Skip to content

POP IN (Paris) – le 4 septembre 2017

September 4, 2017

(Sam Humans), (Saroon):

Moi, j’aime bien les folles (et les fous, mais là, je pense à une (ou deux) folle(s) en particulier). Les folles/fous n’entrent normalement pas dans les boutiques. Ils passent leurs vies dans la rue, en faisant des choses folles qui nous font dire ‘putain qu’il/elle est fou/folle’.

Mais (!), il y a un café dans le dix huitième arrondissement de Paris (france) qu’une folle fréquente, et ça, à mon avis, est sublime. Le café se trouve en face du cabinet de mon psychiatre, alors, peut-être que vous pensez, bon, c’est le meilleur endroit pour elle, mais (!), je ne crois pas qu’elle soit une patiente de mon psychiatre, au moins, je ne l’ai jamais vu dans la salle d’attente de mon psychiatre, mais, peut-être que, parce qu’elle est folle, elle arrive à ses rendez-vous considérablement trop en avance, et donc, au lieu d’attendre pendant très longtemps dans la salle d’attente du cabinet médical, elle va au café en face.

Elle est folle et je pense que les employés du café préféreraient qu’elle ne vienne pas à leur café …. tous les jours. Normalement, je pense que les employés des cafés aiment les clients habitués, mais ça, c’est quand ils/elles ne sont pas fous/folles, il me semble.

Alors, dans le passé, je suis allé à ce café de temps en temps, même si je n’arrivais qu’avec cinq minutes d’avance, mais, maintenant, je ne pense pas qu’il vaille la peine d’aller au café, et donc, même si j’arrive quinze minutes d’avance, je vais directement à la salle d’attente du cabinet médical, même si mon psychiatre n’est jamais, effectivement, à l’heure.

Dans le passé j’ai aimé aller à ce café parce qu’une barmaid y travaillait qui était quelqu’un de très intéressant, mais, hélas (!), elle n’y travaille plus, et donc, je n’ai plus la motivation pour y aller. Elle m’a inspiré dans une certaine mesure, en fait, elle et une amie à moi, en tout cas. Les deux m’ont fait, finalement, rendre compte que c’est la merde de travailler pour les autres et qu’il vaut mieux de travailler pour soi-même. Je ne comprends pas du tout comment mon amie espère gagner sa vie avec son entreprise, une ‘appli’, mais en ce qui concerne l’ancienne barmaid du café en face du cabinet de mon psychiatre, je comprends bien: elle va dessiner des vêtements et enfin les vendre, et ça, c’est logique. Je ne comprends jamais comment les ‘applis’ gagnent de l’argent, mais, peut-être que ça, c’est parce que je n’ai pas un téléphone (portable) assez moderne pour me permettre d’avoir des ‘applis’, et(cætera).

Un jour, au café en face du cabinet de mon psychiatre, j’ai fait une entrée remarquée pour saluer la barmaid que j’aimais bien, et j’ai perturbé, clairement, la folle, mais, peut-être que les folles sont facilement perturbées, mais, je ne sais pas. Après cet incident, j’ai raconté l’histoire à mon psychiatre – il n’était pas amusé (comme moi); apparemment, il ne pense pas que ce soit une bonne chose de déranger des gens, folles (ou fous) ou non. Moi, je pense que si on perturbe ceux qui sont déjà perturbés que, peut-être, ils deviendront moins perturbés, mais, je ne suis pas un psychiatre, alors, je n’ai aucune expertise à cet égard. Peut-être que les gens dans le café ont pensé que j’étais fou le jour où j’ai fait cette entrée remarquée, et si cela est le cas, je m’en fous, mais, il faut dire que depuis que mon psychiatre m’a dit que c’est une mauvaise chose de déranger des gens quand on entre dans des endroits ou sort des endroits que je n’ai plus été aussi enthousiaste même si je pense qu’il a tort à cet égard, mais, il est un professionnel de santé, alors, peut-être qu’il faut prendre son conseil au sérieux …. parfois.

Une fois, ou peut-être deux fois, j’ai croisé mon psychiatre au comptoir de ce café. La première fois, qui était l’occasion la plus mémorable, je suis entré dans le café et tout de suite j’ai reconnu l’imperméable (qui est plus ou moins pareil que le mien, mais plus petit) de mon psychiatre, et également le fait qu’il n’y eût qu’une seule place libre au comptoir: directement à côté de mon psychiatre, à gauche, et donc, je lui ai tapé sur l’épaule et l’ai salué: je pense qu’il aurait préféré qu’on s’ignore – il a quitté le café avant qu’il ait fini son café. La deuxième fois, que, peut-être, j’imagine, que j’ai vu mon psychiatre, je l’ai ignoré, et il m’a également ignoré: ce jour là je pouvais prendre une place au comptoir très loin de la sienne.

Je l’ai vu une autre fois, en fait, dans un lieu et à une heure un peu plus bizarres. Encore, j’ai reconnu son imperméable, et également ses cheveux blancs. Il était minuit, à peu près, et il se promenait sans but dans le dix huitième arrondissement de Paris (france), mais assez loin de son cabinet même si on s’est trouvés, toujours, dans le même arrondissement. Moi, j’étais en train de rentrer chez moi, mais lui, il n’habite pas dans le dix huitième arrondissement de Paris (france), et donc, je ne sais pas où il allait ni ce qu’il faisait. Je marchais plus vite que lui, et quand j’allais le dépasser, il a détourné la tête, pour m’ignorer, et donc, encore, on ne s’est pas salués, mais malgré le fait qu’il ait détourné la tête, j’ai reconnu, encore, ses lunettes. On n’a jamais parlé de ce moment, mais les deux moments où il m’a ignoré me font penser que Dr Katz a fait des recherches pour sa série: dans un épisode, il dit à un patient qu’il ne devrait pas, vraiment, exister dans la psyché des patients quand ils ne sont pas ‘en séance’ avec lui, et je pense que mon psychiatre pense la même chose.

…. le métier de psychiatre serait dur, à mon avis, en écoutant la merde et en répondant à la merde pendant toute la journée, tous les jours, et ses journées sont longues, ce que je sais parce qu’il était toujours présent une fois quand j’étais suicidaire vers vingt heures, alors, peut-être qu’il aime se promener sans but dans le dix huitième arrondissement de Paris (france) avant qu’il rentre chez lui, pour vider sa tête de toute la merde qu’il a écouté, tout attentivement, pendant toute la journée.

Même s’il m’ignore quand on se voit en dehors de son cabinet, il aime me voir à son cabinet, parce que je lui donne beaucoup d’argent, trois fois par semaine. Mais, je l’emmerde en même temps, par exemple, je refuse de le voir plus tard que neuf heures du matin (sauf quand je suis suicidaire) parce qu’il faut que je sois à mon café habituel (qui n’est pas celui qui se trouve en face de son cabinet) avant dix heures du matin, tous les jours, et donc, s’il n’est pas disponible à neuf heures (ce qui devient, normalement, neuf heures vingt), je préfère ne pas le voir du tout. Il faut être ferme, partout.

Et, putain. Comme on sait bien, malgré toutes les fautes dans mes écrits là, tout ce que je ne peux pas dire en français est le mot ‘coca’. Je pensais que, peut-être, quand j’ai changé ma boisson de prédilection du ‘coca ‘normal’’ au ‘coca ‘zéro’’ que, peut-être, ça rendrait mes commandes de verres plus faciles, et, je pense que cela est normalement le cas, à part au Pop In, quand une personne en particulier travaille – cette personne était présente ce soir. Je ne sais pas pourquoi c’est aussi difficile pour cette personne de comprendre mes commandes. Ca, c’est la deuxième fois que ça a été une farce quand j’ai tenté de passer une commande avec elle. Je pense que, peut-être, je m’attends à voir un des autres barmans réguliers quand je viens au Pop In, et ils savent bien ce que je veux boire, et donc, je ne pense pas qu’il aille falloir que je parle un français compréhensible quand je viens ici. Mais, j’espère que, maintenant, cette barmaid se souviendra de ce que je veux boire aussi, parce que …. putain que je déteste son accent quand elle parle en anglais. Putain que c’est …. britannique. L’horreur ….

Je me souviens quand la grande bretagne a voté pour quitter l’union européenne – mon amie la marseillaise parlait comme si elle avait, véritablement, perdu un proche. La seule différence qu’on rencontrera maintenant que la grande bretagne ne fera plus partie de l’union européenne c’est qu’il faudra qu’on montre notre passeport à quelqu’un pour entrer dans le royaume …. la marseillaise n’a pas un passeport, alors, peut-être que cela est la raison pour laquelle elle était aussi triste quand le résultat de ce référendum a été annoncé (elle aime l’angleterre). Je suis bien au courant que les français n’aiment pas leurs accents quand ils parlent en anglais, mais, putain que la pire chose qu’ils puissent possiblement faire pour éviter leur ‘accent français’ est d’adopter un accent britannique. Mon dieu, parle comme un américain, un canadien, peut-être même un australien (!), mais pas un crétin britannique.

Mais, bref. Encore, un concert qui ne commence pas à l’heure au Pop In, et, j’ai oublié l’artiste que je voulais voir en tout cas. Donc, je rentre, tout tranquille, et je me demande si je veux même voir des concerts quand je viens ‘aux concerts’ …. une question assez pertinente ….

Fin.

Advertisements

From → Uncategorized

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: