Skip to content

CONCERT RATE DU 18 AOUT 2017

August 19, 2017

Ah oui. On évite une personne qui tousse (pendant qu’il fume) et le connard nous suit. C’est vraiment la belle vie.

A notre café habituel, le serveur/barman des week-ends est tempéramental. Il est notre serveur/barman préféré de notre café habituel, mais la femme de ménage vient les samedis, et on ne sait jamais ce que ce serveur/barman veut qu’on fasse: parfois, il est fâché contre la femme de ménage et il faut qu’on se lève pour qu’elle puisse bien nettoyer sous notre table. Quand il est de bonne humeur et on commence à se lever pour que la femme de ménage puisse bien nettoyer, il nous dit ‘non non. Reste là. C’est bon’ …. je suis sûr qu’il ne remarque pas la différence entre ses humeurs, mais même s’il est mon serveur/barman préféré, c’est vrai qu’il me fait peur. Il n’est même pas un des patrons de l’établissement, donc, je me demande, en toute sincérité, pourquoi il se soucie tant (quand il n’est pas de bonne humeur) de la qualité du lavage du café. Peut-être que cette attitude est la raison pour laquelle je ne suis jamais un bon employé. Quand on est un employé, on travaille le moins possible – cette notion est née de mon côté ‘syndical’, mais c’est la vérité en tout cas, sinon on n’est rien d’autre qu’un pigeon. Les chefs peuvent nous toujours payer encore plus s’ils veulent qu’on fasse un meilleur travail, et même s’ils nous paient encore plus, on continue à faire le moins possible: il y a, toujours, plus d’argent que les chefs pourraient nous payer.

Les femmes de ménage ne parlent ni français ni anglais, donc, mon serveur/barman préféré parle derrière leur dos, ouvertement, parfois – il dit parfois ‘c’est son boulot (!)’, et(cætera). Parfois, quand les femmes de ménage se trompent et viennent le mauvais jour, les serveurs du café sont très condescendants (ça, ce n’est que le serveur/barman des week-ends) et ils apprennent aux femmes de ménage les jours de la semaine en français. A part le traitement des femmes de ménage à ce café, je l’aime beaucoup.

Il est heureux que je puisse venir à ce café à pied, parce que l’amour que j’ai ressenti envers la RATP pendant assez longtemps est maintenant, très tristement, mort. Avec un ticket ‘normal’ de Métro(politain), on ne peut pas aller, par exemple, à Vincennes ou à Ivry (sur-Seine), même si les deux gares se situent bien dans la zone deux du réseau des transports en commun, et les tickets ‘normaux’, en principe, nous permettent de voyager dans la zone une et la zone deux. La RATP, tu vois, aime confondre des gens avec des technicalités comme ça, mais, je ne dirais pas que la RATP est tempéramentale mais plutôt conne. Je ne sais même pas si un ticket de RER pour aller de Paris (france) à une gare dans la zone deux du réseau coûte plus cher qu’un ticket ‘normal’ de Métro(politain), mais, voilà, c’est comme ça à la RATP: ils aiment beaucoup les technicalités.

Alors, mon amour pour la RATP, qui, dans le passé, était un grand amour, est maintenant mort. Mon amour pour Montreuil (sous-Bois) demeure, mais, malheureusement, il est maintenant impossible pour moi d’y aller. Mais (!), ce n’est pas, en fait, le cas (!): dans le passé, je suis allé à Montreuil (sous-Bois) en Métro(politain) ou en RER. J’aimais savoir que j’avais un choix à cet égard, mais maintenant que ce choix m’a été volé, je ne vais plus à Montreuil (sous-Bois). Voilà.

Alors, hier soir, il y a eu un concert auquel, peut-être, j’aurais assisté dans le passé, avant que j’aie découvert que je ne peux pas, ‘légalement’, aller à Montreuil (sous-Bois) (Vincennes, en fait) en RER, même si, en fait, je serais allé à ce concert en Métro(politain), pas en RER, mais (!), j’aime bien ressentir un sentiment de liberté, et, maintenant, je ne ressens aucun sentiment de liberté en allant à Montreuil (sous-Bois) (ou à Ivry (sur-Seine)) en utilisant un des services fourni par la RATP. Je trouve assez bête, il faut dire, que je peux aller à Montreuil (sous-Bois) (ou à Ivry (sur-Seine)), légalement, si je prends le Métro(politain) mais pas si je prends le RER, et donc, malheureusement, je suis forcé de boycotter les banlieues auxquelles je ne peux pas aller à pied (comme Aubervilliers et Saint Ouen, par exemple). Je ne vais pas me laisser dominer par un système absurde, et donc, je dis un adieu à mon Montreuil (sous-Bois) aimé, précédemment aimé, toujours aimé, mais perdu, jusqu’à ce que la RATP change ses règles idiotes et illogiques. Il faut dire que je dise cet adieu avec une certaine tristesse, mais je refuse de respecter les règles d’une organisation qui est gérée par des cons (illogiques). Il est également avec une certaine tristesse que je dis que mon ancien amour pour la RATP est maintenant mort, mais tout ce qui est bon ne dure jamais, et là, la RATP, à mon avis, n’est rien d’autre qu’une organisation, et une organisation assez médiocre (et illogique). Alors, d’un seul coup, j’ai perdu deux amours, et ma confiance dans le monde, et dans l’humanité, a maintenant été blessée, presque fatalement.

A Melbourne (australie), ma professeur particulière (une parisienne) m’a dit, une fois, que les banlieues parisiennes sont nulles et qu’il ne faut pas les visiter. Pendant un moment, quand j’ai aimé, follement, Montreuil (sous-Bois), j’ai pensé que cette parisienne était folle, surtout quand on considère qu’à part Montreuil (sous-Bois) j’avais également aimé Ivry (sur-Seine), Aubervilliers et Saint Ouen, et, j’avais aussi visité Issy (les Moulineaux), et, il faut dire que cette banlieue est bien jolie – je peux toujours visiter Issy (les Moulineaux), parce qu’il est accessible uniquement par Métro(politain), tout comme je peux toujours visiter Montrouge, que, apparemment, mon ancienne amie de Saint Etienne a bien aimé. J’ai vu un film à Montrouge une fois, mais je ne dirais pas qu’il est particulièrement beau; j’ai assisté à un concert à Issy (les Moulineaux), mais, il faut dire que la banlieue où se déroulent la plupart des concerts est Montreuil (sous-Bois), et …. selon mes principes, je ne peux plus y aller. La banlieue/la ville où se déroulent la plupart des concerts du groupe le Val est Ivry (sur-Seine), et, encore, mes principes m’empêchent d’aller à cette banlieue (qui est assez moche, il faut dire, mais, j’ai adoré sa gare du RER, qui est, maintenant, inaccessible).

Alors, je crois que ma professeur particulière, la parisienne, n’a jamais traversé les frontières de Paris (france), ce qui est assez dommage pour elle, mais, peut-être qu’elle n’a jamais eu une passe navigo et donc, ne pouvait pas facilement quitter Paris (la capitale de la france). Donc, vu qu’elle ne pouvait pas quitter la capitale (Paris), elle quittait la france: elle s’ennuyait, ce qu’on peut facilement comprendre – moi, à cause de mes principes, je me prépare à m’ennuyer, mais je resterai, probablement, à Paris (france), même si je ne visite plus mes banlieues préférées.

Ma professeur particulière, à Melbourne (australie), va, prochainement, quitter la ville qu’elle aime (Melbourne (australie)), parce que les autorités australiennes n’ont pas accepté sa requête de rester, pour toujours, dans ce pays de merde (qu’elle aime, assez insondablement, vu qu’elle est quelqu’un que je considère comme étant ‘cool’ (oh là là), dans une certaine mesure), donc, peut-être qu’elle reviendra à Paris (france), ou peut-être qu’elle ira ailleurs, mais, en ce moment, il paraît comme si, certainement, elle va quitter ce pays de merde, ce que, à mon avis, sera une bonne chose pour elle. Elle a, évidemment, vécu pendant trop longtemps là-bas. Si elle revient à Paris (france), peut-être que j’irai à l’encontre de mes principes, et je lui ferai découvrir toutes mes banlieues préférées, dites Montreuil (sous-Bois) et Ivry (sur-Seine), mais, il faudrait déterminer, dans ce cas, comment j’irais à ces banlieues, vu que le RER ne serait pas une possibilité, malgré ma lettre (belle) que j’ai envoyé à la RATP il y a quelques semaines.

Mais, alors, le concert du dix huit août deux mille dix sept que j’ai raté (à cause de la RATP et ses règles entièrement illogiques). L’artiste avait l’air pas mal, mais il essaie trop, clairement, d’avoir l’air ‘cool’ (oh là là) quand il est évidemment prétentieux. Si on est prétentieux, on embrasse cette prétention, et, il faut dire que je me fous du fait qu’il joue plusieurs instruments: peut-être que, s’il jouait un (ou peut-être deux) instrument(s), il ferait, en fait, quelque chose d’intéressant avec lui(eux), mais au lieu de cela, tout ce qu’il fait avec tous ses instruments manque de substance, et, ce qu’il fait avec sa voix n’est rien de spécial. Sa voix elle-même nous emmerde (elle essaie d’être ‘cool’ (oh là là) quand elle est, évidemment, une indication de sa prétention), et ses paroles sont nulles, si pas merdiques …. parce qu’il passe trop de temps à maîtriser (à peine) tous les instruments qu’il joue.

Voilà. Il faut dire que quelque part au milieu de cet article je suis devenu, heureusement, distrait, par mon amour imaginaire, que j’avais séduitpour qu’elle s’assoie à ma table, en disant des conneries (au sujet des banlieues où je ne peux plus aller), après quoi j’ai continué à dire des conneries d’une nature ou d’une autre. Donc, aujourd’hui, tout est beau!

Voilà!

Advertisements

From → Uncategorized

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: