Skip to content

SUPERSONIC (Paris) – le 29 mai 2019

May 29, 2019

Sugarr:

La ligne un (1) du métro(politain).  Dans le passé j’avais peur de la ligne 8 (huit) du métro(politain), mais en fait la ligne qui est la plus terrifiante est la ligne un (1), même si, un jour, il a fallu que j’aille à Créteil et bêtement je suis monté dans une rame qui allait en direction de Balard.  Ce jour là je pensais que j’allais être en retard pour un rendez-vous mais enfin il n’a même pas fallu que j’aille à Créteil, et, Créteil est loin, et pas du tout intéressant comme Villejuif.

 

Mais bref, la ligne 1 (un).  Mon premier voyage dans la ligne un (1) le lundi dernier était particulièrement gênant: il y a eu un imbécile avec moi et il a fallu que je me force à converser avec cet imbécile, et comme on sait, je n’aime pas la conversation, surtout quand elle est artificielle.  Alors, je suis allé de la gare de Lyon jusqu’au Palais Royal Musée du Louvre; la personne qui était avec moi est descendue à Châtelet, et à ce moment là je me suis senti libéré, mais je demeurais humilié d’avoir été vu en compagnie de cet imbécile.  Après ma descente au Palais Royal Musée du Louvre j’étais à nouveau anonyme et à l’aise.  J’aime le métro(politain) malgré la ligne 1 (un) terrifiante, et je n’aime pas quand la paix du métro(politain) est brisée par les imbéciles.  Mais bien sûr, les imbéciles font partie du métro(politain), mais c’est mieux quand les imbéciles ne m’accompagnent pas.  Le métro(politain) est mieux apprécié quand on est seul.

 

Alors, je me suis trouvé au Palais Royal Musée du Louvre et j’étais seul, et fatigué.  Je suis allé au comptoir d’un café et j’ai oublié de prendre mes médicaments psychotropes, et donc, il a fallu que je les boive dans le bouchon de ma bouteille d’eau – mes médicaments sont sous forme liquide parce que les pilules contiennent, souvent/presque toujours, le lactose.  Ce serait plus discret de prendre une pilule plutôt que de compter les gouttes, mais j’aime bien être sous les effets des médicaments psychotropes, et je serais heureux si tout le monde savait que je les prenne.  Peut-être que les gens ne connaissent pas que le laroxyl est un antidépresseur, mais tout le monde connaît le valium, mon anxiolytique.  C’est peut-être improbable que quelqu’un regarderait de près mes médicaments, mais un jour une personne m’a demandé quel médicament que j’étais en train de préparer – c’était l’anxiolytique que j’ai pris avant que j’aie commencé à prendre le valium.  J’ai apprécié sa curiosité.

 

Alors, c’était facile de trouver ce que j’ai cherché au Palais Royal Musée du Louvre: une des sorties porte le nom de la rue que j’ai cherché.  Mais, en revenant à la gare de Lyon j’ai rencontré un problème: je voulais sortir par la porte neuf (9), qui porte le nom place Henri Frenay, mais, hélas (!), je n’ai pas eu cette option sur la plate-forme de la ligne 1 (un), et la machine de composter n’a pas fonctionné au Palais Royal Musée du Louvre, donc, j’étais sans ticket valable et je n’avais pas envie d’utiliser un ticket simplement pour trouver la sortie neuf (9); j’avais également peur de tomber sur les contrôleurs.  Et voilà, ce qui est terrifiant sur la ligne 1 (un) du métro(politain): c’est impossible de sortir par toutes les sorties de la gare de Lyon.  Donc, fais gaffe.  Je me souviens des belles journées quand j’ai mis du crédit sur ma carte navigo.  Quand on a une carte navigo valable on est complétement libre.  On peut aller où on veut quand on veut.  On est comme des lépreux quand on utilise les tickets individuels; on est des citoyens de deuxième classe.  On ne peut même pas entrer dans les stations de métro(politain) par tous les tourniquets.  La vie est dure quand on utilise des tickets de métro(politain) individuels.  J’ai peur de passer trop de temps dans une station, à écrire, par exemple, et puis de tomber sur les contrôleurs.  Les gens qui utilisent des cartes navigo n’ont pas cette peur.

 

Vu que j’étais au Palais Royal Musée du Louvre et j’avais du temps à tuer je me suis un peu baladé.  Je me suis assis dans la cour Napoléon et donc j’étais confronté aux pyramides en verre absurdes.  La personne qui a eu l’idée de mettre des pyramides en verre au dessus du Musée du Louvre est évidemment amoureuse de la tour Eiffel.  Les pyramides en verre au dessus du Musée du Louvre sont aussi hors de propos que la tour Eiffel.  Je me demande quand les pyramides en verre étaient construites.  J’aurais bien aimé voir le Musée du Louvre sans ces monstruosités; j’aurais bien aimé voir Paris (france) sans la tour Eiffel.

 

Je me suis assis sur un banc devant le Musée du Louvre et à côté de moi il y a eu des touristes américains.  Pendant que j’étais à côté d’eux je ne les regardais pas, mais j’écoutais leur conversation.  Je pense qu’ils avaient voulu aller au Musée du Louvre mais ils n’avaient pas envie de faire la queue.  Donc, ils ont parlé des bateaux mouches, de la tour Eiffel et de Versailles.  Ils ont également parlé du tennis.  Apparemment, le tournoi de Roland Garros a lieu en ce moment.  Un des américains n’avait pas envie de faire ce que ses compagnons avaient suggéré et il s’est plaint ‘c’est comme si je suis venu à Paris (france) uniquement pour Roland Garros!’  Il n’a pas dit pourquoi il n’avait pas envie de faire ce que ses compagnons allaient faire.  Après un moment ils ont quitté le banc et ils ont commencé à prendre des photo(graphies) idiotes, ce qui est apparemment obligatoire quand on se trouve devant le Musée du Louvre.  J’ai espéré qu’ils se blessent pendant qu’ils prenaient leurs photo(graphies) idiotes, mais ça n’est pas arrivé.  Mais, quand ils étaient devant moi, en prenant des photo(graphies) idiotes, je les ai regardé et j’étais choqué: putain qu’ils sont moches!  En les écoutant parler je n’avais pas du tout imaginé qu’ils soient moches.  Leurs voix ne sont pas moches.  J’aimais bien leurs accents, mais voilà: ils sont à Paris (france) pour dégoûter les gens.  Partout où ils vont les gens, sans doute, changent en pierre quand ils les voient; les gens changent en pierre, et les sorcières se transforment en eau …. j’espère bien que la sorcière à lunettes de soleil de mon immeuble les voit.  Putain qu’elle m’emmerde.

 

En ce moment, j’entends quelqu’un jouer de la flûte à bec, le premier instrument de musique de tout le monde.  Il joue sur la plate-forme de la ligne deux (2) du métro(politain) Barbès (Rochechouart).  Evidemment, il a une voisine hypersensible comme la mienne.  Il n’a évidemment pas le droit de jouer chez lui.  Alors, il vient au métro(politain) Barbès (Rochechouart) pour jouer, pour boire de la bière et pour cracher, audiblement.  Je ne comprends pas du tout pourquoi des gens crachent en public …. je n’ai jamais besoin de cracher, en privé ou en public.  Il faut une recrudescencede de la typhoïde pour éduquer les gens qui crachent.  Typhoïde (Mary) serait la mascotte de la campagne d’éducation.  Je ne comprends vraiment pas pourquoi Typhoïde (Mary) se sentait aussi affligée dans son cottage sur l’îlot isolé.  Elle aurait pu faire tout ce qu’elle voulait sur cet îlot.  Elle n’aurait jamais entendu le son de rires, et elle n’aurait jamais vu des américains moches.  Son existence sur cet îlot isolé, dans son cottage, aurait été paradisiaque pour moi.  Je pense qu’elle n’avait pas une bonne attitude.  Elle était désespérée, assez incroyablement, de retrouver la civilisation.  Je ne comprends pas du tout cette envie, évidemment.  Elle aurait pu être aussi bruyante qu’elle voulait sur cet îlot, et ça, évidemment, est le luxe des luxes.

 

On dit que quand on a été en couple avec quelqu’un pendant longtemps qu’on commence à lui ressembler.  A Melbourne (australie) j’ai connu un couple d’âge moyen qui était comme les jumeaux, et en marchant le long du boulevard de Magenta ce soir j’ai vu un jeune couple qui aurait pu être frère et sœur: les deux portaient les lunettes, les vestes en jean et les pantalons noirs; le garçon était en train d’écrire un message (texte) et la fille lui a donné des baisers sur la joue à plusieurs reprises.  C’était adorable.

Sugarr

Sugarr au Supersonic le 29 mai 2019

 

Mais Sugarr, et, je n’étais pas du tout sûr de ce que j’allais trouver ce soir, mais, je suis heureusement surpris.  Sugarr n’est pas un groupe ‘grunge’, mais je suis sûr que certains diraient qu’ils sont ‘grunges’.  Ils sont plus ‘heavy’ que le grunge ‘traditionnel’.  Leur musique a des éléments ‘stoner’ et ‘swamp rock’, mais essentiellement ils sont entièrement uniques, et je pense, en fait, qu’ils créent un nouveau genre.

 

Voilà.

From → Uncategorized

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: