Skip to content

SUPERSONIC (Paris) – le 16 juillet 2019

July 17, 2019

No Vacation:

J’allais écrire que j’ai évidemment perdu ma joie de vivre.  En marchant vers la laverie je ne ressentais rien – je me sentais déprimé.  Mais quand j’étais devant la laverie et j’ai remarqué qu’il y a eu quelqu’un assis sur une des deux chaises j’étais furieux, et donc, j’étais content d’avoir retrouvé la passion.  Evidemment, j’ai regardé les machines de la laverie quand j’y suis entré et il n’y avait pas une seule machine qui était en train d’être utilisée, et j’ai imaginé que la personne qui était assise était en train de lire le journal, et donc j’étais content d’être en présence de quelqu’un d’autre qui comprend, clairement, la paix des laveries, mais, quand je me suis assis à côté de cet homme j’ai remarqué qu’il n’était pas en train de lire le journal mais plutôt de regarder l’écran de son téléphone (portable), et donc, j’étais terriblement déçu; j’ai aussi remarqué qu’une odeur émanait de cet homme et qu’il portait des tongs, et donc j’étais offensé par lui.  Les gens qui ne portent pas des chaussures ne devraient pas avoir le droit d’entrer dans les laveries.

 

Tristement, la machine dix neuf est en panne en ce moment.  Heureusement, la machine dix sept fonctionne bien.  J’utilise toujours la machine dix sept et quand elle n’est pas disponible, ou quand un clochard me menace et me dit de ne pas l’utiliser, je suis déconcerté.  Mais là, la personne qui n’avait aucune raison d’être dans la laverie est partie, et donc, je suis à l’aise.  Je suis seul.

 

C’est peut-être dommage que je ne me sente jamais à l’aise sauf quand je me trouve seul dans la laverie.  Ce serait bien, peut-être, de pouvoir me sentir à l’aise chez moi, mais hélas (!), ce n’est pas le cas.  Pendant une période, quand ma vie était hantée par une folle, je ressentais l’angoisse chaque fois que j’ai reçu un message (texte).  J’ai reçu un message (texte) de cette folle au moins toutes les cinq minutes et si je n’ai pas répondu sous cinq minutes c’était comme si l’enfer au complet s’était déchaîné.  Cette folle ne fait plus partie de ma vie et j’aimerais, donc, pouvoir dire qu’à nouveau c’est un plaisir de recevoir les messages (texte) parce que pendant une seconde je peux imaginer que ce message (texte) ait pu être envoyé par littéralement n’importe qui dans le monde, n’importe qui qui a un téléphone (portable) de toute façon.  Normalement, les messages (texte) que je reçois sont les publicités.  Je suis toujours déçu quand je découvre qu’un message (texte) que j’ai reçu est une publicité.  Mais, l’excitation que, pendant longtemps, je ressentais quand j’ai reçu les messages (texte) n’existe plus.  Maintenant, à nouveau, je ressens l’angoisse quand je reçois les messages (texte) parce que chaque fois j’ai peur que ce sera ma voisine d’en bas qui me contacte.  La semaine dernière je venais de mettre de la musique et j’ai immédiatement reçu un message (texte) et naturellement je pensais que c’était ma voisine d’en bas mais c’était en fait une des personnes les plus intéressantes du monde qui m’a dit d’aller boire un café avec elle.  J’ai bu un café avec elle avec plaisir mais elle aurait préféré boire une bière.  On est allés à mon café habituel et je ne savais pas qu’ils étaient bêtes là.  Il était huit heures du matin et le patron disait que c’était trop tôt pour boire une bière.  Quelle idiotie/bouffonnerie.  Donc, mon amie a bu un café et un verre de jus d’orange.

 

Cette amie/cette personne très intéressante devrait être mon amoureuse, mais hélas (!), elle a toujours un copain, sinon elle va quitter Paris (france).  Une fois, je l’ai croisé et elle n’avait pas un copain à ce moment là mais elle se préparait à quitter Paris (france).  Quand elle n’a pas un copain elle a envie de quitter Paris (france), je crois.  Si elle ne prévoyait pas de quitter Paris (france) quand je l’ai croisé je l’aurais poursuivi, mais au lieu de cela j’ai poursuivi la folle et donc j’ai vécu une année, à peu près, de folie.

 

Voilà.  Je croise parfois des gens dans la rue.  Il y a deux semaines, quand j’étais en train d’aller au Cabaret Populaire Culture Rapide, j’ai croisé quelqu’un, une chanteuse.  Le samedi dernier j’étais en train de regarder les livres qui se trouvent devant un café et deux personnes m’ont dit bonjour et donc j’ai bu un café avec eux.  Mais, en ce moment il y a une personne en particulier que je voudrais croiser.  J’ai voulu la croiser depuis longtemps, au moins quelques mois.  Elle n’épreuve aucune honte, et elle est superbe, et, dans le passé je l’ai croisé régulièrement, au moins deux fois près de la gare du Nord, une fois devant le cinéma près de la place de Clichy et une fois dans mon supermarché habituel.  Je l’ai croisé les vendredis soirs près de la gare du Nord.  C’était un samedi soir dans le supermarché et c’était un vendredi ou un samedi soir devant le cinéma.  Alors, je l’ai souvent croisé, et elle est la personne que je veux croiser, pas la chanteuse que j’ai vue il y a deux semaines ou les musiciens que j’ai vu le samedi dernier, mais ces événements pendant les deux dernières semaines montrent que c’est bien possible de croiser des gens à Paris (france).  Cette personne sans aucune honte a dit que mon amie de Saint Etienne était probablement folle, et que son appartement que je n’ai vu qu’une seule fois était probablement dans un asile.  Je n’ai jamais vu l’appartement de cette personne sans aucune honte et je suis sûr qu’elle est folle et qu’elle vit dans un asile.  Elle disait qu’elle vivait avec un homme, et peut-être qu’elle a bien vécu avec un homme, dans sa tête.  J’étais avec la folle quand j’ai croisé cette superbe personne dans le supermarché.  Ca a rendu la folle encore plus folle.

 

La folle ne pouvait pas être seule.  Je ne comprends vraiment pas ce caractère, moi qui aime être toujours seul.  Donc, c’était très difficile pour moi d’être en couple avec elle.  J’ai perdu tous les vestiges d’indépendance.  Je n’ai jamais essayé de la convertir au véganisme, mais c’était évident que mon régime végan l’a exaspéré.  Elle était comme une vieille.  Je ne pense pas que ma grand-mère ait compris le véganisme et il est fort possible que j’aie mangé des trucs qui n’étaient pas végans chez elle.  Elle faisait des cookies.  Les cookies ne changeaient jamais mais quand je suis devenu végan elle a dit qu’ils étaient végans.  J’étais heureux de manger des trucs qui n’étaient pas végans chez ma grand-mère, mais je ne trahirais pas mes convictions pour apaiser une folle qui pensaient que ces convictions étaient trop ‘extrêmes’.  J’ai connu cette folle en deux mille quinze et en deux mille seize, et jusqu’à aujourd’hui je remercie ma bonne étoile que j’ai réussi à sortir de cette relation.  La relation semblait indestructible.  Pendant les huit ou neuf derniers mois il semblait comme si c’était fini mais je n’étais jamais émancipé, et je comprends bien la sensation de l’émancipation: ma première émancipation a eu lieu en deux mille dix.

 

L’anxiété.  J’avais raison de ressentir l’anxiété quand je m’approchais du Supersonic (dit l’OPA).  La foule devant la porte était un mauvais signe et dès mon arrivée dans le bar j’avais l’impression que j’étais dans un enfer.  L’OPA (dit le Supersonic) peut être assez agréable quand il y a peu de monde, surtout maintenant que le management a commencé à publier le bon ordre de passage sur les pages des événements sur facebook, mais quand il est plain de monde il n’y a nulle part où se cacher, et ce soir quelqu’un voulait savoir ce que j’étais en train d’écrire.  L’horreur ….

No Vacation

No Vacation au Supersonic le 16 juillet 2019

 

En fait, le Supersonic (dit l’OPA) n’est peut-être pas pire que les autres lieux quand il est plein, mais c’est amusant de critiquer l’OPA (dit le Supersonic).  Et évidemment, je ne pouvais pas rester pendant longtemps au Supersonic (dit l’OPA) vu que les gens (une personne) m’ont parlé, et ce qui est clair c’était que les deux premières chansons de No Vacation étaient terriblement lentes, monotones et ennuyeuses.

From → Uncategorized

Leave a Comment

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: