Skip to content

(ABRACADABAR (Paris) – le 10 juillet 2017)

July 10, 2017

(Natalia Moscou):

Le fléau de mon existence, autrement dit ma voisine d’en bas, est revenu, pas au sujet de la musique que j’écoute. Ces jours ci, la seule manière par laquelle je réussis à dormir est en me droguant, et hier j’ai dormi pendant presque toute la journée, avec mon téléphone (portable) en mode silencieux. Quand je suis, enfin, allé au lit, je me suis bien drogué pour réussir à dormir, et j’ai évidemment laissé mon téléphone (portable) en mode silencieux – ça, c’était de la chance, parce que cette voisine infernale m’a envoyé un message (texte) vers une heure trente du matin, pour une raison ridicule ou une autre. Il faut, donc évidemment, demander l’âge qu’elle a, ce qui expliquerait, clairement, son besoin apparent de m’envoyer des messages (textes) vers une heure trente du matin. Dans mon état de drogué, je ne sais pas si j’aurais pu lui répondre d’une manière compréhensible en tout cas, mais en me réveillant pour trouver son message (texte) d’une heure trente du matin, j’étais surtout heureux d’avoir laissé mon téléphone (portable) en mode silencieux pendant toute la journée et toute la nuit d’hier.

Et ça, c’est moi déprimé. Quand j’écris ces articles je suis normalement dans un état maniaque, et je les écris très vite. Je ne sais pas si je vais réussir à écrire cet article là.

En fait, peut-être que oui. Les deux premières paragraphes étaient écrits dans la salle d’attente du cabinet de mon psychiatre et/ou au café. Là, j’écris chez moi, et je recommence à trouver mon côté maniaque. J’ai encore dormi aujourd’hui – quand je fais une dépression, elle dure deux jours. Je sais ça.

Là, j’attends un appel (pas de ma voisine d’en bas, ou quelqu’un lié à ma voisine d’en bas), donc, je ne peux évidemment pas quitter chez moi.

Cette ‘critique d’un concert’ va être, je pense, le début de quelque chose de mauvais: je ne vais pas, en fait, assister au concert que je vais, dans cet article, ‘critiquer’ – ça me semble logique, et je crois que ma vie en tant que reclus commence, pour de vrai, aujourd’hui, là. Ca ne me dérange pas. Demain, je vais faire pareillement. Je crois que mes articles là avaient été en train de devenir de moins en moins comme des ‘critiques’ en tout cas, et là, je crois, ma ‘carrière’ en tant que ‘critique des concerts’ se termine. Ca ne m’agace pas. Ca me plaît, en fait – je prévois de continuer à ‘critiquer des concerts’, mais je ne vais pas assister auxdits concerts. C’est logique.

Alors, mon téléphone (portable), que j’ai eu depuis l’année deux mille dix, je crois, commence à ne pas bien fonctionner. J’ai attendu plus de nouvelles de la voisine d’en bas/de quelqu’un lié à la voisine d’en bas et également l’appel, et donc, mon téléphone (portable) était bien en ‘mode normal’ aujourd’hui, et je viens de remarquer que j’ai apparemment reçu un message (texte) il y a une heure (à peu près), de la personne qui m’a dit qu’il m’appellerait cet après-midi. Il m’a dit qu’il ne pourra pas m’appeler jusqu’à ce soir ou demain matin, et, comme j’ai déjà écrit dans un article précédent, c’est pas clair quand l’après-midi devient le soir – ça diffère de personne à l’autre. Peut-être que quand il m’appelle, ce sera encore l’après-midi selon lui. Je dis que ‘ce sera encore l’après-midi selon lui’ et pas selon moi parce que selon moi le soir commence, promptement, à dix huit heures. Je crois que le soir commence plus tard chez certains. Ca, c’est peut-être la raison pour laquelle je n’aime pas me coucher tard – j’ai déjà bien vécu la soirée quand les autres profitent encore de l’après-midi.

Peut-être que la saison affecte l’heure où certains pensent que l’après-midi devient le soir, et je pense que la saison actuelle est celle où ces individus pensent que ‘la journée’ dure plus longtemps. ‘La journée’ dure, pour moi,pour la même période de temps pendant toute l’année. Peut-être que je suis ‘radical’ (oh là là) – je ‘critique’ les concerts auxquels je n’assiste pas, après tout.

Dans un article précédent j’ai écrit sur le traumatisme que la promenade vers l’Abracadabar me cause, et donc, dans mon état dépressif, ce ne serait pas du tout sage de marcher à l’Abracadabar ce soir, surtout vu que dès mon arrivée à l’Abracadabar je ferai face aux stratagèmes agressifs du personnel dudit bar, et ça, surtout, je ne pourrais pas supporter.

Il faut noter clairement (ou non) que demain, encore, je vais écrire une ‘critique d’un concert’ auquel je n’assisterai pas – ça, c’est pas une période où j’ai envie de sortir, ou de vivre, et en sortant j’ai l’impression que je vis. En restant chez moi, c’est comme si j’ai déjà été enterré. J’aime bien la pensée que j’ai été enterré. La vie dure trop longtemps, mais en même temps, c’est vrai qu’elle passe vite. Il y a quatorze ans j’ai vécu ma première histoire d’amour (non réciproque) – je crois que j’ai déjà, récemment, écrit sur cette histoire, et dit que la jeune femme que j’ai aimé a maintenant un/e bébé et un mari. Tout ce que je peux dire au sujet de cette histoire c’est qu’elle aurait été meilleure avec moi, et que sa mère et sa famille entière m’auraient préféré à son mari et père de son enfant, mais, il me semble comme si sa famille aime bien son mari en tout cas, et, je n’ai aucune rancune envers cette jeune femme/nouvelle mère – on n’était que des enfants il y a quatorze ans …. quatorze ans, c’est presque la moitié de ma vie.

Je me souviens de l’anniversaire de ce premier amour. Presque chaque année, si pas chaque année, j’oublie que c’est son anniversaire jusqu’après la date. Ca ne me dérange pas – je ne suis pas le père de son enfant, et, enfin, elle est devenue quelqu’un que je n’aurais pas pu supporter. En fait, cette phrase là, c’est pas exactement factuelle. Je crois que la dernière fois qu’on s’est vus c’était en l’année deux mille quatre, à peu près, quand on s’est croisés dans un train, et je l’ai emmené chez elle …. pour la dernière fois. Je ne sais pas si elle avait encore ‘changé’ à ce moment là, quelques mois après qu’on aitterminénos études secondaires. J’écris ‘changé’ entre apostrophes parce que c’est tellement rare que quelqu’un ‘change’. Elle et moi, on n’a pas fréquenté le même lycée, mais elle est apparemment devenue l’amie de plusieurs ‘loseuses’ de mon lycée. Ces ‘loseuses’ étaient les filles ‘populaires’ de mon lycée, et si on mettait toutes ces filles dans une petite salle, pendant quelques heures, et on leur disait d’arriver à une seule pensée ‘intéressante’, elles ne réussiraient pas. Une de ces filles a ‘auditionné’, chaque année, pour une de ces émissions ‘concours de talent’. Chaque année, elle perdrait avant le stade où elle aurait été à la télévision, mais quand même, elle auditionnerait chaque année. C’est assez triste, en fait, probablement presque aussi triste que le fait que ce genre d’émission existe, partout dans le monde, il me semble, et cette fille n’est pas du tout, j’en suis sûr, la seule personne qui auditionne annuellement …. en fait, je sais qu’elle n’est pas la seule – moi, j’aurais pensé que ces personnes se rendraient compte, à un moment ou à un autre, qu’elles n’ont aucun ‘talent’, au moins pas le genre de talent que ce genre d’émission cherche. Mon frère a un ami qui, pendant un moment, faisait la même chose (note: je suppose que les deux ont mis un terme à cette idiotie maintenant). Je ne sais pas pourquoi les gens qui veulent participerà ce genre d’émission ne rejoignent pas un groupe, ou quelque chose. Je suis sûr que leurs voix ne sont pas mal, mais qu’elles ne sont tout simplement pas assez bonnes pour être mises en vedette sur une de ces émissions …. ce qui doit déjà être une réalité triste pour ces ‘loseurs’/‘loseuses’, parce que les gens qui réussissent à être mis en vedette n’ont pas du tout les bonnes voix. Je me souviens que mon frère et moi étions toujours choqués par les voix absolument nulles des participants dans ces émissions. Les gens qui veulent être dans ces émissions sont tous les loseurs, et le/la gagnant/e n’est que le/la ‘‘loseur’/‘loseuse’ des ‘loseurs’/‘loseuses’’.

Alors, l’artiste que j’avais prévu de voir ce soir était une certaine Natalia Moscou. J’ai du respect pour elle parce que je suppose (vu qu’elle fait des concerts, et(caetera)) qu’elle n’a jamais auditionné pour être dans une de ces émissions merdiques où le/la gagnant/e n’est rien d’autre que le/la ‘‘loseur’/‘loseuse’ des ‘loseurs’/‘loseuses’’, et donc, j’espère que son concert de ce soir se passe bien. Elle ne m’a pas trop intéressé en tout cas.

Voilà. A demain alors …. chez moi.

Advertisements

From → Uncategorized

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: