Skip to content

SUPERSONIC (Paris) – le 29 mai 2019

Sugarr:

La ligne un (1) du métro(politain).  Dans le passé j’avais peur de la ligne 8 (huit) du métro(politain), mais en fait la ligne qui est la plus terrifiante est la ligne un (1), même si, un jour, il a fallu que j’aille à Créteil et bêtement je suis monté dans une rame qui allait en direction de Balard.  Ce jour là je pensais que j’allais être en retard pour un rendez-vous mais enfin il n’a même pas fallu que j’aille à Créteil, et, Créteil est loin, et pas du tout intéressant comme Villejuif.

 

Mais bref, la ligne 1 (un).  Mon premier voyage dans la ligne un (1) le lundi dernier était particulièrement gênant: il y a eu un imbécile avec moi et il a fallu que je me force à converser avec cet imbécile, et comme on sait, je n’aime pas la conversation, surtout quand elle est artificielle.  Alors, je suis allé de la gare de Lyon jusqu’au Palais Royal Musée du Louvre; la personne qui était avec moi est descendue à Châtelet, et à ce moment là je me suis senti libéré, mais je demeurais humilié d’avoir été vu en compagnie de cet imbécile.  Après ma descente au Palais Royal Musée du Louvre j’étais à nouveau anonyme et à l’aise.  J’aime le métro(politain) malgré la ligne 1 (un) terrifiante, et je n’aime pas quand la paix du métro(politain) est brisée par les imbéciles.  Mais bien sûr, les imbéciles font partie du métro(politain), mais c’est mieux quand les imbéciles ne m’accompagnent pas.  Le métro(politain) est mieux apprécié quand on est seul.

 

Alors, je me suis trouvé au Palais Royal Musée du Louvre et j’étais seul, et fatigué.  Je suis allé au comptoir d’un café et j’ai oublié de prendre mes médicaments psychotropes, et donc, il a fallu que je les boive dans le bouchon de ma bouteille d’eau – mes médicaments sont sous forme liquide parce que les pilules contiennent, souvent/presque toujours, le lactose.  Ce serait plus discret de prendre une pilule plutôt que de compter les gouttes, mais j’aime bien être sous les effets des médicaments psychotropes, et je serais heureux si tout le monde savait que je les prenne.  Peut-être que les gens ne connaissent pas que le laroxyl est un antidépresseur, mais tout le monde connaît le valium, mon anxiolytique.  C’est peut-être improbable que quelqu’un regarderait de près mes médicaments, mais un jour une personne m’a demandé quel médicament que j’étais en train de préparer – c’était l’anxiolytique que j’ai pris avant que j’aie commencé à prendre le valium.  J’ai apprécié sa curiosité.

 

Alors, c’était facile de trouver ce que j’ai cherché au Palais Royal Musée du Louvre: une des sorties porte le nom de la rue que j’ai cherché.  Mais, en revenant à la gare de Lyon j’ai rencontré un problème: je voulais sortir par la porte neuf (9), qui porte le nom place Henri Frenay, mais, hélas (!), je n’ai pas eu cette option sur la plate-forme de la ligne 1 (un), et la machine de composter n’a pas fonctionné au Palais Royal Musée du Louvre, donc, j’étais sans ticket valable et je n’avais pas envie d’utiliser un ticket simplement pour trouver la sortie neuf (9); j’avais également peur de tomber sur les contrôleurs.  Et voilà, ce qui est terrifiant sur la ligne 1 (un) du métro(politain): c’est impossible de sortir par toutes les sorties de la gare de Lyon.  Donc, fais gaffe.  Je me souviens des belles journées quand j’ai mis du crédit sur ma carte navigo.  Quand on a une carte navigo valable on est complétement libre.  On peut aller où on veut quand on veut.  On est comme des lépreux quand on utilise les tickets individuels; on est des citoyens de deuxième classe.  On ne peut même pas entrer dans les stations de métro(politain) par tous les tourniquets.  La vie est dure quand on utilise des tickets de métro(politain) individuels.  J’ai peur de passer trop de temps dans une station, à écrire, par exemple, et puis de tomber sur les contrôleurs.  Les gens qui utilisent des cartes navigo n’ont pas cette peur.

 

Vu que j’étais au Palais Royal Musée du Louvre et j’avais du temps à tuer je me suis un peu baladé.  Je me suis assis dans la cour Napoléon et donc j’étais confronté aux pyramides en verre absurdes.  La personne qui a eu l’idée de mettre des pyramides en verre au dessus du Musée du Louvre est évidemment amoureuse de la tour Eiffel.  Les pyramides en verre au dessus du Musée du Louvre sont aussi hors de propos que la tour Eiffel.  Je me demande quand les pyramides en verre étaient construites.  J’aurais bien aimé voir le Musée du Louvre sans ces monstruosités; j’aurais bien aimé voir Paris (france) sans la tour Eiffel.

 

Je me suis assis sur un banc devant le Musée du Louvre et à côté de moi il y a eu des touristes américains.  Pendant que j’étais à côté d’eux je ne les regardais pas, mais j’écoutais leur conversation.  Je pense qu’ils avaient voulu aller au Musée du Louvre mais ils n’avaient pas envie de faire la queue.  Donc, ils ont parlé des bateaux mouches, de la tour Eiffel et de Versailles.  Ils ont également parlé du tennis.  Apparemment, le tournoi de Roland Garros a lieu en ce moment.  Un des américains n’avait pas envie de faire ce que ses compagnons avaient suggéré et il s’est plaint ‘c’est comme si je suis venu à Paris (france) uniquement pour Roland Garros!’  Il n’a pas dit pourquoi il n’avait pas envie de faire ce que ses compagnons allaient faire.  Après un moment ils ont quitté le banc et ils ont commencé à prendre des photo(graphies) idiotes, ce qui est apparemment obligatoire quand on se trouve devant le Musée du Louvre.  J’ai espéré qu’ils se blessent pendant qu’ils prenaient leurs photo(graphies) idiotes, mais ça n’est pas arrivé.  Mais, quand ils étaient devant moi, en prenant des photo(graphies) idiotes, je les ai regardé et j’étais choqué: putain qu’ils sont moches!  En les écoutant parler je n’avais pas du tout imaginé qu’ils soient moches.  Leurs voix ne sont pas moches.  J’aimais bien leurs accents, mais voilà: ils sont à Paris (france) pour dégoûter les gens.  Partout où ils vont les gens, sans doute, changent en pierre quand ils les voient; les gens changent en pierre, et les sorcières se transforment en eau …. j’espère bien que la sorcière à lunettes de soleil de mon immeuble les voit.  Putain qu’elle m’emmerde.

 

En ce moment, j’entends quelqu’un jouer de la flûte à bec, le premier instrument de musique de tout le monde.  Il joue sur la plate-forme de la ligne deux (2) du métro(politain) Barbès (Rochechouart).  Evidemment, il a une voisine hypersensible comme la mienne.  Il n’a évidemment pas le droit de jouer chez lui.  Alors, il vient au métro(politain) Barbès (Rochechouart) pour jouer, pour boire de la bière et pour cracher, audiblement.  Je ne comprends pas du tout pourquoi des gens crachent en public …. je n’ai jamais besoin de cracher, en privé ou en public.  Il faut une recrudescencede de la typhoïde pour éduquer les gens qui crachent.  Typhoïde (Mary) serait la mascotte de la campagne d’éducation.  Je ne comprends vraiment pas pourquoi Typhoïde (Mary) se sentait aussi affligée dans son cottage sur l’îlot isolé.  Elle aurait pu faire tout ce qu’elle voulait sur cet îlot.  Elle n’aurait jamais entendu le son de rires, et elle n’aurait jamais vu des américains moches.  Son existence sur cet îlot isolé, dans son cottage, aurait été paradisiaque pour moi.  Je pense qu’elle n’avait pas une bonne attitude.  Elle était désespérée, assez incroyablement, de retrouver la civilisation.  Je ne comprends pas du tout cette envie, évidemment.  Elle aurait pu être aussi bruyante qu’elle voulait sur cet îlot, et ça, évidemment, est le luxe des luxes.

 

On dit que quand on a été en couple avec quelqu’un pendant longtemps qu’on commence à lui ressembler.  A Melbourne (australie) j’ai connu un couple d’âge moyen qui était comme les jumeaux, et en marchant le long du boulevard de Magenta ce soir j’ai vu un jeune couple qui aurait pu être frère et sœur: les deux portaient les lunettes, les vestes en jean et les pantalons noirs; le garçon était en train d’écrire un message (texte) et la fille lui a donné des baisers sur la joue à plusieurs reprises.  C’était adorable.

Sugarr

Sugarr au Supersonic le 29 mai 2019

 

Mais Sugarr, et, je n’étais pas du tout sûr de ce que j’allais trouver ce soir, mais, je suis heureusement surpris.  Sugarr n’est pas un groupe ‘grunge’, mais je suis sûr que certains diraient qu’ils sont ‘grunges’.  Ils sont plus ‘heavy’ que le grunge ‘traditionnel’.  Leur musique a des éléments ‘stoner’ et ‘swamp rock’, mais essentiellement ils sont entièrement uniques, et je pense, en fait, qu’ils créent un nouveau genre.

 

Voilà.

LA BELLE HORTENSE (Paris) – le 28 mai 2019

Emma Zégarski:

En ce moment, je suis à l’aise.  Je suis à la laverie.  Je suis seul à la laverie.  Plus tard, je ne serai plus à l’aise: je serai à la Défense.  Je pense que c’est impossible de se sentir à l’aise à la Défense.  On donne des adresses et on dit comment atteindre ces adresses, mais c’est pas la peine: quand on trouve ce qu’on cherche à la Défense, c’est un hasard.  On arrive à l’avance à la Défense afin qu’on ait assez de temps pour trouver ce qu’on cherche, puis, on va dans un café.  Les tasses de café coûtent chères à la Défense, même aux comptoirs.

 

Il pleut.  Quand il faut aller à la Défense, il pleut.  Dans le passé, j’ai connu une colombienne.  Elle aimait explorer Paris (france) et ses environs.  Un jour, elle a exploré le cimetière Père Lachaise.  Un autre jour, elle a exploré la Défense.  Je ne comprends pas du tout pourquoi quelqu’un irait à la Défense par choix.  La Défense est horrible.  Elle a l’air futuriste, mais pas exactement.  Elle a l’air faussement futuriste.  Elle ressemble au treizième (13ème) arrondissement, les quartiers horribles du 13ème (treizième) arrondissement, les quartiers du treizième (13ème) arrondissement qui sont près du Petit Bain.  Près du Petit Bain il y a la passerelle de Beauvoir (Simone), mais je crois que je ne l’ai jamais vu – je descends du métro(politain) à la gare d’Austerlitz quand je vais au Petit Bain.

 

J’aime bien mon adresse.  Je l’ai aimé dès que j’ai lu son nom, il y a 7 (sept) ans, en deux mille douze (2012).  De Beauvoir (Simone) a trois deuxièmes noms, et un de ses deuxièmes noms est pareil que le nom de ma rue.  Ma rue n’est pas nommée d’après de Beauvoir (Simone).  C’est une coïncidence.

 

Je dis qu’il pleut quand il faut aller à la Défense, mais je crois qu’il n’a pas plu la dernière fois que j’y suis allé.  Il faisait froid la dernière fois que je suis allé à la Défense.  Il faisait beau et froid, pour être précis.  Le jour où la colombienne est allée à la Défense il faisait gris.

 

Maintenant, la colombienne vit à Amsterdam (hollande).  Elle y a déménagé il y a 1 (un) mois, en avril.  Elle a un doctorat.  Elle a obtenu son doctorat à Paris (france).  A Amsterdam (hollande) elle ne travaille pas en tant qu’académicienne.  Peut-être qu’elle en a marre d’être académicienne, ou peut-être qu’elle a perdu son boulot en tant qu’académicienne et elle a donc décidé que ce serait un bon moment pour déménager.

 

La colombienne m’a emmené aux concerts de jazz, de jazz manouche.  Je m’ennuyais à ces concerts.  Je déteste le jazz, le jazz manouche ….

 

Je ne suis plus seul à la laverie (!), mais heureusement la personne qui est venue n’est pas le genre de personne qui dit ‘bonjour’ quand elle entre dans une salle.  Elle a utilisé un séchoir.  Je trouve que c’est stupide d’utiliser un séchoir à la laverie.  La personne est venue, elle a déposé ses vêtements dans le séchoir, et elle est partie, donc, je suis à nouveau seul dans la laverie, mais je ne me sens plus seul.  Une autre machine est en train de tourner.

 

Je me demande pourquoi il faut quinze (15) machines à laver et 8 (huit) séchoirs à la laverie.  Je n’ai jamais vu toutes les machines occupées.  Un jour, quand il a plu et je ne suis pas allé à la Défense, il y a eu beaucoup de monde à la laverie, mais il y a encore eu des machines disponibles.

 

Alors, il a plu le jour où il y a eu beaucoup de monde à la laverie mais je ne suis pas allé à la Défense, donc, il peut pleuvoir les jours où on ne va pas à la Défense, mais il pleut tous les jours qu’on va à la Défense, mais comme on sait, ce n’est pas le cas.

 

Des gens laissent leurs sacs d’épicerie à la laverie quand ils partent après qu’ils aient déposé leurs vêtements dans une machine.  Je n’achète jamais des sacs d’épicerie et un jour j’ai découvert que mon sac d’épicerie, qui m’avait été donné par quelqu’un à un marché de puces quand j’ai acheté une veste, avait un trou, donc, je suis venu à la laverie et j’ai volé un sac d’épicerie que quelqu’un avait abandonné.  Peut-être que c’était difficile pour la personne qui avait abandonné son sac d’épicerie d’amener ses vêtements chez lui.

 

Si je voulais revoir la colombienne j’irais à Amsterdam (hollande) et je passerais les journées dans les laveries.  A Paris (france) je crois qu’il ne fallait pas qu’elle aille aux laveries; elle habitait dans une résidence étudiante et peut-être qu’il y avait des machines à laver, et peut-être même les séchoirs (!), dans cette résidence étudiante, mais je ne lui ai jamais demandé comment elle lavait (et séchait (!)) ses vêtements.  On parlait plutôt de la Défense, et du cimetière Père Lachaise.  Ce serait dommage de ne pas aller aux laveries.  Un jour, à la laverie, quelqu’un m’a posé une question, et j’ai appris qu’elle était ma voisine d’à côté et qu’elle travaille à la boulangerie de la gare du Nord.

 

Si je ne me trompe pas le mot ‘quelqu’une’ n’existe pas, tout comme le mot ‘écrivaine’ n’existe pas.  J’ai envoyé un mail au sanctuaire d’animaux où je vais travailler et j’ai écrit ‘quelqu’un’.  La personne à qui j’ai envoyé mon message a écrit ‘quelqu’un/e’.  Elle aime beaucoup le politiquement correct, la patronne du sanctuaire.

 

Il y a quelques jours, j’ai fait une bêtise.  J’ai posé une question au Pôle emploi, et ma conseillère n’a pas répondu à ma question et m’a plutôt invité à un rendez-vous – évidemment, le rendez-vous est obligatoire.  J’aurais dû écrire à la caisse d’allocations familiales, mais je ne pouvais pas trouver comment lui envoyer un mail.  Après que ma conseillère au Pôle emploi m’ait dit qu’elle ne pouvait pas répondre à ma question j’ai trouvé comment écrire à la caisse d’allocations familiales.  Je suis dévasté, d’être obligé d’aller au Pôle emploi.  Je n’ai pas eu un rendez-vous au Pôle emploi depuis, je crois, deux mille treize (2013).

 

J’espère qu’il pleut le jour où il faut que j’aille au Pôle emploi.  J’aime bien les vêtements que les gens (les femmes) portent quand il pleut.  En marchant vers le métro(politain) Barbès (Rochechouart) aujourd’hui j’ai vu une jeune femme avec une tache de vin sur sa joue; l’imperméable noir qu’elle portait était trop grand, comme le mien, mais son imperméable n’avait pas des trous.  J’aime bien les manteaux Inspecteur Gadget aussi.

 

Et, voilà: le cauchemar de la Défense.  Après que je sois descendu du métro(politain) j’ai essayé de décider quelle sortie serait le mieux, et pendant que j’ai fait ça quelqu’un s’est approchée de moi pour me dire bonjour, quelqu’un que j’aurais préféré ne pas voir.  J’avais pensé que je ne la reverrais jamais après la dernière fois que je l’ai vu il y a quelques semaines.  Mais ça, c’est simplement ce qui se passe à la Défense: les rencontres indésirables par hasard.  Et voilà: je n’ai pas écrit ‘quelqu’une’ quand j’ai parlé d’une femme; j’ai simplement écrit que cette personne s’est approchée de moi, donc, c’est clair que je parle d’une femme, mais j’ai précédemment parlé d’une personne qui est entrée dans la laverie – cette personne était un homme, un homme détestable qui a brisé ma paix.

Emma Zégarski

Emma Zégarski à la Belle Hortense le 28 mai 2019

 

Alors, Zégarski (Emma).  La salle de la Belle Hortense était pleine pendant son set, mais c’est dommage qu’une seule personne (à part moi) l’ait écouté.  La Belle Hortense, si je ne me trompe pas, est une librairie, peut-être le genre de librairie où on peut aussi boire des verres.  Il faut que je dise que j’ai du respect pour les artistes qui ont besoin d’un lutrin afin qu’ils puissent se souvenir de leurs paroles.  J’ai l’impression que les artistes qui ont besoin de leurs paroles devant leurs yeux écrivent beaucoup et donc ne peuvent pas se souvenir de leurs chansons, et Zégarski (Emma) a besoin d’un lutrin et donc je suppose qu’elle écrit beaucoup de chansons et donc j’ai du respect pour elle.  Malheureusement, elle a pris une pause quelques secondes après mon arrivée et donc je ne peux pas vraiment critiquer son set, mais j’ai du respect pour elle quand même.

 

Fin.

SUPERSONIC (Paris) – le 25 mai 2019

Ruines:

Les gens, vraisemblablement les parents, en train de parler, doucement, à leurs enfants, leurs bébés, qui sont sur leurs genoux.  Ils sont assis où j’aimerais être assis.  Le père présumé a les cheveux longs et une baguette, et il doit se raser.

 

J’aime regarder les gens, surtout les filles, quand elles sont en train de regarder leurs téléphones (portable).  Elles sourient, et c’est magique.  Je me demande ce qu’elles sont en train de lire, d’écrire.  Tous les gens qui m’envoient des messages (texte) sont inintéressants.  Ils ne sourient pas quand ils sont en train de m’envoyer des messages (texte).  Je reçois rarement des messages (texte), et ce sont normalement des jeunes femmes qui m’envoient des messages (texte), alors, j’aurais pu écrire ‘elles’ ici.

 

Quand j’habite au sanctuaire d’animaux il ne faudra plus utiliser mon téléphone (portable), et ce sera un plaisir.  Tout le monde (à Paris (france)) saura que je suis au milieu de nulle part, et tout le monde au sanctuaire pourra facilement me parler tête-à-tête, alors ils ne m’enverront pas des messages (texte).  J’ai hâte d’être au sanctuaire.  Je ne pense pas que je réussirai à rester à Paris (france) jusqu’à septembre, et, quelque chose de bête va avoir lieu le lundi prochain …. il va falloir que je parle à un anglais, un vieil anglais, et je déteste les anglais, surtout les vieux anglais, les anglais idiots, les vieux anglais idiots qui prennent la vie au sérieux.  Peut-être que ce rendez-vous avec ce vieil anglais idiot signifiera la fin de ma vie à Paris (france), et j’irai au sanctuaire plus tôt que prévu.  En ce moment, les mercredis, les mercredis après-midi, sont douloureux.  Il me reste quatre (4) mercredis après-midi douloureux, et après ça je serais prêt à aller au sanctuaire.

 

En vérité, je ne suis pas certain que le vieil idiot que je vais voir le lundi est anglais, mais il est idiot, et ce trait est commun parmi les anglais.  Je peux connaître des gens de n’importe quelle nationalité à part les gens de nationalité anglaise et australienne.

 

J’ai dit, il y a quelques mois, que peut-être que je reviendrai en australie, mais vu que je ne peux pas supporter les australiens ce serait difficile.  J’ai dit ça pendant l’époque où je ne suis pas allé aux concerts.  Je n’ai rien fait pendant cette période et donc je me suis dit que je pourrais ne rien faire n’importe où; à cette époque je n’ai pas pensé au sanctuaire.  C’était avant que l’annonce au sujet du sanctuaire ait paru ou avant que j’eusse décidé que cela était ce que je ferais.  J’ai écrit à la patronne du sanctuaire dès que j’ai vu l’annonce, le dix neuf (19) février; elle m’a dit de remplir un questionnaire.  Je n’ai guère regardé le questionnaire mais j’ai décidé que c’était trop compliqué et donc je l’ai laissé tomber.  Le seize (16) avril quelqu’un a demandé à la patronne du sanctuaire si elle cherchait toujours quelqu’un pour le sanctuaire, et elle a répondu que oui, et donc, j’ai impulsivement rempli le formulaire; j’avais été trahi le seize (16) avril.  A mon avis je n’ai pas bien rempli le questionnaire.  Je l’ai fait vite, et c’était tard dans la nuit quand je l’ai fait, mais le lendemain, le dix sept (17) avril, la patronne m’a appelé, et bêtement je n’ai pas répondu à son appel ou son message (texte).  J’avais impulsivement rempli et envoyé le questionnaire.  Je n’avais pas bien réfléchi.  Le lendemain, le dix sept (17) avril, j’avais décidé que je ne voulais pas quitter Paris (france).  Plus tard, quand deux (2) personnes m’ont envoyé une annonce concernant un boulot à un sanctuaire de chats sur une île grecque, j’ai décidé que je voulais quitter Paris (france) et aller au milieu de nulle part pour travailler avec les chiens.  J’ai répondu trop tard à l’annonce concernant le sanctuaire de chats.  Ce serait plus facile de travailler avec les chats plutôt qu’avec les chiens, mais je pense que je préférerais travailler avec les chiens, au milieu de nulle part.  Mais, je crois que la personne qui travaille avec les chats est seule, et ça m’aurait plu; j’en ai marre des gens.  Au sanctuaire de chiens, où je vais travailler, il y a beaucoup de monde – il y a beaucoup d’animaux au sanctuaire, alors, il y a beaucoup de bénévoles, mais j’espère qu’ils sont ‘cools’ ….  Je pense que la patronne est cool.  Apparemment, il y a des ‘wwoofeurs’ au sanctuaire.  Le ‘wwoofing’ est apparemment le plus populaire/connu en australie, selon l’internet, alors, j’espère que ça n’indique pas qu’il y aura des australiens au sanctuaire.  Je ne pense pas que je puisse supporter des australiens dans un lieu aussi isolé, ou peut-être que je m’en foutrais.  Tout le monde me connaîtrait là-bas.  Personne ne supposerait que je sois touriste.

 

Ces jours ci je manque d’énergie.  C’est peut-être parce que je mange les mêmes légumes tous les jours.  Selon l’internet on devrait manger la nourriture variée, et en fait, je suis récemment allé à un supermarché inhabituel et sa sélection de légumes était pitoyable – il n’y a pas d’oignons à ce supermarché!  Alors, la dernière fois que j’ai cuisiné j’ai utilisé des légumes différents, et depuis ça j’ai eu plus d’énergie, je pense.  Mais quand j’ai manqué d’énergie je pense que je n’ai pas essayé de bien parler (en français), et des gens m’ont parfois parlé en anglais – ce phénomène ne s’est pas produit depuis des années, mais j’étais trop fatigué pour faire des efforts.

 

Pour dormir, ces jours ci, je prends des somnifères …. ça, c’est pas exactement le cas.  Je prends un médicament antipsychotique qui m’endort.  Je me demande si la raison pour laquelle je manque d’énergie est à cause de ce somnifère/médicament antipsychotique, mais je ne dormirais pas du tout si je ne prenais pas ce médicament, alors, peut-être que mon manque d’énergie serait plus profond si je ne dormais pas du tout.

 

Je pense que je me suis répété dans cet article là.  Je ne ressentais rien quand je me suis assis pour l’écrire.  Je préférerais être au milieu de nulle part, loin des concerts, mais hélas (!), en ce moment je pense que je ne vais pas quitter Paris (france) avant septembre, et donc, il va falloir que je me pousse à écrire ces articles pendant au moins plusieurs mois.

 

J’aime imaginer comment la vie se déroule au sanctuaire.  J’imagine qu’ils passent leurs soirées assis autour d’un feu de camp.  Il y a peut-être quelqu’un qui joue de la guitare (acoustique).  Mais ça, c’est peut-être trop stéréotypé.  Je préférerais me retirer à ma caravane de bonne heure tous les soirs.  J’aime bien aller au lit tôt.  Quand je ne suis pas allé aux concerts je suis toujours allé au lit tôt, trop tôt en vérité, mais je me suis ennuyé et il n’y avait rien d’autre à faire.  Peut-être que je m’ennuierai au sanctuaire, mais au moins tout sera calme là-bas.  Les seuls sons que j’entendrai seront les sons d’animaux, et ce sera idyllique.  J’aime bien les sons de Paris (france), de la Goutte-d’Or, mais je pense qu’il me faut du calme maintenant.

 

Pour la première fois, je crois, je suis arrivé au Supersonic (dit l’OPA) avant le début du set de la première partie, et, c’est pas particulièrement bizarre.  C’est calme, tout simplement.  La raison pour laquelle je suis arrivé à l’heure est assez typique: je n’ai rien fait chez moi et il n’y avait rien de mieux à faire.  Et donc, j’attends, et je ne fais rien, à l’OPA (dit le Supersonic) – j’aurais préféré ne rien faire chez moi.

Ruines

Ruines au Supersonic le 25 mai 2019

 

Maintenant, il paraît comme si Ruines se préparent à monter sur scène, et donc, une paix m’entre …. pas forcément une paix, évidemment, plutôt une joie que bientôt je serai à nouveau chez moi.  La musique de Ruines est minimaliste, et la grande salle du Supersonic (dit l’OPA) ne la convient pas.  Quand la claviériste crie, on prend note, et la voix réverbérée de la batteuse est parfaite.  La musique est bellement répétitive et malgré le fait que la salle ne convenait pas à la musique c’est clair que Ruines est un très bon groupe.  J’aimerais les revoir dans une plus petite salle un jour, une salle avec un plafond plus bas, mais ces jours ci je n’ai pas envie de revoir les groupes, alors, cela n’est pas probable.

WALRUS DISQUAIRE CAFE (Paris) – le 24 mai 2019

Louise Thiolon:

Je rêve d’une brune, une brune quand ses cheveux étaient blonds.  Elle sera toujours une étrangère.  Je l’entends chanter.  Elle me parle.  Elle parle à travers moi, elle voit à travers moi.  Elle était parfaite.  Elle était parfaite de deux mille sept (2007) à deux mille dix huit (2018).  En deux mille dix huit (2018) il y a eu une naissance, et elle est morte.  Elle a disparu.  Elle demeure parfaite.  Elle est parfaite.  Elle est à nouveau brune.  A mes yeux, elle est brune.  Je me demande si je l’entendrai chanter à nouveau.  Je pense qu’on lui a imposé le silence.  C’est tragique.  J’ai attendu cinq (5) ans pour l’entendre chanter.  J’étais enchanté.  Je me souviens d’elle à Melbourne (australie); ça, c’était l’époque magique.  Tout était nouveau.  C’était en deux mille neuf (2009).  Elle était jeune.  J’étais jeune.  Je dis ça maintenant, avec le recul.  On était vieux dans cette époque.  Elle voyait le monde.  Elle l’a vu une seule fois.  Elle n’y reviendra jamais.

 

Maintenant, tout est dans le passé.  Je connais des gens, des gens que j’ai toujours voulu connaître.  Ce n’est pas du tout ce que j’avais imaginé.  Je laisse tomber ces gens.  Un jour, un début de soirée, on était assis autour d’une table.  Mes héros étaient présents.  On a bu de la bière.  Un grand homme a bu une infusion.  J’ai eu l’impression que c’était l’avenir.  Je pensais que j’étais dans l’avenir avant ça, en deux mille treize (2013).  J’ai reçu une invitation, j’ai accepté l’invitation, j’étais présent, brièvement, puis j’ai pris la fuite en silence.  Je n’avais pas trouvé l’avenir; l’avenir ne m’a jamais appelé.

 

Un mensonge à un mensonge.  Une sorcière.  J’ai entendu sa porte ouvrir, fermer, à clé.  J’aurais dû attendre.  J’ai continué à descendre.  ‘Tout va bien maintenant?’  Mens.  Ne dis rien sauf les mensonges.  Une sorcière à lunettes de soleil.  Elle parle de l’avenir.  Je préfère ne pas penser à l’avenir.  L’avenir n’est pas certain.  Est-ce que je connaîtrai l’avenir?  Le premier (1er) janvier deux mille neuf (2009) je n’avais pas su où je serais en deux mille dix neuf (2019), en deux mille dix (2010).  Une amour semblait éternelle.  Je pensais qu’elle était éternelle.  Elle est partie.  J’avais sacrifié ma vie pour elle.  J’ai concédé la défaite.  J’ai quitté la maison pour acheter le journal.  On m’a dit que c’était la fin.  C’était une marche de la mort.  Puis, j’étais perdu.  Il y a eu un film, un dîner.  J’étais vide.  J’ai lavé ma voiture.  Tout était fini.

 

J’ai grandi à côté d’une amour, avec une amour.  J’ai vécu pour elle.  Maintenant, il y a des nouvelles amours.  Tout a changé.  J’étais enfant; elle était bébé.  Son passé lui manquait.  Il y a une fameuse photo(graphie).  Elle tournait la page sur ce passé.  Je me souviens de sa voix.  En vérité j’ai tout oublié.  Je me souviens du dernier voyage, du voyage tragique.  Je me souviens du jour où je l’ai ignoré.  Quand on était seuls, je l’ai ignoré.  J’étais cruel.  Je ne me pardonnerai jamais.  J’étais sous l’emprise d’un vice.  C’était plus fort que l’amour.

 

Mon amour se trompe.  On peut aimer pendant qu’on est sous l’emprise d’un vice.  Je suis allé partout avec elle.  Qu’est-ce que je serais devenu si je n’avais pas entendu cette chanson, sa chanson?  Son monde était romantique.  Je pensais qu’elle était romantique.  Dès mon arrivée, elle était partie.  Est-ce qu’elle reviendra ?  Maintenant, peut-être, elle reviendra.  Si elle ne revient pas maintenant, elle ne reviendra jamais.  J’aimerais être à côté d’elle.  J’ai été près d’elle trois fois.  Elle ne savait pas que je l’aimais.  Peut-être qu’elle savait qu’elle était aimée, mais mon amour était vrai.  Est-ce que mon amour demeure vrai?  Je ne peux pas laisser tomber mon amour.

 

L’amour vrai était devant mes yeux pendant quelques mois mais je ne l’ai pas vu.  Encore, j’ai menti.  Est-ce qu’elle a menti?  Son sentiment était nouveau.  Elle a eu peur.  Elle m’a quitté.  A ce moment là, je l’ai aimé.  Je l’aimais pendant longtemps.  Je l’aime toujours.  Elle était un rêve.

 

Je me souviens d’un rêve, un rêve sous les cheveux noirs, foncés.  Je l’ai regardé à une certaine distance.  On était enfants.  Elle était déjà femme.  Elle croyait qu’elle était déjà femme.  Elle était loin d’être femme.  Je me souviens de ses amis.  Elle ne pense jamais à moi.  Elle a une vie.  Je ne peux que rêver d’une vie.  Je vis dans le passé.  Mon monde n’est pas imaginaire, mais je ne vis pas dans le présent.  Les pensées au sujet de l’avenir me hantent.  L’avenir immédiat me fait peur.  Je monte un escalier.  Il y a foule au quatrième (4ème) étage.  J’avance vers le cinquième (5ème) étage.

 

Tout le monde m’énerve.  Est-ce que je serai sauvé?  En août, en septembre, est-ce que je serai sauvé?  Est-ce que la paix me trouvera?  Est-ce que les nuits seront calmes?  Est-ce que les jours passeront vite?

 

Je me souviens du moment où j’étais sauvé.  C’était l’année deux mille dix (2010) …. ce n’est pas le cas.  J’aime toujours cette amour.  Est-ce qu’elle a trouvé l’amour?  Elle se convainc qu’elle aime.  Elle n’aime pas.  Elle se ment.  Elle ne fait plus partie de ma vie.  Pendant des années, il y a eu des mots.  Je me souviens quand elle a dit mon prénom.  Elle allait être absente.  Elle était amoureuse d’un espagnol pendant un an.  Pendant des années, il était loin d’elle.  Il est devenu quoi?  Je sais ce qu’elle est devenue.  Elle est devenue typique.  Elle est extraordinaire.  Elle m’a compris.  Elle savait comment me parler.  Nos conversations étaient merveilleuses.  Tous les lundis, tous les mardis, on s’est parlés.  J’ai aimé.

 

Un jour, elle a appris la manière par laquelle je l’ai aimé.  J’ai dit la vérité.  Je savais qu’elle apprendrait la vérité.  Je voulais qu’elle apprenne la vérité.  Elle était choquée.  C’était trop tard …. non: ce n’était pas trop tard.  A ce moment là je pensais qu’on ne s’échangerait plus jamais, mais j’ai continué à avoir des nouvelles d’elle, et c’était toujours un plaisir.

 

Ma vie est une tragédie.  Tout aurait été différent si j’avais pris la main d’une jeune fille.  Elle voulait danser.  On se serait aimés.  J’aurais appris comment aimer …. mais mon amour vrai aurait demeuré ma seule amour.  Est-ce que cette jeune fille se souvient du moment où elle m’a proposé le monde?  Est-ce qu’elle a trouvé une vie?  Je lui ai refusé.  On s’est dit adieu.

 

Un jour, l’amour a frappé à ma porte.  J’avais été en train d’étudier les mathématiques.  Elle m’a reconnu.  Je me suis souvenu d’elle.  On s’est revus.  Elle m’a oublié.  Je ne l’ai jamais oublié.  Ma vie n’avait aucune place pour elle.  Mon cœur était fermé.  Elle m’a donné une deuxième chance.  Encore une fois, je l’ai raté.  Elle ne m’a pas donné une troisième chance.  Elle est devenue silencieuse.  Elle n’existe plus.  Elle est aimée; elle aime.  On se serait aimés.  Toutes ces femmes, elles ne pensent pas à moi.  Elles ont trouvé quelque chose.  Je n’ai rien trouvé.  En août, en septembre, est-ce que je trouverai quelque chose?  J’embrasserai la solitude.  Ici, parmi les masses, c’est impossible d’être seul.  J’entends des sons, des voix, tout le temps.  C’est une horreur.

 

Pour venir au Walrus Disquaire Café je marche le long de la rue des Poissonniers.  Je marchais derrière une jeune femme pendant un moment mais puis j’étais choqué: elle s’est arrêtée à la boucherie, et ça, c’est bizarre, parce que comme on sait, les boucheries sont ringardes.

 

Le Walrus Disquaire Café est surpeuplé ce soir, et je veux seulement que Thiolon (Louise) commence afin que je puisse rentrer.  C’est toujours un mauvais signe quand on voit une foule devant le bar où on va aller.  Il est évident qu’il y aura une grande foule dans un bar quand les gens débordent sur la rue.  Une foule devant un bar est également un signe clair que l’été, la pire des saisons, arrive.

Louise Thiolon

Louise Thiolon au Walrus Disquaire Café le 24 mai 2019

 

Alors, il fait chaud dans le Walrus Disquaire Café, et enfin Thiolon (Louise) commence, et je suis un peu étonné qu’il y ait un groupe avec elle.  Je ne me suis pas attendu à ça, mais les bassistes sont toujours les bienvenus, évidemment.  Et sa musique, selon ce que j’ai entendu avant que la foule soit devenue insupportable, était agréable.  Sa musique est douce, sa voix aussi, et ça nous met à l’aise, mais même cette musique calmante ne suffit pas pour faire des névrosés rester dans une salle si pleine.  Mais en bref, je pense que Thiolon (Louise) est une bonne artiste.  Peut-être que la foule au Walrus Disquaire Café pense ça aussi.

CRITIQUE DE PREEMPTION DU CONCERT D’UNE CHANTEUSE LYRIQUE ANONYME ET D’UN PIANISTE DE JAZZ ANONYME A LA GALERIE ONE MOMENT – le 23 mai 2019

La nuit dernière, tard, après que je sois rentré des Mains d’œuvres, quelqu’un a frappé à ma porte.  C’était ma personne préférée, la voisine d’en bas, et un autre bozo.  C’est incroyable, la manière par laquelle la voisine d’en bas et moi faisons semblant comme si on s’aime/comme si on est amis.  Je déteste cette personne, et je ne sais pas du tout pourquoi elle a frappé à ma porte la nuit dernière, mais la vision d’elle devant ma porte était terrifiante.  En fait, elle a frappé deux fois à ma porte.  La première fois elle m’a dit de ne pas utiliser l’eau; la deuxième fois elle m’a dit que je pouvais à nouveau utiliser l’eau.  Elle est la porte-parole de l’absurde.  La fuite ne provenait même pas de mon appartement la nuit dernière; elle avait tout simplement envie de me voir, je crois.  Elle n’a aucune honte.  La raison pour laquelle elle est venue à ma porte était parce que le bozo ne l’aurait pas fait tout seul.  J’espère sincèrement que la fuite de la nuit dernière provenait de l’appartement de ma voisine d’en bas, et j’espère que le bozo le harcèlera.

 

Et apparemment, je ne comprends rien.  Je vais faire du bénévolat à un sanctuaire d’animaux à partir du dix (10) septembre et j’avais prévu de gagner le revenu de solidarité active tous les mois, ce qui m’aurait suffi vu que les repas et le logement sont fournis par le sanctuaire, mais selon les sites (internet) il paraît comme si on n’a pas le droit de faire du bénévolat et toucher le revenu de solidarité active, et donc, je suis dévasté, mais je passerai quelques jours d’août au sanctuaire quand même – peut-être que je détesterai le sanctuaire et le travail au sanctuaire et donc ça ne sera pas un problème du tout.  Mais je suis curieux: il paraît comme si Snug (David) touche le revenu de solidarité active tous les mois et je n’ai pas l’impression qu’il envoie des candidatures aux employeurs potentiels.  Sur un site (web) bête, un forum, des gens ont discuté si c’est possible de gagner la vie avec le revenu de solidarité active; les réponses étaient que oui, c’est possible, mais on n’aurait pas une bonne qualité de vie si on ne touchait que le revenu de solidarité active.  Selon les commentaires sur ce forum bête quelqu’un a dit que la vie serait merdique si on ne gagnait que le revenu de solidarité active: on ne pourrait jamais faire des voyages, etc.  Je ne fais jamais des voyages alors ça ne me dérangerait pas du tout.  Je vais voyager au village avec une population de mille soixante quinze (1075) habitants en août, mais ça ne sera pas un voyage pour le plaisir; ce sera pour travailler bénévolement.  Selon ce que j’ai lu on peut toucher le revenu de solidarité active pendant qu’on fait du bénévolat mais il faut envoyer des candidatures.  Je ne sais pas combien d’heures par jour je vais faire au sanctuaire mais si je dois passer tous mes moments libres à envoyer des candidatures ça ne serait pas du tout agréable.  Si quelqu’un peut m’éclairer en ce qui concerne le travail bénévole et le revenu de solidarité active ce serait apprécié.  Je déteste travailler pour l’argent.  J’en ai marre du travail futile.  Je veux/voulais travailler avec les animaux au sanctuaire, mais il me faut un peu d’argent par mois, et j’aurais bien aimé toucher le revenu de solidarité active.  Le monde de l’argent m’emmerde.

 

Quand j’ai contacté la patronne du sanctuaire pour lui dire que je m’intéressais bien au travail bénévole je me suis excusé pour le retard, et ça, c’était une folie: pour travailler chez elle il faut déménager, alors c’est un assez grand projet qu’on ne peut pas faire tout de suite, même si j’avais dit que je serais disponible tout de suite …. je ne sais pas pourquoi j’ai menti à cet égard sur le formulaire de candidature.  Ca m’a pris moins de trois semaines pour lui dire que je voudrais venir et passer quelques jours chez elle.

 

Un jour, il a fallu que j’ouvre un compte bancaire.  J’ai menti au moins trois fois: je n’ai pas dit la vérité concernant mon poste de travail, si j’ai un prêt ou non et la raison pour laquelle je voulais ouvrir un compte.  Une banque, ma banque, a refusé d’ouvrir un nouveau compte pour moi.  A cette seconde banque j’ai eu peur que ma demande soit à nouveau refusée.  En ce moment mon nouveau compte bancaire contient moins de zéro (0) euros.  Je ne sais pas comment transférer de l’argent de mon ancienne banque à ma nouvelle banque, alors, mon solde bancaire contiendra moins de zéro (0) euros pendant un peu de temps.

 

Alors, ce soir j’assiste à un concert de la chanteuse lyrique anonyme et de son mari, un pianiste de jazz.  Je suis prêt à m’ennuyer, mais j’ai décidé que j’irais au concert d’une amie/de deux amis plutôt qu’un concert d’un étranger.  J’ai reçu un message (sur facebook) de quelqu’un, une amie commune, à propos du concert.  Elle voulait savoir si j’allais assister au concert, et donc, il y a maintenant une obligation, et je déteste me sentir obligé de faire quelque chose, d’être quelque part.  En vérité j’avais précédemment dit à la chanteuse lyrique que je serais au concert, mais je ne me serais pas senti obligé d’assister au concert si l’artiste du soir était la seule personne à qui j’avais dit que je serais présent.  La connaissance qui m’a demandé si je serais au concert est évidemment le genre de personne qui ne peut rien faire toute seule; elle est également très ‘correcte’.  Ce sera impossible d’éviter cette personne dans la petite Galerie One Moment, mais elle n’est toujours pas sûre si elle pourra assister au concert.  Je prie qu’elle ne soit pas présente.  Ce sera déjà insupportable à cause de la présence de la chanteuse lyrique, ma meilleure amie à Paris (france).

 

Cette chanteuse lyrique a toujours peur qu’elle ne puisse pas chanter, qu’elle ait perdu sa voix.  Chaque fois que je la vois elle parle de sa voix, de sa gorge.  Tous les jours j’ai peur que je ne puisse pas écrire, mais je ne parle pas de cette peur à haute voix.  Les gens s’ennuieraient.  Même si cet article là est nul, je l’écris quand même.

 

La chanteuse lyrique n’est pas sûre si elle pourra chanter ce soir; la dernière fois que je lui ai parlé elle n’était pas sûre si elle pourrait chanter ce soir.  Peut-être que le pianiste de jazz écrasera ses doigts aujourd’hui et ne pourra jouer non plus.

 

Cette chanteuse lyrique anonyme est celle que j’ai vu chanter au Gentle Gourmet Café pendant une période de temps.  Elle ne chante plus au Gentle Gourmet Café et ça, c’est bien.  Au début, il ne fallait pas que je paie pour les verres au Gentle Gourmet Café.  Le barman pensait que j’étais le fils, un des fils, d’Allen (Woody); le pianiste de jazz sait pourquoi c’était le cas.  Plus tard l’ambiance au Gentle Gourmet Café a détérioré.

 

C’est apparemment difficile pour les chanteuses lyriques, au moins la chanteuse lyrique de ce soir, de trouver les pianistes, les bons pianistes.  Les chanteuses lyriques se plaignent à propos du fait qu’elles ne peuvent pas trouver les bons pianistes.  Je ne comprends pas vraiment pourquoi c’est aussi difficile de trouver les musiciens.  Il y a plein de groupes à Paris (france); je les vois en concert.  Je ne pense pas que ce soit plus difficile pour les chanteuses lyriques de trouver les musiciens que pour les musiciens contemporains, sauf si les chanteuses lyriques exigent trop des musiciens.  Si les chanteuses lyriques ne vont pas mentionner les noms de leurs musiciens dans les publicités des concerts ça pourrait mener à un conflit.  Les chanteuses lyriques devraient fonder les groupes, pas trouver les musiciens, et dans cette situation les chanteuses lyriques ne se promouvraient pas; elles promouvraient, plutôt, leurs groupes, et puis leurs musiciens se sentiraient importants.  Effectivement, je trouve bizarre que les groupes de jazz n’aient pas un nom, mais dans les publicités des concerts de jazz les noms de tous les membres des groupes sont mentionnés, et donc, on a l’impression que tous les membres des groupes sont égaux.  Les chanteuses lyriques ne sont pas supérieures à leurs musiciens accompagnateurs.

 

Mais évidemment, je n’ai pas d’habitude d’assister aux concerts des artistes aussi élitistes que les chanteuses lyriques.  Les chanteuses lyriques sont nécessairement élitistes, mais dans la vie de tous les jours la chanteuse lyrique qui chante ce soir à la Galerie One Moment n’est pas du tout élitiste; elle a un boulot de merde comme la plupart des gens, et, je ne dis pas que ‘tout le monde a un boulot de merde’ parce que cela n’est pas le cas.  Il y a des gens qui ont des bons boulots qui ne ressemblent pas au travail; ces bons boulots ressemblent aux hobbies pour la plupart des gens.  Il y a des gens qui aiment, apparemment, leurs boulots de merde, mais ces boulots sont toujours merdiques.  Si les gens aimaient véritablement leurs boulots ils travailleraient sept (7) jours sur sept (7), mais la plupart des gens ont une pause tous les week-ends.  Les gens qui ont des bons boulots travaillent de longues heures, sept (7) jours sur sept (7), et donc, c’est clair qu’ils aiment leurs boulots.

 

Mais bref, un concert d’opéra et/ou de jazz.  Ca va sentir la prétention, mais on y va, pour le mieux ou le pire.

MAINS D’ŒUVRES (Saint Ouen) – le 22 mai 2019

(Lewsberg), (Os Noctàmbulos), PIP:

Voilà.  Ce soir je voulais aller au Jazz Café (Montparnasse) mais évidemment ce n’était pas possible à cause du fait que le coca (zéro (0)) coûte six (6(!)) euros là-bas.  Donc, je paie six (6) euros pour assister à un concert aux Mains d’œuvres.  Je suis considérablement plus heureux de payer six (6) euros pour assister à un concert où deux artistes ont l’air très intéressants et le troisième groupe est très cool – je sais déjà qu’Os Noctàmbulos est un bon groupe.  Je ne peux jamais revenir au Jazz Café (Montparnasse) parce qu’il y a des premières parties aux concerts là-bas mais les informations en ligne concernant les concerts ne disent pas le nom de ces premières parties et je trouve que ce soit nul.  Je n’aime pas critiquer des artistes dont j’ignore les noms.  En fait, ça ne me dérange pas de critiquer des artistes qui n’ont pas des noms, à toutes fins pratiques, mais je trouve que c’est pas correct de ne pas mettre le nom des premières parties dans les informations concernant les concerts.

 

Le Jazz Café où je me suis trouvé le lundi soir s’appelle ‘Jazz Café (Montparnasse)’.  Vu qu’il faut préciser que le Jazz Café se trouve à Montparnasse je dois supposer qu’il y a un Jazz Café dans tous les quartiers de Paris (france), et ce serait épouvantable.  J’aurais pensé que si on se trouve à Montparnasse qu’on aurait honte de ce fait et qu’on garderait notre localisation secrète, mais apparemment le patron du Jazz Café est fier que son café-concert se trouve à Montparnasse.  Certains gens ont des perspectives différentes.

 

Alors, ce soir, à nouveau, je quitterai Paris (france) et j’irai à Saint Ouen, et j’irai à pied à Saint Ouen.  C’est tellement embêtant d’aller en métro(politain) aux concerts et donc le lundi soir je suis allé en réseau express régional au Jazz Café (Montparnasse).  Le réseau express régional n’est pas romantique comme le métro(politain), mais parfois on n’a pas envie de vivre une romance.  Mais je pensais récemment que la romance de Montreuil (sous-Bois) était morte; je pensais également que la romance de Paris (france) était morte, mais depuis que j’ai écrit ça j’ai rencontré partout la romance.  Enfin, je crois que je me suis trouvé à Montparnasse le lundi soir malgré le fait que je ne suis pas descendu du métro(politain) à Montparnasse (Bienvenüe).  En allant de la station Denfert (Rochereau) au Jazz Café (Montparnasse) j’ai passé devant le cimetière Montparnasse.  Pendant que je marchais à côté du cimetière Montparnasse j’ai vu un couple; ils étaient main dans la main et ils parlaient doucement.  Devant la gare Denfert (Rochereau) il y a eu une jeune femme qui n’a pas voulu que son copain l’embrasse.  J’ai vu un couple à la gare du Nord en s’embrassant en rentrant du Jazz Café (Montparnasse) et j’ai aussi vu un autre couple qui était en train de s’embrasser – j’ai oublié où j’ai vu ce dernier couple.  Tous ces couples me font penser qu’il y a bien sûr de la romance à Paris (france), et on a vu le samedi soir qu’il y a de la romance à Montreuil (sous-Bois) aussi.  Je verrai ce soir s’il y a de la romance à Saint Ouen.  Il n’y a aucune romance au Jazz Café (Montparnasse).  Il y a des gens, des serveurs/serveuses, qui t’attendent et ils viennent vers toi dès ton arrivée dans le café afin que tu commandes un verre.  Il faut un certain temps avant que ton verre arrive au Jazz Café (Montparnasse) et pendant cette attente tu auras envie de quitter le café parce que l’artiste que tu es venu pour voir n’est pas sur scène et parce que tu es sûr que le verre va coûter cher.  Les serveurs/serveuses au Jazz Café (Montparnasse) te disent où il faut que tu t’assoies et donc on ne ressent aucune liberté quand on se trouve à ce café.

 

Apparemment, le Jazz Café (Montparnasse) est ‘mythique’.  Je suppose que vu qu’il est mythique c’est raisonnable qu’il te traite comme un con.  Les serveurs/serveuses ne sont jamais loin de toi au Jazz Café (Montparnasse); ils te suivent partout.  Tu essaies de payer au comptoir et puis tu es emmené à une caisse dans la salle de concert; après ça tu es à nouveau emmené au comptoir où tu reçois ta monnaie.

 

Il faut dire que je n’aime pas beaucoup les Mains d’œuvres non plus, mais au moins les Mains d’œuvres se trouvent à Saint Ouen.  Les Mains d’œuvres sont trop grandes.  Je ne peux jamais trouver ce que je cherche aux Mains d’œuvres.  Je suppose qu’avant que je trouve la salle de concert ce soir je trouverai une performance expérimentale.  C’est possible que je trouve une pièce de théâtre aussi.  Il est possible que j’abandonne le concert après ces épreuves, mais ce serait dommage …. en vérité je m’en foutrait, mais ce serait plaisant de voir des artistes que j’ai prévu de voir à un concert.  Je sais que tout ira bien à Saint Ouen sauf si je suis distrait par l’Espace mille sept cent quatre vingt neuf (1789).  J’aime bien l’Espace mille sept cent quatre vingt neuf (1789).  Je vois des films là-bas de temps en temps, et ça ne coûte pas cher; c’est un peu moins cher au Ciné(ma) cent quatre (104) à Pantin, mais Pantin est loin de chez moi.  La promenade vers Saint Ouen est terriblement agréable; je passe devant des magasins d’antiquités, etc, et c’est tout simplement le bonheur.

 

Note: il y a de la romance à Saint Ouen, sur la rue des Rosiers.  Voilà.  Et, je viens d’apprendre qu’une pomme peut casser un plat céramique en deux, alors, fais gaffe aux pommes quand il y a un plat céramique dans ton lavabo de cuisine.  Et, je viens de me souvenir de quelque chose, pendant que je marchais le long de la rue des Rosiers, mais déjà, j’ai oublié ce que je venais de me souvenir, parce qu’il n’a pas fallu que je paie devant la porte de la salle de concert.  Ils sont bizarres, les concerts aux Mains d’œuvres, même quand tu ne tombes pas sur les performances expérimentales et/ou les pièces de théâtre.

PIP

PIP aux Mains d’œuvres le 22 mai 2019

 

Mais PIP, et …. ils sont trompeurs.  Dès ton arrivée à leurs concerts tu as l’impression qu’ils ont beaucoup d’énergie, qu’ils sont assez ‘électriques’, mais ce n’est pas du tout le cas.  Je les trouve nuls, probablement parce qu’il n’y a pas de guitare basse.  Oui: je pense que cela est bien le cas.  Pendant un bref moment un groupe sans basse peut avoir l’air intéressant, mais ça passe vite, surtout quand la voix de la chanteuse est noyée par la musique, la musique sans guitare basse.  En fait, je pense que ce que le guitariste fait est assez unique, et je pense que ce que la chanteuse fait n’est pas mal, mais c’est impossible de dire ça avec certitude basé sur la performance de ce soir quand on ne pouvait pas l’entendre, et le batteur …. c’est un batteur.

 

Alors, je pense que PIP serait un très bon groupe s’ils avaient un/e bassiste, mais en ce moment ils sont nuls.  C’est aussi simple que ça.  Un manque de basse tue la musique.  C’est tragique, vraiment.

 

Et, je pense que je viens d’apprendre quelque chose d’autre (ce soir a été très éclairant): je ne devrais pas venir aux concerts quand je ne veux que voir la première partie et la troisième/dernière partie, surtout quand il y a un couvert.  Si j’avais su que la première partie ne comprendrait pas un/e bassiste je serais venu plus tard pour voir le set de Lewsberg, un groupe qui a l’air génial.  En ce moment je ne pense qu’à l’auto préservation, comme on sait, et donc, je ne peux pas rester aux concerts du début jusqu’à la fin.  J’assiste à nouveau aux concerts, mais je fais de mon mieux pour éviter les crises de nerfs.

 

Mais, j’étais très fort ce soir: j’ai vu les flèches qui pointent vers l’Espace mille sept cent quatre vingt neuf (1789) et j’ai réussi à ne pas y aller, et ça, c’est un succès.

 

Et donc, je rentre chez moi, et je survis à un autre jour, à un autre concert, mais demain, ça recommence à nouveau.  Demain, je verrai une chanteuse lyrique et un pianiste de jazz, et …. je m’ennuierai.  Je raterai un artiste qui a l’air tellement cool qui jouera au Zorba …. je pense que j’ai surestimé cet artiste, tout comme j’ai surestimé PIP.  Peut-être que j’ai surestimé Lewsberg aussi, mais c’est impossible d’être certain à cet égard maintenant.  Je sais que je n’ai pas surestimé Os Noctàmbulos – je les connais bien et je les aime bien, mais ma santé mentale est plus importante que les groupes que j’ai déjà vu.

 

Voilà.  J’aurais pu facilement entrer sans payer ce soir mais j’ai décidé d’être honnête …. effectivement, je n’ai rien décidé; je n’ai pas pensé suffisamment vite, comme d’habitude.

 

P.S. je me souviens de ce que j’ai oublié!  Ca a concerné les montres!

 

Fin.

L’INTERNATIONAL (Paris) – le 21 mai 2019

Laisse-moi, (The Bakounines):

Ce matin, je pense que j’ai rencontré quelqu’un qui aime les laveries plus que moi.  Quand je suis arrivé à la laverie il était devant la porte.  Il criait à quelqu’un vrai ou imaginaire qui vit, apparemment, dans un appartement en face, en haut.  Il a dit, par exemple, ‘pute’, ‘putain’, ‘fils de pute’, ‘petite bite’, ‘descend’, etc.  Il a également parlé du fait qu’il est noir.  Son siège était la laverie.  Je ne sais pas si c’était la même personne que j’ai affronté il y a quelques semaines/mois, qui m’a dit de ne pas utiliser une des machines devant la chaise sur laquelle il était assis.  J’étais plus sensé aujourd’hui que la dernière fois que j’ai fait face à une situation potentiellement dangereuse à la laverie.  Aujourd’hui, je n’ai pas confronté le fou.  La dernière fois, j’ai réagi avec colère à la personne qui était assise sur une des deux chaises de la laverie, avec son sac sur l’autre chaise.  La dernière fois, j’ai dit au fou ‘je vais m’asseoir sur cette chaise là!’ mais enfin j’ai décidé que ce ne serait pas une bonne idée de provoquer quelqu’un qui était aussi fou que lui, et je ne me suis pas assis à côté de lui pour écrire; au lieu de m’asseoir à côté de lui je suis allé au supermarché.

 

Ma laverie parisienne préférée est maintenant fermée.  Elle a fermé il y a quelques mois.  Un jour, j’étais choqué quand je suis allé à la laverie et elle était fermée définitivement.  Il y a eu une affiche sur la porte qui disait qu’une autre laverie se trouve à proximité à l’ouest.  La flèche sur l’affiche pointait vers l’est.  Alors, je suppose que la même personne est propriétaire des deux laveries et je pense qu’elle a fait une erreur grave: la laverie qui est maintenant fermée était clairement supérieure à la laverie qui reste ouverte.  Tout est bête à la laverie qui reste ouverte: quand quelqu’un achète de la lessive elle tombe sur la personne qui est assise devant le distributeur de lessive, puis il faut que la personne devant le distributeur bouge afin que la personne qui a acheté du lessive puisse venir la récupérer.  Ce genre de non-sens n’a pas existé à l’autre laverie.

 

Je dois passer devant la laverie qui est maintenant fermée pour aller à la laverie bête, et donc, pendant un peu de temps j’ai attendu avec impatience de voir ce qui allait remplacer la laverie fermée.  Je voulais qu’une laverie remplace la laverie fermée, mais après quelques semaines il est devenu clair qu’un restaurant allait remplacer la laverie fermée.  Je ne sais pas si le restaurant est déjà ouvert mais les ‘règles’ du restaurant sont déjà affichées sur la fenêtre.  Il y a également des rideaux aux fenêtres du restaurant qui était anciennement une laverie.  Je crois que c’est un restaurant africain, parce que, évidemment, on a besoin de plus de restaurants africains dans ce quartier.  Le restaurant n’est jamais ouvert quand je passe devant lui.  Je passe devant le restaurant les matins.  Si le restaurant est déjà ouvert je le trouve superbe: la façade est la même que la façade de la laverie; elle est toute blanche et il y a encore l’affiche devant le restaurant qui dit ‘laverie libre service electrolux’.  Je dois supposer que les machines à laver sont encore présentes, et si cela est le cas je trouve le management du restaurant brillant.  Si ton entreprise comprend plusieurs facettes il y a une meilleure probabilité qu’elle sera couronnée de succès.  ‘Succès’, en ce qui concerne une petite entreprise, est la capacité de continuer à être profitable.  Il y a plusieurs entreprises dans la Goutte-d’Or qui propose plusieurs services distincts; une entreprise offre les coupes de cheveux et elle est aussi un cybercafé; l’entreprise en bas de chez moi est un disquaire qui propose également des coupes de cheveux, etc.  Si on est entrepreneur il faut être innovant.  J’ai toujours pensé qu’une station essence avec un café-concert connaîtrait beaucoup de succès.

 

J’ai parlé de ma laverie parisienne préférée dans cet article.  J’ai précisé que c’est ma laverie parisienne préférée parce que ma laverie préférée est évidemment celle qui se trouve à Thornbury (Melbourne, australie), avec son propriétaire qui est obsédé par le plastique.  Je pense que ce vieux qui est obsédé par le plastique travaille dans plusieurs domaines aussi: je crois qu’il loue des chambres dans son appartement et il gère, évidemment, la laverie.  Il m’a dit une fois qu’il y a un café ‘français’ en face de la laverie; je n’ai jamais réussi à le trouver.  J’ai toujours voulu boire un café dans ce café ‘français’ fantôme parce que j’aimerais voir s’ils font du vrai café français, pas du café australien qui est imbuvable et amer.

 

Avant que j’eusse décidé de venir en france mon frère et moi étions en centre-ville de Melbourne (australie), dans Chinatown, et on a trouvé un café ‘authentiquement français’.  Maintenant que j’ai bu des cafés dans les cafés français il faut que je dise que ce café ‘authentiquement français’ ne ressemble pas du tout au café français typique.  Effectivement, le café français typique est moche, sombre et sale, mais le café que le café français typique sert est buvable.  Le café ‘authentiquement français’ au Chinatown de Melbourne (australie) est bien trop propre et lumineux pour être ‘authentiquement français’; il est suffisamment moche pour être ‘authentiquement français’.

 

La plupart des laveries à Paris (france) sont propres.  Un jour, quand j’étais trop tard pour aller à ma laverie habituelle, je suis allé à une autre laverie, une laverie sur la rue Doudeauville, qui était moche, sombre et sale.  La plupart des laveries à Paris (france) ne sont pas jolies; elles ont l’air antiseptiques.  La plupart des laveries parisiennes sont lumineuses aussi.

 

Les laveries melbourniennes ne sont pas propres, mais elles ont plus de caractère que les laveries parisiennes.  Il y a des vieux canapés confortables dans les laveries melbourniennes.  Parfois, on croise des gens qu’on connaît dans les laveries melbourniennes.  On étudie le français dans les laveries melbourniennes.  On est en train d’étudier le français quand des gens qu’on connaît nous voir par la fenêtre.  On ne peut pas rejoindre tout de suite des gens qui nous voient par la fenêtre des laveries melbouriennes parce qu’il faut qu’on rentre chez soi pour étendre la lessive, mais on retrouve nos connaissances un peu plus tard.

 

Quand on n’a pas habité dans notre ville natale pendant un peu de temps, pendant des années, on perd des connaissances, même des bons amis.  La personne qu’on croise dans les laveries était un très bon ami, mais non plus.

 

Le monde tourne autour des laveries, surtout des laveries melbourniennes.  Dans notre immeuble à Melbourne (australie) il y a une machine à laver dans la buanderie commune.  Après qu’on essaie d’utiliser cette machine, sans succès, on remarque qu’il y a une affiche sur la porte de la buanderie qui dit que la machine à laver est privative, tant pis si on a notre propre machine à laver.  Il y a deux cordes à linge dans la cour de notre immeuble melbournien.  On est nerveux d’utiliser la corde à linge devant l’immeuble.

Laisse-moi

Laisse-moi à l’International le 21 mai 2019

 

Et encore, je ne sais pas quel artiste que j’ai vu, mais je suis presque certain que le groupe que je critique là n’est pas the Bakounines.  Mais, la musique du group n’est pas mal en tout cas; c’est simplement dommage que le concert se soit déroulé à l’International.  J’ai récemment écrit que l’International est mort, mais je n’étais pas venu à l’International donc je parlais théoriquement.  Maintenant que je l’ai vu avec mes propres yeux je peux confirmer qu’il est mort.  Le prix du concert était ‘libre’, et c’était clair que la personne qui a demandé des sous se sentait stupide, surtout avec le gros gardien de sécurité derrière lui qui m’aurait empêché d’entrer dans la salle de concert si je n’avais pas été prêt à payer le prix libre.

 

Alors, l’histoire de ce soir c’est que l’International est mort, comme Paris (france).  Je n’ai pas particulièrement envie de critiquer un groupe dont j’ignore le nom, que je ne suis pas venu pour voir.  Je ne voulais que voir the Bakounines.  Je pensais que les autres groupes avaient l’air nuls et je voulais les éviter.  Mais le groupe que j’ai vu n’était pas nul de toute façon.

 

Note: le groupe que j’ai vu s’appelle Laisse-moi.

JAZZ CAFE MONTPARNASSE (Paris) – le 20 mai 2019

(Nour), Chanteur non identifié:

Et, voilà: quelque chose s’est produit.  Je vais passer trois jours au sanctuaire d’animaux à la fin d’août, et si ça va bien je pourrai y déménager de façon permanente au début de septembre.  J’ai hâte d’y aller mais je suis également nerveux: ça doit aller mieux que la journée que j’ai passé sur la ferme en janvier, et je ne sais pas pourquoi je suis si certain que ça va aller mieux, mais j’ai confiance quand même.  Peut-être que j’ai confiance parce que le poste au sanctuaire sera bénévole, ou peut-être que j’ai confiance parce que le sanctuaire est ‘cent pour cent végan’, donc il ne faudra pas que je déteste mes collègues là-bas …. peut-être que le sanctuaire est ‘cent pour cent végan’ en ce moment, mais dès mon arrivée au début de septembre il sera un peu moins de cent pour cent végan parce que mon chat va manger de la viande.

 

Mon anxiété en attendant une réponse du sanctuaire était immense.  J’ai envoyé quatre mails aux adresses mail différentes, j’ai appelé deux fois deux numéros, j’ai envoyé un message (texte) et j’ai laissé des commentaires sur les annones sur facebook concernant le poste bénévole.  Hier, j’ai envoyé un cinquième mail et la responsable du sanctuaire a répondu dans six (6) minutes!  Elle est évidemment le genre de personne qui oublie de répondre aux mails si elle n’envoie pas la réponse tout de suite.

 

Alors, à la fin d’août je ne serai pas à Paris (france), et je ne pense pas que Paris (france) me manque.  Paris (france) est mort, et je dis ça malgré le fait que je vais assister à six (6) concerts cette semaine.  Ce soir, je vais aller au Jazz Café (!), et comme on sait, je déteste la musique jazz et tout qui est lié à la musique jazz.  Ce soir, l’artiste qui va jouer n’est pas une artiste jazz.

 

Je suppose que le Jazz Café (à Montparnasse) est bourgeois et prétentieux.  C’est un Jazz Café, après tout.  Et c’est un peu dégoûtant: je vais aller au concert ce soir en métro(politain) malgré le fait qu’il se déroule à Paris (france).  Je devrais pouvoir aller à pied aux concerts qui ont lieu à Paris (france).  Je suis allé à pied à Aubervilliers le vendredi soir, mais c’est pas possible d’aller à pied à Montparnasse.  Les concerts ne devraient pas avoir lieu à Montparnasse.  Ca doit être une erreur, le concert apparent à Montparnasse ce soir, mais je vais revenir au Jazz Café le mercredi soir aussi ….

 

La jeune femme que je voulais inviter au concert de Loane le dix (10) mai est une chanteuse de jazz.  J’ai écouté un peu de sa musique et je me suis ennuyé.  Je pense que les chanteuses de jazz sont sensibles, tout comme les chanteuses lyriques.  Il faut ne jamais critiquer la musique jazz quand on est en présence des chanteuses de jazz, et il faut ne jamais critiquer la musique d’opéra quand on est en présence des chanteuses lyriques.  C’est aussi grave de dire à une chanteuse lyrique que tu n’aimes pas la musique d’opéra que de lui dire que tu ne l’aimes pas et que tu ne l’as jamais aimé.  Quand la jeune femme m’a dit qu’elle est chanteuse de jazz je n’ai pas dit que je n’aime pas le jazz mais je lui ai dit que je ne vais jamais aux concerts jazz; je lui ai également dit qu’elle devrait m’inviter à son prochain concert.  Si un jour je vais à un de ses concerts j’écrirai que je m’ennuyais pendant son set mais que le jazz n’est pas mon genre de musique préféré.  Alors, si je vais à un concert avec cette jeune femme je dois le faire avant le dix (10) septembre, mais je pense que je n’irai jamais à un concert avec elle, et si cela est le cas je ne serais pas déçu: je vais bientôt commencer une nouvelle vie et je ne pense pas qu’elle veuille venir au sanctuaire/au village avec une population de mille soixante quinze habitants avec moi.  Il me semble comme si elle est bien établie à Paris (france).  Elle a reçu au moins une promotion à son boulot, mais en même temps, il me semble comme si elle se fout de son boulot: j’aime bien cette dichotomie.

 

Alors, cette semaine est un peu bizarre: ce soir et le mercredi soir je vais aller à un Jazz Café et le jeudi soir je vais assister à un concert d’une chanteuse lyrique.  Effectivement, je ne suis pas du tout ému par les chanteuses lyriques: elles n’écrivent normalement pas les chansons qu’elles chantent.  Mais beaucoup de gens sont impressionnés par les chanteuses lyriques: après leurs sets ces gens impressionnés viennent vers les chanteuses lyriques pour leur dire qu’elles sont terriblement brillantes.  Le genre de personne qui dit aux chanteuses lyriques qu’elles sont brillantes ne vont jamais aux concerts.  Les chanteuses lyriques manquent de dynamisme; elles ont besoin des conditions parfaites aux concerts.  Elles ne peuvent pas chanter des chansons si les musiciens jouent dans une gamme différente que d’habitude, et elles ne peuvent que chanter de l’opéra, quoique ce soit vrai que les chanteurs/chanteuses des autres genres ne peuvent pas chanter de l’opéra non plus.  Mais une bonne chanteuse lyrique pourrait chanter sur les autres genres de musique, mais elles ne veulent pas chanter sur les autres genres de musique parce qu’ils ne sont pas suffisamment prétentieux.  Si une personne est une bonne chanteuse lyrique elle pourrait chanter sur n’importe quel genre de musique, et elle aimerait chanter sur des autres genres de musique.

 

Je parle des chanteuses et non des chanteurs là parce que j’ai des chanteuses particulières en tête.  Certaines chanteuses lyriques voudraient qu’on croie qu’elles étaient couronnées de beaucoup de succès à New York (états unis d’amérique) mais elles parlent également de leurs carrières avec Starbucks.  Une chanteuse qui est vraiment couronnée de succès ne travaillerait probablement pas au Starbucks, mais on peut dire ce qu’on veut à propos d’un passé que personne ne connaît.  Apparemment, tous/toutes les chanteurs/chanteuses lyriques aux états unis d’amérique travaillent chez Starbucks parce que Starbucks offre l’assurance maladie, mais je suis sûr que personne ne travaillerait chez Starbucks si ce n’était pas financièrement nécessaire, même si la troupe d’opéra n’offre aucune assurance maladie.  Ce que je veux dire là c’est ‘fais gaffe aux chanteuses lyriques’, même si une chanteuse lyrique est ta meilleure amie à Paris (france) ou ailleurs.  Les chanteuses de jazz sont un peu plus réalistes.

 

Finalement, j’ai décidé de venir au Jazz Club en réseau express régional, et cela semble une décision plus sensée.  Et donc, je vais éviter, plus ou moins, Montparnasse.  Peut-être que je marcherai dans Montparnasse, mais je ne sais pas où Montparnasse commence et où il se termine, donc, je vais imaginer que je sois dans le quartier de Denfert (Rochereau), et, je ne sais même pas si Denfert (Rochereau) est un quartier.

 

Pendant un bref moment il y a quelques années un canadien français travaillait à mon café habituel.  Il me parlait sans cesse quand je voulais écrire.  Un jour, il m’a accusé de porter du cuir!  Il était un loseur, et je parlais une fois du quartier de la Chapelle, où le café se trouve, et il m’a dit ‘non!  C’est le quartier Marx Dormoy ici!’ Marx Dormoy n’étant, comme on sait, pas un quartier.

 

Quand Juncker (Aude) a joué à l’Ogresse Théâtre, j’ai invité une chanteuse lyrique, non la chanteuse lyrique qui est une bonne amie à moi.  Cette chanteuse lyrique s’étonnait que la salle de concert soit vide.  Elle ne comprend pas du tout les épreuves des ‘vrais’ musiciens, qui écrivent des chansons.  Elle chantait même dans un groupe heavy metal.

 

Mais oui: pas étonnamment, le Jazz Café est l’un des pires endroits à Paris (france), et donc, je pense que je n’y reviendrai pas le mercredi soir.  Donc, il va falloir que je trouve un autre concert pour le mercredi soir.

Chanteur non identifié

Chanteur non identifié au Jazz Café Montparnasse le 20 mai 2019

 

Et, je ne sais pas du tout ce que j’ai vu au Jazz Café mais je sais qu’il n’était pas Nour.  C’était un mec avec un violoncelle qui pense qu’il est drôle.  De plus, il demande la participation de la foule, la foule qui ne s’intéressait pas à lui, probablement parce que tout le monde était venu pour voir Nour.

 

Le Jazz Café est comme le Limo(naire) mais mille fois plus insupportable, et donc, je pense que, heureusement, il n’en a plus pour longtemps.  Quand j’étais en train de payer pour mon coca (zéro (0)) qui coûtait six (6(!)) euros, le chanteur non identifié a annoncé que Nour monterait sur scène après lui, mais mon coca (zéro (0)) qui coûtait six (6(!)) euros m’avait rendu malade, et donc il a fallu que je parte.  Maintenant, je n’ai rien prévu pour mercredi soir.  Je suis trop pauvre pour le Jazz Café, et je pense qu’il faut que j’économise et rate un concert pour contrer ce coca (zéro (0)) qui coûtait six (6(!)) euros.  Alors, le mercredi soir, je ne sortirai pas et je serai à l’aise.  Même le Limo(naire), qui s’est trouvé parmi des hôtels trois (3) étoiles, n’a pas demandé six (6(!)) euros pour un coca (zéro (0)), et le Limo(naire) était considérablement plus accueillant que le Jazz Café, avec sa porte qu’il fallait qu’on garde fermée.  Là, je lamente la mort du Limo(naire).  Dans une autre époque ce concert se serait déroulé là-bas.

L’ARMONY (Montreuil) – le 18 mai 2019

Barricades:

Voilà.  Paris est mort et donc je le quitte à nouveau ce soir.  Aujourd’hui, je vais à Montreuil (sous-Bois).  Etonnamment, je n’ai jamais assisté à un concert à l’Armony.  Je pense qu’il est le petit frère des autres bars à Montreuil (sous-Bois).  Il faut que je dise que je déteste le Bar des sports.  Je trouve le Bar des sports horrible.  C’est le pire endroit pour regarder les concerts.  Comme on sait, j’ai raté un concert de Sneaks en deux mille quinze – ce concert s’est déroulé au Bar des sports, donc c’est peut-être chanceux que je l’aie raté en deux mille quinze et l’aie plutôt vu en deux mille dix neuf au Supersonic (dit l’OPA).  L’OPA (dit le Supersonic) est un bon endroit pour regarder les concerts même si je me moque parfois de lui.  Je n’ai jamais été au premier étage du Supersonic (dit l’OPA), alors il demeure mystérieux.

 

Il a fallu que je prenne un verre avec mon ancien propriétaire il y a quelques années.  On avait quelque chose à discuter et il n’est plus mon propriétaire.  Je détestais ce propriétaire même si c’est grâce à lui que je pouvais rester et vivre à Paris (france).  Peut-être que c’est difficile pour les français de trouver un appartement à louer à Paris (france), mais c’est mille fois pire pour les étrangers; c’est effectivement impossible.  Alors, il y a quelques années j’ai vu mon ancien propriétaire plusieurs fois pour discuter quelque chose d’important.  J’étais embarrassé d’aller dans les bars avec lui: il est français mais il ne comprend pas le fonctionnement des bars/cafés en france.  Il vient de Bretagne si je me souviens bien, alors peut-être que les bars en Bretagne sont différents à ceux de Paris (france), mais j’en doute fort.  Je pense que quand il est venu aux bars avec moi que c’étaient les premières fois qu’il était venu aux bars.  C’était tellement bizarre.

 

Ce matin, au café auquel je vais les samedis matins, une femme voilée est venue et elle ne savait pas comment commander les verres au comptoir non plus.  Elle a essayé d’engager la conversation avec le barman, et il s’y intéressait dans une certaine mesure, puis il en avait marre de cette femme qui ne sait pas comment vivre, au moins dans les cafés, et si on ne sait pas comment vivre dans les cafés on ne sait pas comment vivre du tout.

 

Il y a quelques années j’ai vécu une période assez difficile, quand mon amie de Saint Etienne m’a quitté sans un mot.  Une amie de Toulouse m’avait souvent invité à Toulouse et je ne m’étais jamais intéressé.  J’avais déjà visité Toulouse et j’avais plus ou moins tout vu pendant mon premier séjour là-bas.  Après que mon amie de Saint Etienne ait disparu je pensais que ce serait un bon moment pour me reposer, et donc j’ai accepté son invitation et j’ai passé quelques jours chez elle.  Mon amie m’a dit qu’on irait dans un bar pour regarder un match de rugby.  C’était un match entre Toulouse et Toulon et apparemment il y a une grande rivalité entre ces deux villes.  Je n’avais jamais regardé un match de rugby avant ça, et je m’ennuyais au bar en regardant un sport bête où les hommes sans cous courent tête la première dans les hommes de l’autre équipe.  Toulon a gagné la première mi-temps et tous les toulousains dans le bar étaient très sombres.  Je leur ai dit que si une équipe peut dominer d’une telle manière pendant la première mi-temps que l’autre équipe peut également dominer dans la deuxième mi-temps.  Ca me semblait évident, moi qui n’avais jamais regardé un match de rugby, mais les toulousains dans le bar avaient l’air dévastés.  Toulouse a enfin gagné le match.  Je comprends bien la psychologie du sport, il me semble.

 

Un soir, mon amie et moi étions en train de rentrer chez elle quand quelqu’un a crié derrière nous.  C’était quelqu’un qu’elle connaissait et donc on a bu un verre, plusieurs verres, dans un pub avec quelques loseurs anglophones.  Il y avait une affiche au pub qui disait qu’il faut commander les verres au comptoir.  Les loseurs anglophones se sont moqués de cette affiche en disant qu’évidemment on commande les verres au comptoir.  Ils ne comprenaient pas la culture de la france mais peut-être qu’ils n’avaient pas été en france, à Toulouse, depuis longtemps …. en fait, ils avaient clairement été à Toulouse pendant au moins quelques mois parce qu’ils connaissaient bien mon amie.  Un de ces loseurs anglophones a pratiquement appelé mon amie une salope, et putain que j’étais fâché.  A ce moment là il semblait comme si mon amie ne s’était pas rendue compte de ce que le con avait dit, mais en marchant vers chez elle plus tard elle était très honnête à propos de sa vie et elle n’était pas bien – elle avait trop bu.

 

Mon amie est toujours malheureuse quand elle est à Toulouse.  Elle n’habite jamais à Toulouse sauf quand elle a ‘échoué’ d’une manière ou d’une autre, alors elle déprime quand elle est à Toulouse, et peut-être qu’elle sympathise avec des loseurs.  Toulouse est évidemment une petite ville.  On ressent que c’est une petite ville quand on sort les samedis soirs.  Dans les bars mon amie a croisé nombreux gens qu’elle connaissait; elle a effectivement connu tout le monde dans le bar où on était.  Je déteste ce genre de ville, et il y a plus de mille soixante quinze habitants à Toulouse.  C’est possible que je déteste le petit village avec une population de mille soixante quinze d’habitants, mais j’ai pris ma décision et donc je vais bientôt quitter Paris (france) pour vivre dans ce petit village.  Si c’est le genre de village où on connaît tout le monde je le détesterai, mais si cela est le cas je resterai au sanctuaire parmi les animaux et je serai à l’aise.

 

Et tout comme Paris (france), je pense que Montreuil (sous-Bois) est mort; la romance de Montreuil (sous-Bois) est absolument morte, et de plus, je ne sais pas pourquoi les autorités font les choses gentilles pour les habitants du dix huitième arrondissement, notamment ceux qui habitent près du Château Rouge et de Barbès (Rochechouart).  Au métro(politain) Barbès (Rochechouart) on n’a pas besoin d’un ticket pour ouvrir les tourniquets, et le métro(politain) Château Rouge a récemment été refait et ce soir j’ai validé mon ticket et la porte n’a pas ouvert et il a fallu que j’entre dans la station comme un resquilleur ordinaire.  Sans doute, le métro(politain) Château Rouge est maintenant très beau, mais il faut également une campagne d’éducation pour les riverains de ce quartier.  J’ai une fois lu les politiques d’un politicien local et il a dit qu’il voulait créer un meilleur Château Rouge.  Ses constituants lui avaient apparemment dit qu’ils voulaient un meilleur Château Rouge, un Château Rouge ‘en bien plus grand’, et on passait des mois, des années (!), sans aucun Château Rouge, et déjà il fonctionne mal comme le métro(politain) Barbès (Rochechouart), et ça me rend triste.  Certains, apparemment, étaient émotifs quand la Notre Dame a brûlé.  Moi, je suis triste quand le Château Rouge n’est pas apprécié.

 

Je ne sais pas si j’ai jamais trouvé Paris (france) romantique.  Mes ex-copines n’ont pas considéré Paris (france) comme romantique, et selon SoKo ‘Paris (france) is not so romantic if you have no romance to share’.  Je rêve de quitter Paris (france).  Je rêve d’un village avec une population de mille soixante quinze d’habitants, mais je dois attendre jusqu’à septembre avant que je puisse y aller, et je n’ai pas encore reçu une confirmation que je peux y aller.  Le vingt trois avril j’ai reçu un appel et j’étais invité à ce village.  Le dimanche dernier j’ai finalement décidé que je voulais y aller et depuis le dimanche dernier je n’ai pas eu de nouvelles de la superbe personne qui détient mon destin entre ses mains, et l’attente est impossible de supporter.  Apparemment je ne peux même pas trouver un boulot bénévole.

 

Mais, peut-être que je me trompe en disant que la romance de Montreuil (sous-Bois) est morte: en marchant le long de la rue Edouard Vaillant j’ai vu un couple en train de s’embrasser passionnément.  J’étais ému ….  En vérité je ne comprends ni les relations ni comment avoir une bonne relation.  Je n’ai jamais embrassé personne à Montreuil (sous-Bois), et je n’ai pas vraiment envie.

 

Je suis arrivé à l’Armony et j’ai entendu la dernière note de la première partie, Nevermind the car.  Je ne pouvais pas les voir du tout et donc je ne peux pas les critiquer.  J’avais prévu de les rater.

 

En attendant Barricades un loseur est venu vers moi pour demander de l’argent ‘pour les musiciens’.  Il n’avait aucune énergie et je suis sûr que les musiciens n’étaient pas bien rémunérés ce soir malgré le fait que beaucoup de monde était présent.

Barricades

Barricades à l’Armony le 18 mai 2019

 

Et Barricades, le groupe que je suis venu pour voir, et oui: ils ont beaucoup d’énergie, beaucoup de bonne énergie …. ça aurait été mieux si un des membres de ce groupe avait demandé de l’argent aux gens.  Leur énergie, on dirait, est ‘contagieuse’, mais cela n’est vraiment pas le cas: la salle était pleine pour le set de Nevermind the car mais pas du tout pour le set de Barricades.  Dehors, des gens étaient assis par terre.  Il a plu plus tôt dans la soirée, à Paris (france).  Peut-être qu’il n’a pas plu à Montreuil (sous-Bois), ou peut-être que les gens sont entrés dans le bar pendant le set de Nevermind the car à cause de la pluie.  On dirait que Barricades jouent du rock.  Ils ne font rien de spécial mais leur musique n’est pas mal, et je dis ça malgré le fait qu’ils jouent ce qu’on pourrait appeler des solos de guitare.  Leurs ‘solos’ sont courts et ne sont pas criards, et il faut dire que c’est un plaisir d’assister à un set de Barricades.

 

Et quant à Montreuil (sous-Bois), peut-être que je l’aime toujours.  Montreuil (sous-Bois) est certainement loin de Paris (france).  A Montreuil (sous-Bois) les couples s’embrassent passionnément les samedis soirs, et ce n’est déjà pas mal.  Et le métro(politain) parisien demeure magnifique.  Il est certain que quand je suis loin de Paris (france), dans un village avec une population de mille soixante quinze d’habitants, qu’il me manquera.  Et dès arrivée dans le village je regarderai wiki(pédia) pour voir si les informations liées au village ont été mises à jour.  Prochainement, la population de ce village sera mille soixante seize d’habitants.

 

Fin.

LA VILLA MAIS D’ICI (Aubervilliers) – le 17 mai 2019

Les Vulves Assassines:

Dans la série Black Books il y a une ligne qui est tellement bizarre.  Le boss de Fran est au téléphone et il est fâché et il dit ‘on ne vit pas sur une ferme.  Tu me comprends?’ et je n’ai jamais compris cette ligne.  Je ne connais pas cette expression.  L’internet ne la connaît non plus.  Je ne connais pas cette expression mais l’épisode où on trouve cette ligne est l’un des meilleurs de toute la série.  Il a fallu que je regarde cet épisode de Black Books hier.

 

Il y a quelques semaines j’ai cherché Feist sur internet.  Je voulais savoir ce qu’elle fait ces jours ci.  Ses albums Let It Die et The Reminder sont deux de mes albums préférés.  J’ai trouvé un article, de deux mille dix sept je crois, et dans l’article il y a une citation où elle dit qu’elle n’avait jamais entendu l’expression ‘the noughties’; elle dit que l’expression est mignonne.  Effectivement, si elle n’avait jamais entendu l’expression ‘the noughties’ en deux mille dix sept je suis jaloux d’elle, mais je ne la crois pas.  Cette expression bête a été répandue depuis, peut-être, l’année deux mille.  Je crois qu’elle habite dans une petite ville au canada, mais même dans les petites villes je pense que cette expression serait connue et utilisée.

 

Un autre jour j’ai cherché Cat Power sur internet et j’ai découvert qu’elle a maintenant un bébé.  Il paraît qu’elle ne connaît pas le père du bébé ou qu’elle ne veut pas que le père soit impliqué.  C’était un choc d’apprendre que Cat Power a un bébé, mais selon facebook c’est clair qu’un bébé n’est rien de spécial.  Il semble comme si presque tout le monde a maintenant un bébé, ou que prochainement tout le monde aura un bébé.  Tout le monde est également en train de se marier.  Il paraît que Cat Power ne va pas se marier.  Ma vie solitaire me plaît.

 

J’ai aussi cherché des critiques des concerts que Dylan (Bob) a fait au Grand Rex.  Il paraît que les concerts étaient les concerts typiques de Dylan (Bob), et j’adore les concerts typiques de Dylan (Bob), mais je ne suis pas déçu d’avoir raté les concerts qu’il a fait à Paris (france) en avril.  Une fois, j’ai comparé la performance d’un artiste à une performance de Dylan (Bob).  Je ne peux pas donner un plus grand compliment que ça mais la personne que j’ai critiquée était furieuse, et folle.  Je me foutais de ses menaces de mort mais dès qu’il a dit qu’il appellerait les autorités j’ai enlevé l’article.  Quelques mois plus tard j’étais très fâché que je m’étais censuré et donc j’ai republié l’article sans le nom de l’artiste, sans le nom du bar où le concert s’est déroulé et sans la date du concert.  Je n’ai reçu aucune plainte à propos de l’article nouvellement publié et donc je pouvais à nouveau me regarder dans le miroir.  L’artiste mécontent me disait qu’il était malade, et sa maladie apparente n’était pas mon problème.  Il m’a dit qu’il était alcoolique.  Je crois que sa malade était l’alcoolisme.  La vie doit être très dure pour un travesti.  J’espère qu’il est maintenant mort.

 

Alors.  Il paraît que Paris (france) est mort.  J’ai récemment dit à quelqu’un que l’International est mort, le Pop In est mort et le Cent quatorze est mort mais que le Zorba est vivant.  Mais hier j’ai appris que le Zorba est maintenant mort aussi.  Le dernier bastion de la musique live est mort, et donc, il va maintenant falloir aller en dehors de Paris (france) pour assister aux concerts, et voilà: ce soir j’irai à Aubervilliers.  J’aurais évidemment préféré aller à Montreuil (sous-Bois) mais ces jours ci il faut se contenter de n’importe quelle banlieue, et ce soir la banlieue est Aubervilliers.  Comme on sait, je vais prochainement quitter Paris (france) et aller vivre dans un sanctuaire d’animaux dans un village avec une population de mille soixante quinze d’habitants, et je craignais que je m’ennuie là-bas, sans concerts, etc, mais maintenant je pense que, peut-être, il y aura plus de concerts dans ce village qu’à Paris (france).  Peut-être qu’il n’y a même pas un café dans ce village (!), mais j’y irai quoi qu’il arrive, et je garderai bien les chiens du sanctuaire.  J’ai confiance que je m’occuperai bien des chiens même en sachant que j’étais nul en tant que fermier en janvier.  Mes collègues à la ferme étaient cons qui mangent de la viande, etc.  Le sanctuaire est ‘cent pour cent végan, quatre vingt dix pour cent bio(logique)’, alors, il ne faudra pas que je ressente de la haine pour mes collègues au sanctuaire, et en gardant des chiens je ne serai pas fermier.  Je peux garder des chiens.  J’ai de l’expérience avec des chiens, et je garde bien des chiens.  Mais, c’est vrai que je serai controversé au sanctuaire: au sanctuaire je suppose que les chiens suivent un régime végan; sur le questionnaire que j’ai rempli pour postuler au poste il y a eu la question ‘que penses-tu de l’alimentation végane des animaux?’  J’ai répondu que je suis contre la nourriture végane pour chiens mais que je donnerais aux chiens la nourriture végane s’il le fallait.  Alors, je donnerai aux chiens la nourriture végane, mais mon chat va continuer à manger de la viande.  Je crois que les chiens peuvent vivre sainement sans viande mais que c’est mauvais pour les chats de ne pas manger de la viande.

 

Au sanctuaire je vais vivre dans une caravane, et ça va être la belle vie.  Peut-être que la caravane sera plus grande que mon appartement.  Je me sentirai heureusement seul dans ma caravane, entouré de mille soixante quinze personnes et d’animaux.  Mon chat passera ses journées dans la maison.  Il sortira avec moi et j’imagine qu’il n’est pas probable qu’il soit écrasé.  Ca serait malchanceux s’il était écrasé par un des mille soixante quinze habitants du village.

 

Au sanctuaire il faut effrayer des chasseurs.  J’aimerai bien effrayer des chasseurs.  Le père d’une copine était chasseur.  Il ne ressemblait pas du tout à l’image du chasseur typique que j’ai eu en tête – il n’a pas une moustache.  On s’est entendus bien, ce chasseur et moi.  Il n’a jamais fait de la chasse quand j’étais chez lui à Marseille (Plan-de-Cuques, en fait).

 

La raison pour laquelle je ne suis pas allé à beaucoup de concerts entre novembre deux mille quinze et juin deux mille seize était cette copine, la marseillaise.  Elle est loseuse et ça semblait, pendant longtemps, comme si je ne serais jamais libéré d’elle.  Elle allait me faire déménager à Marseille, la maison spirituelle des survêtements.  Elle parlait de notre grand avenir avec une maison à Marseille malgré le fait que la relation ne fût pas du tout saine.  Et, elle m’a agressé.  C’était évidemment de ma faute qu’elle m’a agressé, et elle m’agressait à maintes reprises parce que parfois j’ai rigolé et parfois j’étais fâché.  Vu que j’ai trouvé ses agressions drôles je les ai évidemment aimées, et elle m’a fait rigoler plus que n’importe qui d’autre.  Je n’ai jamais rigolé comme j’ai rigolé avec elle depuis la fin de cette relation, mais putain qu’on avait des problèmes.

 

Avant que je sois venu à la Villa mais d’ici la dernière fois la relation avec la marseillaise venait de commencer et tout était euphorique et paradisiaque.  A ce moment là j’étais apparemment permis de la quitter pour aller aux concerts.  Plus tard ça a changé et elle s’est moquée des articles que je publie sur ce site (web) et de mes livres (qu’elle n’a jamais lu).  Elle était très gentille ….  Elle m’a dit que je ne descends pas les escaliers correctement!

 

Même si ce n’est pas la première fois que je me trouve à la Villa mais d’ici ça n’implique pas je l’ai facilement trouvé.  Je marchais le long de la rue Félix Faure pendant longtemps avant que je me sois rendu compte que je n’étais pas sur la rue Sadi Carnot, mais finalement j’ai réussi à trouver l’étrange Villa mais d’ici.  La musique m’a guidé.

Les Vulves Assassines

Les Vulves Assassines à la Villa mais d’ici le 17 mai 2019

 

Et les Vulves Assassines.  Premièrement on note que leurs groupies portent des costumes absurdes et donc tout de suite on les trouve ridicules.  On note également qu’elles commencent en retard, donc, elles ont l’air ridicules et peu fiables.

 

C’est chanceux que je me sois perdu sur la rue Félix Faure, mais je ne me suis pas suffisamment perdu, et donc la musique reggae me tourmente, et le genre de personne qui danse à la musique reggae me tourmente.  Vu que je ne pense qu’à l’auto-préservation, le retard des Vulves Assassines ne me convient pas du tout, et c’est effectivement certain que je détesterai ce groupe.  Je regrette d’avoir trouvé la Villa mais d’ici.  Je peux voir les imbéciles du groupe les Vulves Assassines dans les coulisses et elles ne font rien, et bientôt elles seront une heure en retard.  Et voilà: cette soirée est devenue la pire de ma vie, et je remercie les Vulves Assassines pour ça.  J’attends les premières notes qu’elles jouent et puis je partirai tout de suite, et j’espérerai qu’il n’y aura personne pour regarder leur set.

 

Et oui: les Vulves Assassines sont nulles.  Elles jouent du r n b, rap ou hip hop – on sait que je ne connais pas la différence entre ces trois genres.  Alors, elles sont nulles, peu fiables, je les déteste et je ne comprends pas pourquoi ces groupies en costumes bêtes sont venus sur scène avant le début du set; le groupe a l’air ridicule à cause d’eux.

 

Fin.