plus de nourriture sur les rayons des supermarchés (à Paris (france), sur le boulevard Barbès et ailleurs), il ne faudra plus qu’on aille aux supermarchés, et donc, on aura un facteur de stress de moins dans nos vies. C’est ce que les chinois ont pensé quand il n’y avait plus de nourriture sur les rayons des supermarchés partout dans leur pays après que le ‘grand bond en avant’ du grand président Mao a eu son effet désiré. Le but du ‘grand bond en avant’, tu vois, n’était jamais de nourrir les citoyens du pays mais plutôt de réduire le stress des citoyens du pays, et il a bien accompli ce but, ce qui ne peut pas être nié, et donc, le grand président Mao demeure une figure révérée en chine, justement, tout comme le grand président Hollande (François) sera, pour toujours, une figure révérée en france.

Il y a presque sept (7) ans, j’ai visité le musée du Louvre (un musée à Paris (france)). J’ai passé dix (10) heures, à peu près, entre ses murs, mais je n’ai pas visité toutes ses salles. Une fois, avant que le grand plan ‘vigipirate’ fût pleinement en vigueur, une amie a fait une tournée mondiale (à peu près) et elle est venue à Paris (france) dans le cadre de cette tournée, et j’y suis venu pour passer quelques jours avec elle (c’était à l’époque où j’habitais, encore, à Nantes …. l’horreur), en faisant des bêtises, et(cætera). Un dimanche matin, tôt, elle est allée au musée du Louvre (un musée à Paris (france)), parce qu’on pensait que, peut-être, il n’y aurait pas beaucoup de monde devant le musée du Louvre (un musée à Paris (france)) un dimanche matin, tôt, mais, on a erré à cet égard, et vu que je ne fais jamais la queue, je lui ai dit que j’irais à une exposition ailleurs qui avait l’air intéressante, qui serait considérablement plus ‘tranquille’ que le musée du Louvre (un musée à Paris (france)) – il y a eu une longue queue devant le musée du Louvre (un musée à Paris (france)), même un dimanche matin, tôt (quand tout le reste de Paris (france) était déserté, même l’avenue des Champs Elysées), même avant l’époque du grand ‘plan’ vigipirate. Je dois supposer que ça prenne encore plus longtemps pour entrer dans le musée du Louvre (un musée à Paris (france)) depuis que le ‘grand’ plan vigipirate (dit le ‘grand bond en avant’ de la république (la cinquième) de la france de Hollande (François)) a été en vigueur, ce qui mènera, drôlement, à un manque de nourriture sur les rayons des supermarchés (même sur le boulevard Barbès (oh là là)). Bref. L’exposition à laquelle j’ai assisté ce jour là n’était pas mal, et j’ai rejoint mon amie plus tard dans la journée malgré le fait qu’on ne pouvait pas se contacter, parce que son téléphone (portable) moderne ne fonctionnait pas en france. Ces jours ci, si on utilise un téléphone (portable) qui est loin d’être le plus moderne possible, on est soupçonné par ceux qui sont responsables du bon déroulement du grand plan ‘vigipirate’, parce que seuls les terroristes/ceux qui s’associent avec les terroristes utilisent les téléphones (portables) qui sont loin d’être les plus modernes possibles. Ca, c’est la première leçon qu’on apprend à l’école ‘vigipirate’. A l’école ‘vigipirate’, tu vois, on apprend des choses d’une importance capitale. A l’école ‘vigipirate’, il y a au moins une (1) affiche avec le beau visage du grand Hollande (François) sur chaque mur, et on apprend que Hollande (François) est responsable de tout: le soleil dans le ciel, et(cætera). Certains disent que l’école ‘vigipirate’ est un culte/une mini-dictature, mais ceux qui disent ça sont simplement jaloux de ne pas avoir été invités aux couloirs sacrés de ce bel établissement – ça, c’est bien clair, et ceux qui disent ça sont des ‘ennemis de l’état’ (dits les terroristes). A cette école, on apprend comment déterminer qui est un terroriste et qui n’est qu’un criminel, une compétence essentielle, parce que ça, c’est parfois ce qui est l’acte le plus difficile des ceux chargés de la responsabilité de garder tous nos bons citoyens, même les criminels, de la ‘menace terroriste’. Ceux qui sont responsables de nous (les criminels inclus, évidemment) protéger de la ‘menace terroriste’ se foutent des actes criminels non terroristes. Leur mission est considérablement plus importante, et ils n’ont pas le droit de nous (les bons citoyens de la france (la cinquième république)) dire comment on différencie entre un terroriste et un criminel. Si tout le monde était au courant de ce fait, il y aurait de la panique partout dans ce pays (la france (la cinquième république)). A l’école ‘vigipirate’, on apprend à considérer les policiers comme des citoyens de deuxième classe. Les policiers sont perdus quand ils font face à une situation potentiellement ‘terroriste’. Dès qu’un ‘vigipirate’ voit un bagage non accompagné, il agit rapidement: le sac ne restera pas pendant longtemps sans l’intervention d’une armée de vigipirates. Personne ne s’approche du bagage non accompagné, parce que ça risque d’être quelque chose du plus grand danger, pas simplement un oubli. Un petit robot, au lieu d’une personne, s’approchera du bagage et mettra un explosif sur le bagage et également une couverture pour protéger tous ceux qui se trouvent en proximité du bagage qui sera, prochainement, explosé, quel que soit ce que le sac contient. Si un bagage non accompagné est trouvé à l’aéroport, il faut, évidemment, fermer entièrement le terminal où se trouve le bagage non accompagné, et attendre des heures avant qu’il soit explosé.

Quand mon amie s’est trouvée à Paris (une ville qui se trouve en france), avant l’époque ‘vigipirate’, elle m’a demandé ce que les musées craignaient que les gens apportent dans des musées, et je lui ai répondu ‘je ne sais pas. La panoplie pour détruire l’art, ou quelque chose’. Maintenant, je pourrais mieux lui répondre en disant ‘la panoplie terroriste’, parce que les musées sont, apparemment, des meilleurs endroits du monde pour faire des ‘attentats’ terroristes. Mais (!), il faut noter qu’on n’a pas peur là que les gens soient tués/blessés mais plutôt que l’art soit endommagé. Le monde des beaux arts est bien cynique, il me semble.

Alfie

Alfie à l’Abracadabar le 25 juin 2017

Et, voilà. Le deuxième dimanche consécutif où je suis, tout courageusement, venu à l’Abracadabar (il n’y a évidemment pas un couvert ce soir), et, tout de suite, je regrette la décision. Comme toujours, j’espérais que le concert aurait déjà commencé dès mon arrivée, et vu que ce n’était, évidemment, pas le cas, l’anxiété m’a consommé – il n’y a pas beaucoup d’autres lieux qui ont cet effet sur moi. Mais, heureusement (ou non, vu que je me trouve à l’Abracadabar), il n’a pas fallu attendre trop longtemps avant le début du set d’Alfie. C’est un groupe vocal féminin à la guitare acoustique, et en tant que groupe vocal féminin à la guitare acoustique, je trouve qu’elles ne sont pas mal. C’est comme si on est transporté à une autre époque (peut-être les années soixante (60) ou soixante dix (70)) quand on écoute (mas pas regarde) un set de leur musique (à part la présence des téléphones (portables), et(cætera)), et, ça, ce n’est pas désagréable. Ce serait un mensonge de dire que leur musique est originale, mais, c’est calmante, et, comme on sait, j’aime pas mal ce qui me calme (parce qu’il me faut), et donc, si tu es quelqu’un de calamiteux, je recommande ce groupe, et peut-être que certains autres gens apprécieraient ce qu’elles font aussi.

Fin (et(cætera)).

Advertisements

From → Uncategorized

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: