Skip to content

CRITIQUE DE PREEMPTION DU CONCERT D’UNE CHANTEUSE ANONYME AU GENTLE GOURMET CAFE – le 22 août 2017

August 21, 2017

Ah oui. Récemment, j’ai écouté, et réécouté, à plusieurs reprises, plusieurs albums de Cave (Nick). Il y a plusieurs raisons pour ça, en fait. Premièrement, ces albums sont, à mon avis, les meilleurs de la carrière de Cave (Nick), et donc, pourquoi pas les écouter à plusieurs reprises. Deuxièmement, ces albums, qui ne sont pas du tout ‘calmes’, me mettent à l’aise, dans une certaine mesure. Et troisièmement, ces derniers jours, j’ai ressenti un certain sentiment de nostalgie: oui oui, nostalgie d’un pays que je déteste, d’un mode de vie que je déteste, d’un peuple que je déteste, d’une ‘culture’ que je déteste, d’une ‘histoire’ que je déteste, et(cætera). Mais, malgré tout ça, j’ai récemment ressenti une certaine nostalgie, peut-être, je pense, à cause de la série de visiteurs que j’ai eu ces derniers mois. Les derniers visiteurs que j’ai reçu étaient, facilement, les plus traumatisants pour moi.

En écoutant ces albums, j’ai également, de temps en temps, lu des articles au sujet de Cave (Nick). Lors d’un entretien, il a dit qu’il ressentait un certain sentiment de mal du pays aussi. Howard (Rowland) a également ressenti un sentiment de mal du pays et donc il est revenu en australie vers la fin de sa vie. Je crois que Race (Hugo) a également ressenti un sentiment de mal du pays et il est, donc, également ‘rentré’ en australie (Melbourne) récemment. Howard (Rowland) a dit que la nature, et(cætera) de l’australie lui manquait. Peut-être que c’est une histoire similaire pour Race (Hugo) et Cave (Nick) aussi. Race (Hugo) a vécu en sicile, je crois, un lieu que je n’ai jamais visité, mais un lieu que j’imagine n’est pas en manque total de ‘nature’, et(caetera). Cave (Nick) habite, maintenant, à Brighton (angleterre), qui semble être, dans une certaine mesure, comme une ville australienne: à côté de la mer, et(cætera). Comme on sait, pendant une période, il semblait comme si j’allais déménager, parce que je ne pouvais pas me dégager d’une relation absurde, à Marseille, une ville qui, il me semble, est un peu comme une ville australienne, à côté de la mer, de la nature, et(cætera), comme Brighton (angleterre), si je ne me trompe pas. Alors, au cours de cette relation, qui semblait comme si elle ne se terminerait jamais, malgré le fait qu’elle était clairement mauvaise, je pensais que, peut-être, ça, c’est quelque chose que les expatriés australiens font, enfin: ils déménagent quelque part où le mode de vie ressemble, dans une certaine mesure, à celui d’une ville australienne, même si je savais, toujours, que ce déménagement proposé à Marseille aurait signifié la fin de moi, aurait été masochiste, et aurait été suicidaire. Je ne sais pas si je me serais enfin suicidé, physiquement, à Marseille, mais ce qui est certain, à cent pour cent, c’est que ma vie, avec la marseillaise avec qui j’aurais déménagé n’aurait pas du tout ressemblé à la vie que je veux, qu’il me faut, que j’ai trouvé à Paris, que je vis à Paris, et donc, même si je ne me serais pas physiquement suicidé à Marseille, il n’y a aucun doute que, spirituellement, ce déménagement aurait été ma mort, même si, tout comme le déménagement à Brighton (angleterre) de Cave (Nick), ça n’aurait été qu’un déménagement à une ville où j’aurais pu vivre d’une manière qui est semblable à la manière par laquelle on vit en australie.

En lisant des articles au sujet de Cave (Nick), j’en ai trouvé plusieurs où l’auteur a, apparemment/évidemment, ‘analysé’ le sens de certaines chansons de Cave (Nick). Moi, j’avais écouté ces chansons à plusieurs reprises au cours de quelques jours et je n’avais pas entendu ces sens cachés dans ces chansons, et je suis sûr que Cave (Nick) n’a pas su que ces sens cachés ont existé non plus, et, si l’auteur d’un texte ne sait pas qu’un sens existe, il semble assez idiot, à mon avis, de supposer qu’un sens existe que l’auteur n’a pas envisagé de mettre dans sa chanson, surtout si l’auteur ne savait même pas que ce sens particulier existait. J’étais fort en anglais au collège/lycée, mais quelque chose que je détestais, toujours, dans ce cours était le fait que les professeurs analyseraient des textes, et qu’il faudrait qu’on analyse, également, des textes. Un texte écrit n’existe pas pour être analysé – il existe pour être lu, et, si l’auteur d’un texte ne savait même pas qu’un certain sens existait dans son texte, il faut supposer que ce sens n’existait jamais. Si on peut dire de la merde en cours d’anglais (ou de français en france) au sujet des textes, on peut être fort en cette matière. J’ai dit de la merde au sujet des textes en cours d’anglais au collège/lycée, je n’ai pas aimé faire ça, mais c’est ce qu’il fallait que fasse si je voulais réussir dans mes études. Je crois qu’il fallait qu’on analyse le sens des œuvres d’art en cours d’art plastique aussi, et, il est clair qu’il n’y a aucun sens dans les tableaux – les artistes ont simplement créé leurs œuvres parce qu’ils ont en eu envie, et, encore, on peut être certain que les artistes ne savait pas qu’il y a eu un sens caché dans leurs œuvres …. j’étais moins fort en art qu’en anglais, même s’il fallait faire, plus ou moins, la même chose pour les deux cours: dire de la merde au sujet des œuvres d’artistes/écrivains.

Une chose que je peux dire sans aucune hésitation, par contre, c’est que le Gentle Gourmet Café est entièrement affreux. L’ambiance est inexistante. Le décor est voyant. Les personnels sont nuls parce qu’ils ont peur de la patronne du restaurant, et(caetera). Il faut dire que les personnels du restaurant ont bien raison d’avoir peur de la patronne de ce restaurant, parce qu’elle est quelqu’un d’entièrement épouvantable. Moi, je suis entièrement prêt à dire que je ne comprends pas du tout la musique classique, mais elle, elle est l’expert de tout, de la nourriture végane, des restaurants végans voyants, de la musique classique, et(cætera). Elle veut que les concerts se déroulent ‘chez elle’, mais il faut que la musique ne soit pas jouée trop fort, et donc, il faut que la chanteuse lyrique fasse gaffe et ne dépasse jamais un certain volume indéterminé quand elle chante. La patronne du restaurant veut que la musique live soit jouée ‘chez elle’, mais qu’elle ne soit pas jouée trop fort et que la musique ne soit rien d’autre que la musique d’arrière-plan, mais, elle est heureuse pour le pianiste, qui est son avocat, ou quelque chose, d’apporter des autres artistes pour lui accompagner, par exemple, la chanteuse lyrique et une violoniste, ce qui n’est même pas logique. Si on veut que la musique ne soit pas trop forte, sûrement on dirait ‘d’accord. On aura de la musique d’arrière-plan live, mais ça ne sera qu’un pianiste, sans accompagnantes’. Mais, non. Elle est l’expert de tout. Donc, le pianiste a des accompagnantes, mais il faut qu’elles jouent/chantent tout doucement. Moi, j’aime applaudir tout bruyamment quand je suis aux ‘concerts’ à cet établissement, parce qu’elle ne veut pas que les artistes reçoivent les applaudissements, parce qu’elle pense que ça détruit l’ambiance (inexistante) de son restaurant chéri. Je me demande si elle est au courant que son restaurant chéri est horriblement sans ambiance …. évidemment que non: tout ce qu’elle fait est parfait.

Selon elle, il y a un ‘mouvement’ végan à Paris/en france grâce à elle, elle seule (!), mais (!), elle est considérablement plus âgée que moi, mais elle n’est devenue ‘végane’ que deux ans avant moi, et, je doute qu’elle ait participé dans le ‘mouvement’ végan avant qu’elle fût même végane, mais, elle est quelqu’un de parfait, donc, il est possible qu’elle ait fait une idiotie comme ça. Elle parle d’une ancienne entreprise de laquelle elle était gérante: c’était également un établissement ‘végan’, mais, c’est inexistant selon l’internet. Moi, je déteste le Gentle Gourmet Café, sa patronne, son manque total d’ambiance (je ne savais même pas qu’un établissement pouvait manquer, entièrement, d’ambiance, mais, voilà: le Gentle Gourmet Café, un lieu sans aucune ambiance), sa nourriture, et(cætera).

Mais, la chanteuse anonyme alors. Pas comme la patronne du Gentle Gourmet Café, je ne fais pas semblant de comprendre la musique ‘classique’, et donc, je ne fais aucun commentaire surla performance de la chanteuse anonyme, mais je critique, plutôt, le restaurant, et, à mon avis, il ne vaut pas du tout la peine de venir à ce lieu ‘végan’, et si tu arrives et la patronne est présente, pars, tout de suite, en courant, sauf si tu veux passer une heure ou deux dans un endroit qui est sans aucune ambiance (incroyablement) et également avoir peur, en présence de la personne qui est, presque certainement, la personne la plus arrogante du monde.

Voilà. Je déteste ce lieu – je ne savais pas si cela était bien clair.

Fin.

Advertisements

From → Uncategorized

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: