Skip to content

L’INTERNATIONAL (Paris) – le 21 mai 2019

May 21, 2019

Laisse-moi, (The Bakounines):

Ce matin, je pense que j’ai rencontré quelqu’un qui aime les laveries plus que moi.  Quand je suis arrivé à la laverie il était devant la porte.  Il criait à quelqu’un vrai ou imaginaire qui vit, apparemment, dans un appartement en face, en haut.  Il a dit, par exemple, ‘pute’, ‘putain’, ‘fils de pute’, ‘petite bite’, ‘descend’, etc.  Il a également parlé du fait qu’il est noir.  Son siège était la laverie.  Je ne sais pas si c’était la même personne que j’ai affronté il y a quelques semaines/mois, qui m’a dit de ne pas utiliser une des machines devant la chaise sur laquelle il était assis.  J’étais plus sensé aujourd’hui que la dernière fois que j’ai fait face à une situation potentiellement dangereuse à la laverie.  Aujourd’hui, je n’ai pas confronté le fou.  La dernière fois, j’ai réagi avec colère à la personne qui était assise sur une des deux chaises de la laverie, avec son sac sur l’autre chaise.  La dernière fois, j’ai dit au fou ‘je vais m’asseoir sur cette chaise là!’ mais enfin j’ai décidé que ce ne serait pas une bonne idée de provoquer quelqu’un qui était aussi fou que lui, et je ne me suis pas assis à côté de lui pour écrire; au lieu de m’asseoir à côté de lui je suis allé au supermarché.

 

Ma laverie parisienne préférée est maintenant fermée.  Elle a fermé il y a quelques mois.  Un jour, j’étais choqué quand je suis allé à la laverie et elle était fermée définitivement.  Il y a eu une affiche sur la porte qui disait qu’une autre laverie se trouve à proximité à l’ouest.  La flèche sur l’affiche pointait vers l’est.  Alors, je suppose que la même personne est propriétaire des deux laveries et je pense qu’elle a fait une erreur grave: la laverie qui est maintenant fermée était clairement supérieure à la laverie qui reste ouverte.  Tout est bête à la laverie qui reste ouverte: quand quelqu’un achète de la lessive elle tombe sur la personne qui est assise devant le distributeur de lessive, puis il faut que la personne devant le distributeur bouge afin que la personne qui a acheté du lessive puisse venir la récupérer.  Ce genre de non-sens n’a pas existé à l’autre laverie.

 

Je dois passer devant la laverie qui est maintenant fermée pour aller à la laverie bête, et donc, pendant un peu de temps j’ai attendu avec impatience de voir ce qui allait remplacer la laverie fermée.  Je voulais qu’une laverie remplace la laverie fermée, mais après quelques semaines il est devenu clair qu’un restaurant allait remplacer la laverie fermée.  Je ne sais pas si le restaurant est déjà ouvert mais les ‘règles’ du restaurant sont déjà affichées sur la fenêtre.  Il y a également des rideaux aux fenêtres du restaurant qui était anciennement une laverie.  Je crois que c’est un restaurant africain, parce que, évidemment, on a besoin de plus de restaurants africains dans ce quartier.  Le restaurant n’est jamais ouvert quand je passe devant lui.  Je passe devant le restaurant les matins.  Si le restaurant est déjà ouvert je le trouve superbe: la façade est la même que la façade de la laverie; elle est toute blanche et il y a encore l’affiche devant le restaurant qui dit ‘laverie libre service electrolux’.  Je dois supposer que les machines à laver sont encore présentes, et si cela est le cas je trouve le management du restaurant brillant.  Si ton entreprise comprend plusieurs facettes il y a une meilleure probabilité qu’elle sera couronnée de succès.  ‘Succès’, en ce qui concerne une petite entreprise, est la capacité de continuer à être profitable.  Il y a plusieurs entreprises dans la Goutte-d’Or qui propose plusieurs services distincts; une entreprise offre les coupes de cheveux et elle est aussi un cybercafé; l’entreprise en bas de chez moi est un disquaire qui propose également des coupes de cheveux, etc.  Si on est entrepreneur il faut être innovant.  J’ai toujours pensé qu’une station essence avec un café-concert connaîtrait beaucoup de succès.

 

J’ai parlé de ma laverie parisienne préférée dans cet article.  J’ai précisé que c’est ma laverie parisienne préférée parce que ma laverie préférée est évidemment celle qui se trouve à Thornbury (Melbourne, australie), avec son propriétaire qui est obsédé par le plastique.  Je pense que ce vieux qui est obsédé par le plastique travaille dans plusieurs domaines aussi: je crois qu’il loue des chambres dans son appartement et il gère, évidemment, la laverie.  Il m’a dit une fois qu’il y a un café ‘français’ en face de la laverie; je n’ai jamais réussi à le trouver.  J’ai toujours voulu boire un café dans ce café ‘français’ fantôme parce que j’aimerais voir s’ils font du vrai café français, pas du café australien qui est imbuvable et amer.

 

Avant que j’eusse décidé de venir en france mon frère et moi étions en centre-ville de Melbourne (australie), dans Chinatown, et on a trouvé un café ‘authentiquement français’.  Maintenant que j’ai bu des cafés dans les cafés français il faut que je dise que ce café ‘authentiquement français’ ne ressemble pas du tout au café français typique.  Effectivement, le café français typique est moche, sombre et sale, mais le café que le café français typique sert est buvable.  Le café ‘authentiquement français’ au Chinatown de Melbourne (australie) est bien trop propre et lumineux pour être ‘authentiquement français’; il est suffisamment moche pour être ‘authentiquement français’.

 

La plupart des laveries à Paris (france) sont propres.  Un jour, quand j’étais trop tard pour aller à ma laverie habituelle, je suis allé à une autre laverie, une laverie sur la rue Doudeauville, qui était moche, sombre et sale.  La plupart des laveries à Paris (france) ne sont pas jolies; elles ont l’air antiseptiques.  La plupart des laveries parisiennes sont lumineuses aussi.

 

Les laveries melbourniennes ne sont pas propres, mais elles ont plus de caractère que les laveries parisiennes.  Il y a des vieux canapés confortables dans les laveries melbourniennes.  Parfois, on croise des gens qu’on connaît dans les laveries melbourniennes.  On étudie le français dans les laveries melbourniennes.  On est en train d’étudier le français quand des gens qu’on connaît nous voir par la fenêtre.  On ne peut pas rejoindre tout de suite des gens qui nous voient par la fenêtre des laveries melbouriennes parce qu’il faut qu’on rentre chez soi pour étendre la lessive, mais on retrouve nos connaissances un peu plus tard.

 

Quand on n’a pas habité dans notre ville natale pendant un peu de temps, pendant des années, on perd des connaissances, même des bons amis.  La personne qu’on croise dans les laveries était un très bon ami, mais non plus.

 

Le monde tourne autour des laveries, surtout des laveries melbourniennes.  Dans notre immeuble à Melbourne (australie) il y a une machine à laver dans la buanderie commune.  Après qu’on essaie d’utiliser cette machine, sans succès, on remarque qu’il y a une affiche sur la porte de la buanderie qui dit que la machine à laver est privative, tant pis si on a notre propre machine à laver.  Il y a deux cordes à linge dans la cour de notre immeuble melbournien.  On est nerveux d’utiliser la corde à linge devant l’immeuble.

Laisse-moi

Laisse-moi à l’International le 21 mai 2019

 

Et encore, je ne sais pas quel artiste que j’ai vu, mais je suis presque certain que le groupe que je critique là n’est pas the Bakounines.  Mais, la musique du group n’est pas mal en tout cas; c’est simplement dommage que le concert se soit déroulé à l’International.  J’ai récemment écrit que l’International est mort, mais je n’étais pas venu à l’International donc je parlais théoriquement.  Maintenant que je l’ai vu avec mes propres yeux je peux confirmer qu’il est mort.  Le prix du concert était ‘libre’, et c’était clair que la personne qui a demandé des sous se sentait stupide, surtout avec le gros gardien de sécurité derrière lui qui m’aurait empêché d’entrer dans la salle de concert si je n’avais pas été prêt à payer le prix libre.

 

Alors, l’histoire de ce soir c’est que l’International est mort, comme Paris (france).  Je n’ai pas particulièrement envie de critiquer un groupe dont j’ignore le nom, que je ne suis pas venu pour voir.  Je ne voulais que voir the Bakounines.  Je pensais que les autres groupes avaient l’air nuls et je voulais les éviter.  Mais le groupe que j’ai vu n’était pas nul de toute façon.

 

Note: le groupe que j’ai vu s’appelle Laisse-moi.

Advertisements

From → Uncategorized

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: