Skip to content

POP IN (Paris) – le 15 juillet 2017

July 15, 2017

You should get to know us:

Alors, voilà. En principe, je quitte mon petit cocon où j’ai très heureusement vécu ces derniers jours pour aller au pire endroit possible, on dirait: le Pop In, un samedi soir. Même la pensée du Pop In, un samedi soir, me donne envie de rester chez moi, surtout vu que la probabilité que, enfin, je voie un groupe (ou deux) jouer est presque inexistante.

Ce matin j’ai écouté ce que je crois être le seul album des Boys Next Door. J’ai commencé au premier morceau où Howard (Rowland S) joue, ce qui m’a rendu triste. Comme on sait, une des raisons pour lesquelles j’ai quitté l’australie était la mort de ce grand gentilhomme de la musique (australienne/mondiale). La chanson ‘shivers’ peut nous faire monter les larmes aux yeux chaque fois qu’on l’écoute, si on laisse les larmes venir. Ca ne m’a que rendu nostalgique, même si, si je me souviens bien, je n’ai jamais vu Howard (Rowland S) jouer cette chanson. Il en a eu marre de cette chanson, qu’il a écrit quand il avait seize ans (à peu près), quand je l’ai connu, aux concerts, et(cætera). Sur le seul album des Boys Next Door, Cave (Nick) chante ‘shivers’, ce qu’il regrette jusqu’aujourd’hui, ce que Howard (Rowland S) décrit comme ayant été une folie dans un documentaire ou un autre, parce que selon lui, Cave (Nick) a pris la chanson bien trop au sérieux. Après que j’aie écouté cet album des Boys Next Door, j’ai écouté mes deux chansons préférées de l’album Teenage Snuff Film (de Howard (Rowland S)), ‘autoluminescent’ et ‘dead radio’. J’étais d’une humeur bien nostalgique ce matin.

Alors, aujourd’hui, je porte ma veste qui était inspirée par la mode de Howard (Rowland S), et également la chemise qui est inspirée par l’image de Cave (Nick) sur la couverture de l’album ‘tender prey’. Peut-être que le pantalon que je porte est également inspiré par cette image.

Je me souviens où j’étais et ce que je faisais quand j’ai entendu les nouvelles que Howard (Rowland S) était mort. Je me souviens que les chaînes de radio ‘communautaires’ ont diffusé, à plusieurs reprises, les chansons de Howard (Rowland S), ce qu’on aime faire, apparemment, quand quelqu’un est mort. Ca ne me rend que triste, et ça me fait me demander pourquoi les chaînes de radio ‘communautaires’ ne diffusaient pas plus souvent les chansons de tels artistes quand ils étaient, encore, vivants. Mais, la mort de quelqu’un nous fait, apparemment, penser à cette personne, d’où vient l’envie de diffuser sa musique. La vérité, en tout cas, c’est que la radio, même les chaînes ‘alternatives’, avaient beaucoup diffusé sa nouvelle (et dernière) musique avant qu’il soit mort. Il semblait comme si tout allait bien dans sa vie avant sa mort. Sa musique, pour la première fois depuis assez longtemps, avait obtenu un certain succès, il prévoirait de faire une tournée mondiale/semi-mondiale, il avait rencontré une fille, qui était beaucoup plus jeune que lui – elle avait dix neuf ans, si je me souviens bien – et(cætera). Elle lui avait contacté sur sa page ‘myspace’ (ouais. On était encore dans l’âge de ‘myspace’. Je n’ai jamais fait partie de l’âge de myspace, jusqu’à ce qu’il était déjà fini), et, voilà: une romance était née. J’adore l’histoire que cette jeune femme raconte où, à un moment, elle a dit à Rowland (S Howard) ‘ah (!), tu es la meilleure personne dans le monde (!)’ …. le genre de chose qu’on aime dire quand une relation est toute nouvelle. Howland (Rowland S) a apparemment répondu à ce sentiment de nouvel amour en disant ‘ah, je ne sais pas’, et donc, sa nouvelle copine a dit ‘tu es le meilleur guitariste dans le monde alors’, après quoi Howard (Rowland S) a dit ‘ah …. oui’. Howard (Rowland S) était quelqu’un de sublime, jusqu’au jour de sa mort (je ne peux pas confirmer ce que je viens d’écrire. Je n’étais pas à côté de son lit de mort, mais, je peux imaginer. On ne perd pas toute notre classe, même quand la mort va nous prendre prochainement). L’australie/Melbourne, sans Howard (Rowland S), n’est pas la peine.

A part mon sentiment de nostalgie, mon côté suicidaire est également très fort en ce moment, depuis hier soir. Je pouvais entendre les gens dans la rue. Ils mangent, tous, de la viande. Ce sentiment est demeuré jusqu’à ce matin. Au café, j’ai entendu deux personnes consécutives commandent des noisettes. Ils méritent la mort, tous les gens dans la rue, et tous les gens qui commandent les noisettes, et(cætera). Ca doit être très facile de vivre quand on ne pense pas.

Evidemment, je ne suis pas le genre de ‘végan’ qui fait semblant d’aimer tout le monde. Non. Les gens qui mangent de la viande méritent la mort. Peut-être que Howard (Rowland S) a mangé de la viande, au quel cas il a mérité sa mort, mais ça ne change pas le fait que je deviens triste en pensant à lui. Les gens ne sont pas imbéciles – ils sont simplement cons. Ils savent d’où vient leur viande: l’enfer sur terre, mais, ils la consomment quand même, et ça, évidemment, est l’acte d’un con.

Je suis également au courant que chaque personne, végane ou non, ajoute aux souffrances des animaux, et donc, la seule manière par laquelle on peut éviter de faire souffrir les animaux est de se suicider. Les tentatives de suicide ne suffisent pas. Chaque tentative de suicide ratée était, presque certainement (inconsciemment), intentionnellement ratée. C’est pas difficile de se suicider. A n’importe quel moment, quand je suis chez moi, je pourrais facilement me suicider, quand j’entends les cons mangeurs de chair dans la rue en bas. Une chute vite à la terre en bas, et, voilà. Egalement, à n’importe quel moment, je pourrais consommer tous les médicaments qui sont chez moi, mais, comme Plath (Sylvia) sait bien, presque toujours, quand on essaie de se suicider par cette méthode, on consomme trop de médicaments, et enfin, on vomit tout ce qu’on a ingéré.

Le monde est un enfer. Chaque personne qui mange de la viande et boit des noisettes le rend un enfer. Ils ne voient pas l’enfer qu’ils créent, donc, ils s’en foutent. Moi, je vois l’enfer qu’ils créent partout, dans le visage de chaque personne que je vois dans la rue, dans la voix de chaque connard qui s’élève à mon appartement, dans leurs rires …. Les animaux ne rient pas, connard/connasse. Le monde n’est pas beau. La vie n’est pas belle. Je vous déteste, tous. Je dois supposer que vous, tous, consommez la chair des animaux. Ca, c’est le plus facile. C’est le plus facile de détester le monde, et tout le monde, mais, c’est difficile de vivre dans un tel état d’esprit, et donc, le suicide est l’option la plus attirante. Mais …. on y va. Le Pop In …. entouré des cons.

You should get to know us

You should get to know us au Pop In le 15 juillet 2017

Et, comme par un genre de magie (noire), en arrivant au Pop In, un groupe était en train de jouer, et …. je ne l’aimais pas, et je suis entouré des cons. Aujourd’hui, plus que jamais, je me suis rendu compte que le pire de tous, en ce qui concerne la viande, c’est son odeur. En descendant la cage d’escalier l’après-midi, pour aller à la pharmacie pour obtenir un nouveau médicament, l’odeur d’un poulet mort en train d’être cuisiné envahie, presque, l’immeuble entier. Et dans la rue, de tels arômes sont presque partout. J’ai presque oublié de parler de l’odeur de la viande, étrangement.

Alors, le groupe que je n’aime pas, du tout, est You should get to know us, et, je pense que ça fait trop longtemps que je n’ai pas assisté à un concert, parce que je ne sais vraiment pas pourquoi je ne l’aime pas. C’est un groupe de rock anodine, et la musique rock ne marche que très rarement au Pop In, et, à part ça, ils sont, tout simplement, rien. C’est presque impossible d’imaginer un groupe qui a moins d’originalité que celui là, et, en écrivant cette phrase, ils ont joué quelque chose qui ressemblait, presque, à un solo …. l’horreur.

En parlant du verbe ‘imaginer’, il y a quelques jours, je crois que j’ai vu mon amour imaginaire portant une jupe. Je crois que je me suis trompé. Je ne crois pas que son armoire contienne des jupes, ni des robes. Peut-être qu’elle l’a emprunté à quelqu’un pour une occasion ou une autre. Au café, elle commande des crèmes, et parfois des cookies et/ou un genre de délicatesse bordelaise – elle est, donc évidemment, un des gens qui mérite la mort, tout comme Howard (Rowland S), s’il a mangé de la viande. Je sais qu’il a aimé les chats, mais, ça ne dit pas grand chose. Ouais. Je déteste la musique rock, les gens qui mangent de la viande, les gens qui commandent les noisettes, les crèmes, les cookies, et(cætera), et, en fait, la première fois que j’ai vu Howard (Rowland S) en concert, un des autres groupes qui a joué était le Hate Rock Trio. Ils n’existent plus suite au suicide d’un de leurs membres – ils ne sont plus un trio, tu vois. Ils sont un des meilleurs groupes que j’ai jamais vu, et, je comprends bien pourquoi ce membre de leur groupe aurait eu envie de se suicider.

Fin.

Advertisements

From → Uncategorized

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: