Skip to content

ESPACE B (Paris) – le 22 juillet 2017

July 22, 2017

Gomme, Deaf Parade, (Narbonne Plage):

Raisons pour et contre le suicide:

Becca est mariée avec un/e bébé.

Mon amie de Saint Etienne qui habite maintenant à Washington (DC), que j’ai inspiré, il y a quelques mois, de recommencer à écrire, a, comme d’habitude, fait plusieurs articles pendant une période brève, et après cette petite période, n’a rien fait. Oui oui. Je te connais bien, ma belle, et je savais toujours que mon inspiration ne durerait pas pendant longtemps, probablement pendant un mois (ou moins), et, j’ai eu raison à cet égard.

Selon mon psychiatre, il faut que les gens ‘défendent’ les animaux, sinon, rien ne changera jamais: rien ne changera jamais parce que les animaux ne parlent pas notre langue (la langue humaine). Ca ne suffit pas que plusieurs gens essaient d’être ‘la voix’ des animaux. Rien ne change pour ceux qui n’ont aucune voix, et donc, je trouve intéressant/bête que pendant certaines manifestations des gens se coudre les lèvres. Là, déjà, en faisant cette action, les gens qui manifestent ont garanti qu’ils ne réaliseront pas leur but.

Comme je dis chaque fois que mon psychiatre utilise cet argument pour contrer mon argument que la vie/le monde est trop barbare pour supporter, je ne fais rien pour ‘défendre’ les animaux. Effectivement personne ne lit les articles que j’écris au sujet des souffrances animales, et je ne ‘milite’ pas, parce que l’action de ‘militer’ est, effectivement, l’action la plus ennuyeuse qu’on peut entreprendre. Je n’ai manifesté que deux (2) fois dans ma vie. Les deux (2) fois, j’ai failli mourir d’ennui. Donc, je ne ‘milite’ pas, mais j’écris des articles au sujet des droits d’animaux …. de temps en temps. En principe, j’écris les critiques des concerts (évidemment (!)), et donc, ça ne serait pas exactement ‘normal’ si chaque article que j’écrivais concernait la situation déplorable des animaux.

Je ne crois pas que les homosexuels doivent avoir le droit de se marier, non, parce que, en principe, je ne crois pas que la tradition du mariage doive encore exister, pour quiconque. C’est une tradition archaïque et forcément sexiste, et donc, je suis souvent étonné quand j’entends que quelqu’un est marié – ce n’est pas le cas en ce qui concerne Becca, mais en ce qui concerne mon ancienne connaissance aux cheveux de jais, absolument oui. Mais, pendant que la tradition du mariage existe (ridiculement), je crois que tout le monde, les homosexuels inclus, devraient avoir le droit de se marier, oui. Je comprendrais, parfaitement, si ceux (les ‘manif(estants) pour tous’ (sauf les homosexuels, et(cætera))) qui militent contre le mariage ‘pour tous’ (dits les homosexuels, les bisexuels et les hétérosexuels) étaient contre la tradition du mariage en général, mais pas s’ils sont contre le mariage pour seulement certains éléments de la société …. peut-être que certains sont contre le mariage si la différence d’âge des mariés est trop importante, au quel cas peut-être que le mariage du président de la république (la cinquième) française est illégitime. Moi, je suis contre le mariage. Le mariage me dégoûte, il est raisonnable de dire.

Moi, je pense que le monde entier ne devrait consister qu’en le dix huitième arrondissement (de Paris (france)). Le monde est trop grand, et je suis énervé chaque fois qu’il faut que je quitte le dix huitième arrondissement (de Paris (france)), par exemple, ce soir, il faut que j’aille au dix neuvième arrondissement (de Paris (france)) pour assister au concert de Gomme, et, dès que je traverse la frontière entre le dix huitième arrondissement arrondissement (de Paris (france)) et le dix neuvième arrondissement (de Paris (france)), je sais que je ne serai plus à l’aise. En rentrant du concert, je serai à l’aise dès que je suis, à nouveau, dans le dix huitième arrondissement (de Paris (france)).

Je suis dégoûté, suicidaire, homicidaire et mal à l’aise chaque fois que je me trouve au supermarché. Ce qui me dégoûte, surtout, est le lait. Effectivement chaque fois que je fais la queue, je vois un connard avec un paquet de six briques de lait à la main. Chaque fois que je vois ça, j’ai envie de cracher, sur la personne avec le lait à la main, sur les briques de lait ou par terre.

J’aime me priver des plaisirs de la vie, tous les plaisirs de la vie. Alors, je ne mets plus le sucre dans mon café, et j’évite le sucre tant que possible. La vie n’est pas censée être agréable. Je ne m’amuse pas aux concerts – les concerts sont le travail pour moi. Au cinéma, je meurs d’anxiété. Je suis à l’aise chez moi – ça doit changer.

Pour éviter les horreurs du supermarché je pensais à commander mes provisions en ligne, mais (!), hélas (!), c’est bien étrange: sur le site (web) du supermarché (bio(logique)), on ne peut pas commander, par exemple, des pommes (!), ni des pommes de terre (!), ni des oignons (!), et(cætera (!)), et, je ne peux pas commander des provisions du supermarché ‘normal’ parce que dès le début de nos tentatives de passer une commande, on voit des images de la viande (!), des œufs (!), et(caetera (!)) …. l’horreur (!). Et, c’est impossible de commander des choses du magasin/supermarché ‘végan’ – le site (web) est bien trop ridicule. C’est effectivement impossible d’imaginer un site (web) moins pratique que celui du magasin/supermarché végan. Alors, sur le site (web) du supermarché ‘bio(logique)’ (oh là là), qui est pratique mais où on ne peut pas commander des pommes (! (et(cætera))), j’étais tout prêt à passer ma commande (j’avais substitué les pommes (!), les pommes de terre (!), et(cætera (!)) par des autres produits), et je pensais que les prix étaient raisonnables, mais (!), hélas (!), à la ‘caisse’ (imaginaire), le prix de livraison était ajouté au prix des produits, et, le prix de livraison était, à peu près, un tiers du prix des produits que je voulais commander, et ça, franchement, est une folie (!), alors, hier (!), après avoir fait tout ça, je suis allé au supermarché (physique (!)) – j’ai pris mon médicament anti-anxiété (!) avant que je sois y allé, et …. je ne ressentais pas trop l’envie de cracher à cause de mon dégoût causé par ce que les connards achetaient, et ce que le supermarché vendait.

Aux concerts, tout comme au cinéma (oh là là), je meurs d’anxiété. Dès que quelqu’un me parle, le concert est fini pour moi – c’est pas à chaque concert que quelqu’un me parle, et, en fait, je trouve que ça devient de moins en moins souvent que les gens me parlent. Je pense que, ces jours ci, je donne une impression aux gens que je suis quelqu’un d’antisocial – ça me plaît. C’est intéressant que personne ne nous parle jamais au cinéma mais aux concerts, oui, de temps en temps. Je crois que tout dépend de moi en ce qui concerne si les gens me parlent aux concerts ou non, en fait. Parfois, il y a des périodes où à presque chaque concert (au moins (!)) une personne me parle. Aux autres moments (maintenant, par exemple), personne ne me parle jamais. Donc, parfois, peut-être, j’ai l’air ouvert, mais aux autres moments, la plupart du temps, j’ai l’air fermé. En ce moment, j’ai apparemment l’air fermé: ça me plaît. J’aimerais bien savoir ce que je fais de différent pour avoir l’air ouvert au lieu de fermé – je voudrais bien avoir l’air fermé tout le temps. Il me semble comme si, aux cafés quand j’écris, j’ai l’air fermé tout le temps maintenant, parce que dans le passé, aux cafés, des gens voudraient parfois savoir ce que j’écrivais, mais maintenant, jamais. Peut-être que j’ai maintenant appris l’art d’avoir l’air fermé tout le temps aux concerts aussi …. j’espère, bien, que cela est bien le cas.

Deaf Parade 22.7.17

Deaf Parade à l’espace B le 22 juillet 2017

Et, voilà. J’avais pensé que j’avais parfaitement planifié mon départ de chez moi, même si j’avais prévu de partir trente minutes plus tard, mais enfin, je suis devenu impatient. J’avais voulu rater le set de Deaf Parade, un groupe que j’ai déjà vu, que je pensais était la deuxième partie du soir, et, enfin, je pense que, peut-être, j’ai fait ça, même si, certainement, je suis en train de regarder la deuxième partie du soir pendant que j’écris ces lignes là …. je pense/j’espère. Je n’ai pas l’impression que j’ai vu ce groupe une autre fois, et donc, je suppose qu’ils sont Narbonne Plage, et s’ils sont bien Narbonne Plage, je suis heureux de les avoir vu, parce que je lis souvent leur nom, mais je n’ai jamais eu l’occasion de les voir. Leur musique est assez intéressante, en fait. C’est un genre de ‘hard surf rock’, ou quelque chose, et, ça marche bien, apparemment, mais, s’ils étaient (le set est maintenant terminé), en fait, Deaf Parade, j’ai apparemment changé d’avis au sujet d’eux. Voilà.

Et …. la pause entre les sets, la pire partie de chaque concert, où je me sens bien visible, et j’ai envie, toujours, de prendre la fuite. Au mois, presque tout le monde a quitté la salle pendant cette pause, mais quand même, mon anxiété demeure pareille, et j’espère que Gomme se préparera vite. Chaque fois que je pense que quelqu’un s’approche de moi, j’ai peur qu’il me parle …. normal. On vient seul aux concerts pour être seul, et laissé tranquille. La salle de l’espace B est immense, et elle semble encore plus immense quand presque tout le monde l’a déserté.

Une petite précision: je ne sais pas quand on utilise le passé simple en français, donc, j’utilise toujours le passé composé, ou l’imparfait. C’est comme ça. Je suis en train de demander à chaque personne que je connais qui étudie le français quand/comment on utilise le passé simple …. en français.

L’espace B. Il y a, toujours, plus de gens qui parlent en anglais à ce bar qu’à n’importe quel autre bar (à Paris (france)). On dirait, donc, que c’est le Métro(politain) gare du Nord des lieux de concert. C’est une bonne analogie ça, je trouve.

Ce serait bien, peut-être, d’être aussi facilement amusé que ceux qui sont amusés par les machines à fumée. Ca, c’est une source constante d’amusement …. pour certains.

C’est un peu dommage pour les personnes chauves qui portent les casquettes. Elles se ressemblent, toutes, et donc, souvent, les gens les saluent erronément, et donc, leurs vies sont passées dans un état constant de confusion.

Gomme

Gomme à l’espace B le 22 juillet 2017

En fait, j’ai regardé (sur le site (web) du groupe Gomme), et j’ai remarqué qu’elles jouent, à nouveau, à l’espace B en septembre (deux mille dix sept), et, j’ai envisagé de ne pas venir au concert de ce soir et d’attendre le concert de septembre (deux mille dix sept), mais, voilà, je suis là, et elles aussi. Et voici, une remarque: je pense qu’elles font une erreur en faisant deux concerts consécutifs à Paris à l’espace B, parce que, comme j’ai déjà écrit, la salle là est vaste, et, franchement, je pense que leur musique serait superbe dans un plus petit espace, mais là, à l’espace B, leur son semble bien vide – je remarque que ce qu’elles font est intéressant, et même que j’aime ce qu’elles font, mais, dans cet immense espace, ce qu’on remarque plus que toute autre chose est la vacuité de leur son, ce qui est un peu dommage, en fait, et donc, je ne recommande pas leur concert à l’espace B en septembre (deux mille dix sept), mais quand elles jouent quelque part d’autre, je leur recommande …. fortement.

Oui.

Advertisements

From → Uncategorized

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: